Comme un flamant rose dans un poulailler

Vous voulez lancer votre business sur internet, mais vous ne savez pas comment vous différencier ?


Vous vous demandez quelle est votre niche et quel positionnement vous devez adopter ?


Ou alors vous faites du MLM, et vous êtes en concurrence avec plusieurs milliers d’autres distributeurs qui vendent strictement les mêmes produits et la même opportunité que vous ?


Alors restez avec moi deux ou trois minutes, parce que je sais exactement ce que vous ressentez !


Pendant des mois (si ce n’est des années) je me suis posé la question de “comment se démarquer” dans la jungle d’internet.


Pour être franc, c’est une question que je continue de me poser régulièrement.


Le problème ?


C’est que pour les personnes qui ne sont pas d’un naturel fonceur (#ascendentTaureau) cette question peut vite nous paralyser. Donc on procrastine, on fait marche arrière, on n’ose pas… Pendant que les autres, eux, ont l’air de se poser moins de questions (et ça marche).


Pourtant, il faut quand même y réfléchir, à son positionnement. Sinon qu’est-ce qu’il se passe ?


Eh bien on publie des posts sur Instagram, des textes sur facebook et des stories…


Sauf que tout le monde s’en fout.


On se retrouve avec 2 ou 3 “j’aime” et personne n’achète ce qu’on propose.


Du coup, vous testez de nouvelles choses.


Vous vous mettez à TikTok (sauf que les gens sur les réseaux sociaux restent des êtres humains – et si vous n’arrivez pas à les captiver sur Instagram, vous n’y arriverez pas plus ailleurs…)


Vous cherchez un nom original pour décrire ce que vous faites: “je ne fais pas du MLM… Je fais du marketing d’affiliation / social retail marketing / je suis un professionnel du marketing relationnel”. 


Ou encore: “je suis Moniteur en style de vie” (lol)


Mais ce n’est pas parce que vous changez l’emballage que le cadeau de Noël n’est pas le même.


Je ne vous blâme pas: moi aussi j’ai fait tout ça !


Jusqu’à ce que je trouve THE élément différenciant.


L’élément qui est sous nos yeux depuis toujours, mais que jamais aucun coach ne nous avait montré jusqu’à présent.


Depuis que je l’ai identifié, j’ai complètement changé mon rapport avec mon audience.


Mes prospects ont arrêté de me comparer avec mes concurrents, et ont commencé à travailler avec moi parce qu’ils avaient un “bon feeling”. C’était comme une évidence pour eux.


Grâce à cette technique, je me suis distingué de mes concurrents comme un flamant rose dans un poulailler .


(pardonnez-moi pour les métaphores peu inspirées ce matin…)


Bien sûr, cela a aussi repoussé une bonne partie de mon audience qui ne “résonnait” pas avec moi – mais c’étaient des personnes qui ne seraient jamais devenues clientes de toute façon.


La bonne nouvelle ?


C’est que vous pouvez vous aussi exploiter cette stratégie pour votre business.


Vous n’aurez plus à vous soucier de la niche, de votre positionnement et de comment vous distinguer des autres. Tout cela devient secondaire une fois que vous maîtrisez ce concept.


Tout ça, je vous en parle dans la formation STORYTELLING.


Vous avez tous les détails sur cette page: 

https://formation.merylcamus.fr/p/storytelling


Le prix catalogue de cette formation est habituellement de 197€ TTC.


Mais parce que je suis encore sous l’euphorie de mon mariage qui a eu lieu le weekend dernier… Vous pouvez profiter du code promotionnel “JUSTMARRIED” qui vous fait économiser 140€ sur la formation (!).


Vous avez jusque dimanche soir 23h55 pour profiter de la réduction avant que le code n’expire.


Cliquez ici pour apprendre à captiver votre audience grâce à une histoire hollywoodienne, et transformer les mots en euros


Funnellement,

On peut penser que ça aide à vendre… Mais en fait pas du tout

Une question est revenue chez les Funnel Networkers lors de notre coaching commun d’hier: 
« Est-ce que je dois plutôt mettre en avant mon opportunité ou les services de mon MLM ? » 


La question est légitime: le marketing de réseau propose un modèle économique accessible à tous, et qui permet à Monsieur et Madame Tout-le-monde de générer des compléments de revenus à temps partiel. 


En même temps, la plupart de ces compagnies proposent d’excellents produits ou services qui peuvent améliorer le quotidien des gens. 


Dans le doute, on est tenté de parler… Des deux.


Et c’est là que le message devient souvent brouillon.


Mets-toi à la place de ton prospect: d’abord tu l’invites à écouter une présentation d’affaires (tu espères qu’il devienne partenaire). 
Ensuite tu lui parles des bienfaits et des bénéfices des différents produits ou services (tu espères qu’il devienne client). 
Enfin, tu reviens sur la puissance du plan de rémunération et sur l’opportunité qui s’offre à lui (tu espères à nouveau qu’il devienne partenaire). 


Dans la tête de ton interlocuteur, ça ressemble à: chaud – froid – chaud – froid… 
Ça créé de la confusion. 
Or on sait que la confusion empêche de passer à l’action. 


Conclusion ?
Ce n’est pas ta présentation qui pose problème. 
Encore moins le business model ou les produits. 
Mais le manque de clarté


Si en plus tu lui expliques qu’il y a 6 produits différents (avec différents packs chacun) 
Ainsi que 17 manières d’être commissionné 
Voilà qui fait un paquet d’options, et ton prospect ne sait plus où donner de la tête. 


Trop de choix tue le choix.


On peut penser que laisser le choix aide à vendre… 
Mais en fait pas du tout. 


C’est la différence entre te pointer à la pharmacie en vagabondant dans les rayons à la recherche d’un médicament 
Et y aller avec une ordonnance précise, délivrée par un professionnel qui a diagnostiqué ce dont tu avais besoin. 


Moins de choix, mais plus d’efficacité.


Et je ne te parle pas de la plupart des boutiques en ligne, où tu te retrouves face à un immense catalogue sans savoir par où commencer. 
Ni des sites avec des multiples liens vers les « mentions légales », « à propos » et autres articles de blog. 


La solution ?
Ce n’est pas d’offrir davantage de possibilités à ton prospect. 
Mais de les réduire


(Je te rappelle que « choisir » est un luxe dont on ne dispose réellement que depuis quelques années seulement. Ce n’est pas quelque chose qu’on nous a appris à faire !) 


Au lieu de proposer à ton prospect ET le business, ET les produits, ET dix mille options de paiement… 
Tu vas simplement identifier ce qui lui correspond le mieux, et lui mettre la solution correspondante sous les yeux 
(Et rien d’autre). 


Du coup, comment on fait pour réduire les choix de notre prospect – tout en lui proposant ce qu’il y a de mieux pour lui ?


On pose des questions.
On qualifie. 
On diagnostique. 
Et enfin on prescrit THE solution la plus adaptée. 


Ce rôle ?
Il est rempli à merveille par les tunnels de vente. 
Des études ont démontré que les tunnels de vente convertissaient 6x plus que les sites lambda. 
Précisément parce que chaque page limitait les options à 2 choix: passer à la suite ou quitter le site. 


S’il est bien construit, ton tunnel de vente devient un véritable toboggan sur lequel ton prospect glisse, de page en page, jusqu’à ce que tu lui proposes la solution adaptée qu’il recherchait tant. 
Ce qui te distingue immédiatement de tous les vendeurs, hors ligne et en ligne, qui cherchent simplement à te refourguer tout leur catalogue. 


Si tu veux, j’ai justement créé un modèle de tunnel de vente spécialement pour le marketing de réseau.
Il est assez simple, il fait 3 pages. 
Tu peux le télécharger gratuitement si tu possèdes un compte clickfunnels, histoire de t’amuser un peu avec et de te familiariser avec la plateforme. 
Si tu n’as pas encore de compte clickfunnels, tu vas pouvoir t’inscrire en même temps que tu télécharges le modèles. 
Ça te donnera accès à 14 jours gratuits pour te faire la main. 


Télécharger mon modèle de tunnel de vente MLM en 3 pages en cliquant ici


Je te laisse bidouiller, on se retrouve demain, et d’ici là souviens-toi qu’en toutes circonstances #VousAvezLeChoix 
(Mais pas trop, du coup) 


Funnellement 

vends-moi ce stylo

Vends-moi ce stylo

Tu te souviens de la dernière scène du film « Le Loup de Wall Street » ? 


Tu sais, quand Jordan Belfort (incarné par Leonardo Di Caprio) demande aux participants de son séminaire de lui montrer comment ils s’y prendraient pour lui vendre un bête stylo… 


Dans ma dernière vidéo, je me prête justement à l’exercice: 
Vends-moi ce stylo: le secret pour vendre comme un dieu: https://youtu.be/TVO3wyvVBeQ


Non seulement je m’efforce de te vendre mon stylo… 
Mais aussi – et surtout – je te partage les clés de persuasion indispensables pour y parvenir. 


Les 5 clés que je te livre dans la vidéo sont cruciales pour ton business. 
Il suffit que tu loupes une seule d’entre elles pour plomber tes ventes. 
Inversement, tu n’es peut-être qu’à 1 conseil de multiplier ton chiffre d’affaires. 


Clique ici pour découvrir mes 5 clés pour vendre (presque) n’importe quoi 


À demain. 

Comment rivaliser avec les plus grands geeks de la planète sans savoir écrire une ligne de code

Si tu me lis depuis quelques temps, tu sais probablement qu’avoir un tunnel de vente est la clé pour faire tourner ton activité en ligne.
Sauf que tout n’est peut-être pas en clair pour toi. 
Pire: peut-être que tu ne te sens pas capable de « mettre les mains dans le cambouis » et de créer ton tunnel de vente avec tes mimines. 


Du coup, je te propose de découvrir Marion…
Avant d’être mon Assistante Exécutive (« WatchTower », pour les intimes), Marion est aussi une de mes étudiantes les plus assidues. 
À force de me côtoyer et de bosser avec moi, tu imagines à quel point elle a pris goût à la technique et aux tunnels de vente ! 
Aujourd’hui ? 
Elle passe beaucoup plus de temps sur la technique que moi-même 
Et elle s’occupe souvent de débloquer mes autres clients lorsqu’ils coincent sur Clickfunnels ou leur autorépondeur. 
Forcément, elle commence à être sérieusement calée, et on lui demande de plus en plus souvent des conseils. 
Demain, elle va enfin partager ses meilleurs tips publiquement. 


Et je te garantis que son travail, c’est de la qualité Mercedes: 
Propre. Efficace. Esthétique.


Ce mercredi 20 mai à 20h
Marion organise sa conférence en ligne offerte: 
Ladypreneuses: Comment délivrer un message attractif sans s’épuiser
Mes 3 secrets pour faciliter son business sans se prendre la tête avec la technique


S’inscrire gratuitement: www.easypinkyfunnel.com


Ce que tu vas découvrir:

  • Comment préserver son sommeil et sa santé et pourtant vendre 24/7 sans même avoir se cloner
  • Comment rivaliser avec les plus grands geeks de la planète sans savoir écrire une ligne de code
  • Comment rester durablement dans la tête de ses clients grâce à une recette simple pourtant sous exploitée


Honnêtement ?
Ça va être un webinaire de dingue 
Je suis super ravi que tu la découvres 
(Et y’a moyen de bien se marrer avec elle) 


À la fin ?
Elle va proposer ses services à un prix ridiculeusement bas… 
(Oui, je te spoil, mais vu l’offre qu’elle va faire à la fin de sa conférence, il vaut mieux que tu ne la rates pas 
Parce que je lui ai ordonné de monter ses prix dès la prochaine session, tellement elle se fait voler…) 


Donc si tu veux te libérer de la technique – ou carrément déléguer ton tunnel de vente à quelqu’un de confiance ? 
Ou si tu es simplement curieux/curieuse de savoir comment tout ça fonctionne ? 
Ça vaut le coup de t’inscrire, et d’écouter ce que mon Assistante Exécutive a à ta raconter: 


www.easypinkyfunnel.com


Et si tu n’es pas dispo demain 20h ? 
Inscris-toi quand même, parce qu’elle fournira peut-être un replay. 


A demain,

Combien je gagne ?

Réponse ? 
Ça dépend.


Déjà, je m’interroge sur la question en elle-même…


C’est une question simple lorsque l’on est salarié 
Et qui serait même très naturelle, si elle n’était pas taboue. 
Mais lorsqu’on entreprend, la réponse devient tout de suite plus délicate.


En parlant de tabou… On va aller au coeur du sujet, si ça ne t’ennuie pas. 
Et ça va encore pas être un mail super court. 


Premièrement: pourquoi est-ce qu’on pose la question ?


Bien souvent, tu poses la question pour te comparer.
C’est un concours de b… bagnole. 
Une guerre de l’ego. 


Bien souvent aussi, tu ne poses pas la question ouvertement, mais tu te poses la question.
« Tiens, je me demande bien combien il gagne lui… » 


Bien souvent encore, tu ne te poses pas la question
(parce que ce n’est pas un « critère » prioritaire dans ton système de valeurs, même si en général quand tu es entrepreneur, l’argent devient vite assez important pour toi) 
Mais à ce moment-là, ce sont les marketeurs qui t’exposent leurs chiffres. 
Pour t’impressionner, te convaincre, ou « t’inspirer ». 


Deuxièmement: que signifie la réponse ?


Si je gagne beaucoup d’argent, ça veut dire quoi ?

  • Je suis supérieur ?
  • Je peux t’apporter plus de résultats ? 
  • Tu me fais plus confiance ? 
  • J’aide plus de monde ? 
  • Je suis un méchant capitaliste ? 


Si je gagne peu d’argent, ça veut dire quoi ?

  • Je suis inférieur ? (Notamment si j’en gagne moins que celui qui pose la question) 
  • Je suis débutant ? 
  • Je ne sais pas gérer mon argent ? 
  • Je n’ai rien à t’apprendre ? 
  • Je suis plus spirituel ? 


Ça voudrait dire que tu n’as rien à apprendre de quelqu’un qui gagne 30€ de moins que toi ?
(Mais qui a peut-être plus d’expérience, ou plus de patrimoine…) 


Ça voudrait dire que tu n’écoutes que ceux qui ont le plus d’argent ?
Et là on remonte très vite à Jeff Bezos, Bill Gates ou Vladimir Poutine. 
Mais est-ce que ça fait réellement sens de demander conseil à ces gens-là ? 
Est-ce que ça fait sens, quand j’apprends l’addition et la soustraction, de demander des cours d’algèbre à un détenteur de la médaille Fields ? 


Encore une fois, ça dépend surtout de ton système de valeurs.
Là où ton critère ultime pour juger la crédibilité de quelqu’un, ce sont ses revenus 
Ça pourrait tout autant être: sa qualité de vie, son temps disponible, sa santé, son niveau de bonheur, l’impact qu’il a dans le monde, la qualité de ses relations, etc. 


Pour autant je peux le comprendre:
Il existe un conseil primordial en business (et dans la vie): 
« Ne prends pas les conseils de quelqu’un avec qui tu n’échangerais pas ta vie » 
Ce qui revient souvent à se demander: 
« Qui est-ce que tu écoutes ? » 
En ce sens, la réponse à la question « Combien il gagne » peut être intéressante. 


Du coup, si tant est que la question soit importante, et que la réponse soit intéressante… 
On peut quand même s’interroger sur la manière dont on mesure cette dernière… 


Troisièmement: et comment on mesure ?


« Combien mesure cet animal, selon toi ?
Oh je sais pas, je dirais 13. » 


13 quoi ?
13 centimètres ? Mètres ? Pouces ? 
Encore une fois, on est dans des mathématiques de niveau primaire ici. 
Mais cet exemple souligne bien l’importance de l’unité de mesure. 


Par exemple, quand je me suis rendu à Bali en mars dernier, je suis allé au distributeur de billets.
Quelques secondes plus tard, j’étais officiellement millionaire… 
En roupies indonésiennes. 


Donc avant de répondre à la question « combien (untel) gagne », encore faut-il s’accorder sur ce qu’on entend par là. 
Je vois beaucoup d’entrepreneurs sur internet parler du chiffre d’affaires de leur entreprise 
(Et même parfois dans le MLM, ce qui n’a strictement aucun sens…) 


Vu qu’on peut vite monter dans des gros chiffres, ça permet de facilement impressionner (ou faire gonfler son ego).
Parce que le cerveau humain est ainsi fait que tu iras toujours plus facilement demander conseil à quelqu’un qui fait 1 million de CA annuel, qu’un autre qui fait 300k. 
Sauf que pour ce qu’on en sait, le premier pourrait très bien avoir une marge de 10% seulement. 
Et le second une marge de 90%. 
Résultat: le millionaire en CA ne possède que 100k de bénéfices, contre 270k pour le second. 


Certaines personnes confondent encore CA et bénéfices, donc je me permets de faire un rappel important:
Le CA, c’est le montant total des ventes que tu as réalisées. 
Les bénéfices, c’est ce qu’il reste après avoir payé tes charges (publicité, logiciels, prestataires…) 
Tu vois tout de suite que ce n’est pas du tout la même chose. 
Et que selon que ton critère soit l’un ou l’autre, ça change totalement la réponse. 


Des manières de mesurer ? 
Il en existe encore plein d’autres ! 
Dernier exemple… 


Quatrièmement: je gagne 10,000€ par mois… Ça veut dire quoi ?


10,000€ par mois… 


De chiffre d’affaire ?
(Du coup, tu marges à combien ?) 


De bénéfices ?
(Du coup, tu n’investis pas dans ta croissance, si ? Ton business stagne ?) 


De salaire, en tant qu’employé ?
(C’est top ! Mais du coup tu bosses comme un forcené et tu n’es pas libre, si ?) 
De salaire, en tant que gérant ? 
(Bien… Mais as-tu besoin d’autant ? Pourquoi ne pas te verser moins et garder de la trésorerie dans ta boite ?) 


De ventes signées ?
(Super… Et sur ce montant-là, tu as encaissé combien pour l’instant ?) 


De revenus locatifs ?
(C’est génial. Mais du coup, tu es endetté de combien de centaines de milliers d’euros ?) 


Tu le vois, il y a toujours un « Ok, mais… » 
Et il n’y a pas que les revenus que tu peux mesurer, il y a aussi, en vrac: 
Le cashflow, la trésorerie, les dépenses, le patrimoine, l’épargne personnelle, la valeur nette… 
Ou encore: ton niveau d’expertise, ta notoriété dans ta thématique, ton portefeuille en bourse, tes crypto-monnaies… 


Finalement ? Ça veut tout dire et rien dire.
C’est juste une question de contexte. 
En jouant avec les chiffres et les mesures, tu peux transformer un clodo en « entrepreneur à succès » et faire descendre un millionaire de son piédestal. 


Dernièrement: du coup, combien je gagne ?


Si tu te poses encore la question, c’est que tu n’as pas compris qu’il n’y a pas de réponse.
Et je ne cherche pas esquiver le truc (tu sens bien que je n’ai pas de tabou vis-à-vis de l’argent…) 
C’est juste que la question n’a pas de sens. 
Et que même si tu me demandais précisément le CA de mon entreprise, la réponse ne t’apporterait pas grand chose de toute façon (voir point numéro 1…) 


Mais vu que je n’ai pas les questions sans réponses, je me suis fixé un objectif simple: 
Devenir millionaire sphérique.


J’ai emprunté l’expression « sphérique » à Idriss Aberkane. 
En clair, ça veut dire que quel que soit l’angle sous lequel tu regardes, la réponse reste la même. 
Ça a le mérite de simplifier la réponse à la question. 


Millionaire d’accord… Mais en quoi ? 
CA ? Bénéfices ? Patrimoine ? Crypto ? 
Réponse: tout. Millionaire partout. 
Millionaire sphérique quoi. 
Voilà. 
Cherche pas Igor, t’as tort. 
Simple. 


En attendant, voici selon moi les 3 mesures les plus importantes:

Le Chiffre d’Affaire: 
Oui, on a vu que ça pouvait être totalement biaisé. 
Mais pour moi, ça traduit quand même ta capacité à réaliser des ventes. 
Et donc à résoudre les problèmes d’un certain nombre de clients. 
Le CA a le mérite d’être sans ambiguïté, il faut juste le remettre dans le contexte de l’industrie. 
Parce que faire 100k en infopreneuriat, en e-commerce, en MLM et dans le bâtiment sont autant de choses différentes. 


Le Temps Libre:
Finalement, le but de la vie n’est-il pas de faire ce qui nous rend heureux ? 
D’explorer le monde, les projets et les relations sans limites ? 
De profiter de notre pouvoir créateur, et des ressources du buffet de la vie ? 
En ce sens, mesurer sa richesse en nombre de « jours pendant lesquels tu pourrais t’arrêter de travailler sans changer ton train de vie » me parait pas déconnant. 
Je fais en effet partie de ceux qui pensent qu’un compte en banque rempli d’euros ne vaut pas autant qu’un passeport rempli de tampons… (si tant est que les voyages fassent partie de tes valeurs hautes, c’est toujours pareil) 


Les Résultats Clients:
Je pars du principe que le but d’une entreprise est d’apporter de la valeur à ses clients. 
Parfois, je me demande ce à quoi ressemblerait un monde où on ne mesure pas son compte en banque, mais le nombre de vies que l’on a positivement impactées. 
Pas toujours simple à mesurer, c’est vrai. 
Mais dans l’esprit, je suis infiniment plus fier de partager les résultats des personnes que j’ai accompagnées, plutôt que mes propres résultats. 


Evidemment que je cracherai pas sur le trophée Two Comma Club de Clickfunnels (ça fera beau une fois accroché au mur du bureau) 
Mais ce dont je rêve réellement, c’est d’une page avec 1000 témoignages clients. 


Ça devrait être une règle d’ailleurs:
Tu veux faire 1 million ? 
Change la vie de 1000 personnes. 


C’est ce que je suis en train de faire avec le petit groupe qui a rejoint mon nouveau Programme Krypton.
Je transforme ces « Clark Kent » en véritables « Superman », qui affichent fièrement les couleurs de leur entreprise, assument ce qu’ils ont à apporter au monde et volent au secours de leurs clients. 
Je fais ça en les aidant à générer leurs premiers 10,000€ de chiffre d’affaire 
Grâce à une méthode inédite qui associe cassage de croyances limitantes et tunnels de vente. 
Mindset & Marketing. 
Avec formation en ligne ultra pédagogique (pour l’Information) et coaching (pour la Transformation) 
Simple, complet, efficace (mais pas donné, ça c’est clair). 


J’ai ouvert de nouveaux créneaux dans mon agenda si tu souhaites postuler: www.merylcamus.com/rdv


À demain, 

Cher entrepreneur sphérique.

Les 3 meilleures façons de vendre en ligne

À partir du moment où tu as compris que pour augmenter tes revenus, tu devais créer de la valeur…
Et que pour créer de la valeur, tu devais proposer une solution aux problèmes des gens…


Reste une question essentielle: comment je fais pour vendre ?
Réponse: avec un tunnel de vente (et pas n’importe lequel)


Qu’est-ce qu’un (bon) tunnel de vente ?


Déjà, si tu n’es pas familier avec ce terme…
C’est que tu ne me suis pas depuis assez longtemps !


Blague à part.


Un tunnel de vente, c’est un processus qui transforme un inconnu qui te découvre en client satisfait.
En général, ça passe par une succession de pages web qui s’achève sur un bon de commande.
Mais l’important ici, c’est cette idée de progression.
Tu attires l’attention d’inconnus qui se transforment en visiteurs.
Tu proposes du contenu à tes visiteurs pour qu’ils deviennent des prospects.
Tu proposes une offre irrésistible à tes prospects pour qu’une partie d’entre eux se transforment en clients.
Tu proposes des produits/services de haute qualité pour transformer tes clients en ambassadeurs.


Pourquoi c’est important de rappeler ces étapes ?
Parce qu’il y a encore trop de monde qui pitchent des inconnus pour qu’ils deviennent des clients (alors qu’il ne sont même pas encore passés par la case « prospects »).
Ça ne te viendrait pas à l’idée d’aborder une femme (ou un homme) dans la rue et de lui dire: « épouse-moi ! »
Si ?


NON.


D’abord tu attires son attention (avec une phrase qu’un coach en séduction t’a refourguée…)
Ensuite tu lui proposes un verre.
Ensuite tu lui proposes un dîner.
Ensuite tu lui proposes le dernier verre.
Ensuite tu lui proposes d’emménager ensemble.
Ensuite tu lui proposes de l’épouser.


Logique, non ?
À peu de choses près c’est en général comme ça que ça se passe dans la vraie vie.
Alors pourquoi tu veux faire les choses autrement sur internet ?


Donc la RÈGLE, quel que soit le système de vente que tu adoptes, c’est:
Faire passer ton interlocuteur d’une étape à l’autre, step by step.


Invitation > Présentation > Conclusion > Livraison


Maintenant qu’on est d’accord là-dessus
J’aimerais attirer ton attention sur les étapes de Présentation et de Conclusion (le coeur de ton tunnel de vente).
C’est souvent ici que c’est flou pour la plupart des gens.
Aujourd’hui, j’aimerais lever le voile
Et te partager, selon moi, les 3 méthodes les plus efficaces pour présenter ton offre et vendre en ligne.
Prêt ? On y va.


  1. Le système « Page de vente » 


Fonctionnement: tu créés un argumentaire de vente, à la fin duquel le visiteur a la possibilité d’acheter ton produit. 
Et tu envoies du monde dessus. 


L’avantage: ça te permet rapidement de tester ton offre, et de vérifier que les gens sont prêts à payer pour se la procurer. 


L’inconvénient: ça va demander quelques compétences en « copywriting » pour rédiger une page de vente persuasive. Mais ça s’apprend. 


  1. Le système « Prise de rendez-vous » 


Fonctionnement: tu proposes ton offre au téléphone, après que le prospect a pris rendez-vous dans ton agenda en ligne et répondu à quelques questions pour vérifier sa motivation. 


L’avantage: c’est de loin le plus performant, parce qu’il y a un véritable échange avec le prospect. 
D’ailleurs c’est souvent cette méthode de présentation qui est utilisée pour vendre des offres chères, mais je la recommande aussi pour les distributeurs MLM. 


L’inconvénient: tu ne peux pas automatiser cette étape, à moins d’embaucher des personnes pour réaliser les appels de vente à ta place. 


  1. Le système « Conférence en ligne »


Fonctionnement: ce sont des présentations en direct qui durent entre une et deux heures (aussi appelées « webinaire ») 


L’avantage: tu as l’opportunité d’apporter beaucoup de contenu aux spectateurs, tout en t’installant comme une figure d’autorité et en vendant ton offre. 
Tu as également la possibilité de pré-enregistrer la conférence et de la faire tourner en automatique (ce qui me rapporte plusieurs ventes à 500€, chaque jour depuis des mois…) 


L’inconvénient: un webinaire, ça ne s’improvise pas. Ça demande un système solide pour assurer l’avant, le pendant et l’après webinaire. 



En ce moment, avec les membres de mon Programme Krypton ? 
On bosse sur leur webinaire, justement. 
Ce mois-ci, ils vont faire des dizaines de clients (souvent pour la toute première fois) 
Et tu peux imaginer d’ici la claque que ça va leur mettre. 


Tu sais ?
La claque de: « mais… J’ai réussi ? Il y a vraiment des gens prêts à me payer pour que je leur apporte mes solutions ? » 
La claque, aussi, de: « mais alors… Il est possible pour moi de gagner 500€, 1000€, 2000€ (voire plus) autrement qu’en échangeant mon temps contre de l’argent ? » 


Bien sûr, tout le monde n’est pas prêt à recevoir cette petite claquounette.
Ça demande une petite préparation mentale, on va dire 
(Et c’est pour ça que le module 1 de Krypton est exclusivement consacré à l’état d’esprit gagnant 
Ou comment enlever ce que j’appelle ses « kryptonites », qui nous empêche de dévoiler tout notre potentiel) 


Une fois qu’ils sont prêts à franchir le cap, reste la 2ème étape:
Définir sa niche, son avatar et son offre. 
Ça aussi, on le voit ensemble trèèèès en détails 
(Dans les vidéos, bien sûr, mais aussi sur les nombreuses fiches d’exercice, dans les coaching privés, dans les coaching de groupe…) 


Parce que ton système de vente n’a aucune sorte d’importance si les bases de ton marketing (avatar / offre) ne sont pas correctement posées. 


3ème étape ?
On met en place le système de vente. 
Le webinaire, donc. 
Histoire qu’ils puissent réaliser des ventes en direct dès leur première conférence en ligne. 


Pour moi, c’est ce qui s’apparente le plus à un « code de triche ».
Tu fais les bonnes manip, et ensuite tu fais apparaître de l’argent. Dingue non ? 
Et honnêtement ? Ce n’est pas si difficile que ça à mettre en place. 
En tout cas quand tu sais quoi faire et dans quel ordre. 


Rond. Carré. Carré. R1. Triangle. Croix. R2. L2. Croix. Triangle…


Tu vois, ce code de triche n’est pas difficile à réaliser.
Il suffit d’appuyer sur quelques boutons de ta manette de Playstation. 
Par contre, si tu n’as pas un guide de solutions sous les yeux 
Ou un au moins un bout de papier avec le code de griffonné dans un coin… 
Bon courage pour le deviner ! 


La bonne nouvelle ?
C’est que ce code, je l’ai. 
Ça va te demander un peu plus que d’appuyer sur quelques touches… 
Mais ça va te rapporter un peu plus que de l’argent virtuel dans GTA San Andreas. 
Tu me suis ? 


Et ça va te demander de la motivation, de l’investissement, de l’énergie et de la patience.
Sauf que c’est le code ultime pour faire apparaître un business en ligne rentable, basé sur tes passions et tes compétences. 
Pas dans 6 mois ni dans 1 an. 
Maintenant. 


Je prends encore quelques appels pour les personnes qui veulent postuler pour le Programme Krypton.
Tu peux réserver ton créneau ici si tu souhaites qu’on échange ensemble: 
www.merylcamus.com/rdv


Je précise: cet appel ne concerne pas les distributeurs en marketing de réseau.
Si tu veux générer entre 1000 et 5000€ dans les prochaines semaines, et bénéficier du “Cheat Code”, j’ai besoin que tu puisses vendre tes propres produits ou services. 
Autrement, c’est le Funnel Network qu’il te faut (mon programme spécial MLM, mais tu connais déjà je pense…) 


À demain. 

J’ai fait une erreur

Apprendre de ses erreurs, c’est sagesse.
Apprendre des erreurs des autres, c’est sagesse supérieure.

(Je suis pas sûr que quelqu’un ait dit ça un jour, mais je l’attribuerais bien à un philosophe chinois…) 

Pour être honnête, je n’ai pas fait qu’une seule erreur. 
C’est plutôt un pack « 2-en-1 ». 
Je vais te la partager, ainsi que mes conclusions 
Et ça t’évitera peut-être de la commettre à ton tour. 


Mon erreur ?
C’est de ne pas avoir envoyé d’email pendant deux semaines. 
Ouaip. 
J’ai pas rédigé une seule campagne depuis le 17 avril. 
Un peu léger pour de l’emailing « quotidien », non ? 

Alors, bien sûr que des milliers d’emails ont tout de même été envoyés. 
Parce que j’ai quelques séquences d’envoi automatiques, suivant différents produits. 
Mais pour ce qui est des emails tous frais du matin ou de la veille… Oups ! 

(Malgré tout, j’en ai déjà envoyé + de 70 cette année, que tu peux retrouver pour la plupart sur mon blog…) 


Est-ce que je me suis tourné les pouces pendant ce temps-là ?
Evidemment… Que non. 
En fait, j’ai récemment accueilli un groupe « pilote » pour mon nouveau programme de formation. 


Tout de suite, ça m’a rajouté pas mal de boulot:

  • Réaliser les coaching privés… 
  • Alimenter la formation en ligne (qui compte déjà plusieurs heures de contenu)… 
  • Animer le groupe Facebook (en répondant par exemple de manière très, très détaillée dans les commentaires)… 
  • Assurer le coaching commun hebdomadaire… 

Et c’est sans compter tous les emails et les rendez-vous téléphoniques des personnes intéressés pour rejoindre le mouvement 
Ni la gestion de l’équipe qui m’épaule autour de ce projet. 

Et les Emails Particuliers, dans tout ça ? 
Bah… 
Je me suis laissé submergé par l’accueil des membres. 

Certains diront que c’est une attitude 80/20 
(Donner des résultats extraordinaires à ses clients est plus intéressant que rédiger du contenu gratuit pour sa liste email) 
Mais je ne suis pas d’accord. 
Voici pourquoi me concentrer sur mes clients au détriment du mailing quotidien est une DOUBLE erreur selon moi… 


Erreur n°1: Lâcher la proie pour l’ombre


Ou le syndrome du restaurant qui tourne bien. 
Tu sais, c’est l’idée du restaurant qui fait des plats au top. 
À tel point que la queue pour obtenir une table ne cesse de grandir chaque semaine. 
Jusqu’au jour où le restaurant commence à s’asseoir sur ses acquis, et à devenir imbus de son succès. 
À ce moment-là, son service perd en qualité, et la queue commence à diminuer… 
Jusqu’à ce qu’il se ressaisisse, et se remettre à faire du bon travail. 

En gros: sous prétexte que ton business fonctionne bien, n’arrête pas de fournir les efforts qui ont fait son succès en premier lieu. 

(Ça rejoint ma Théorie du Feu d’Artifice: les résultats de tes actions arrivent bien après avoir fourni les actions, ce qui peut créer de la confusion…) 

Bref, c’est pas parce que je m’éclate avec mes clients que je dois délaisser ceux qui ne le sont pas encore. 
Je parlais de « proie » à l’instant… (tu m’en excuseras) 
Ça traduit bien cette idée de toujours garder ton appétit, cette envie de « chasser ». 
Comme le dit Franck Nicolas: 

« Sans la FAIM, c’est la fin » 

Ne te repose pas sur tes lauriers. 
Ressaisis-toi tant qu’il est encore temps 
(Conseil à moi-même, héhé) 


Erreur n°2: Casser le momentum


Plus grave encore selon moi: c’est que j’ai rompu mon élan. 
Est-ce que ça t’ait déjà arrivé d’aller à la salle de sport, trois fois par semaine, pendant des semaines… 
Et puis un jour, tu rates une séance. 
Et là, c’est le drame: tu en rates une deuxième, puis une troisième… 
En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il s’est écoulé un mois et tu as totalement perdu l’habitude que tu avais construite. 

C’est exactement ce qu’il s’est passé pour mes Emails Particuliers: j’ai sauté une journée qui s’est transformée en 16 jours. 
Idem pour la publication de mes vidéos sur ma chaîne Youtube, qui a fortement ralenti (alors que j’en ai en stock !) 

Je sais que vous pardonnerez ( ❤️ ) 
Mais je sais aussi que « la façon dont on fait une chose est la façon dont on fait toutes les choses », et il est hors de question que je sois le type inconstant qui ne fait pas ce qu’il dit qu’il fait. 
M’voyez. 


Mais est-ce vraiment une erreur ?

Est-ce que finalement, ce n’est pas le propre du FOCUS que de faire grandir UNE chose au détriment des autres ? 
Mhhh… 

Est-ce que c’est une erreur si, finalement, je la transforme en conseils par email ? 
Mhhh… 

J’ai un pote qui me dit tout le temps ça quand il m’arrive une galère: « Lol ! Ca fera l’objet d’un mail » 
Et il a pas tort. 
Dès l’instant où tu apprends de tes erreurs, ce n’est pas un échec… 
Mais un apprentissage. 
(Et si en plus tu peux partager tes conneries avec quelques milliers de lecteurs, tu les auras pas faites pour rien) 


Quant à toi…

Combien de temps vas-tu rester avant de reprendre les habitudes que tu t’étais fixées ? 
Combien de temps est-ce que tu comptais te contenter de tes résultats ? 

On est déjà à plus d’un mois de confinement: ils sont où tous les projets que tu devais lancer ? 

Bien sûr qu’on n’est pas des machines. 
La différence ? 
C’est que moi j’ai justement créé des machines qui travaillent pour moi. 
Ça veut dire que même en période de « relâchement », j’ai réalisé des mois records sur mon entreprise. 
Parce que j’ai mis en place des systèmes prêts à prendre le relais.

Et toi ? 
Quand est-ce que tu t’y mets vraiment ? 
Quand est-ce que tu arrêtes de jouer à 10%, par crainte de devenir une nouvelle version de toi-même que personne ne reconnaîtra ? 


J’ai une bonne nouvelle pour toi…
Si je me suis concentré sur le Programme Krypton au point de ne pas envoyé de mails pendant deux semaines, c’est pas pour rien ! 
Je l’ai fait pour créer une véritable école de la liberté. 
Un accompagnement complet, en ligne et en présentiel, seul et en groupe, pour s’affranchir grâce à un Super-business. 
Encore hier, un des membres a encaissé 1465€ de ventes en un seul webinaire 
(Réponds à cet email si tu veux que je t’envoie la capture d’écran… Je sais que ça peut être stimulant) 

Si tu veux postuler pour qu’on voit si tu as le profil, tu peux réserver un appel stratégique ici: 
www.merylcamus.com/rdv


Juste, je vais pas prendre énormément de rendez-vous cette semaine. 
J’ai encore pas mal de travail avec le groupe pilote, qui requiert ma présence. 
Ca ira mieux dans quelques semaines mais d’ici là, je te demanderai de réserver ton appel uniquement si tu es motivé à rejoindre le groupe pilote, que tu es prêt à investir sur toi et ton business, et que tu as envie de gagner ta liberté avant la rentrée de septembre. 

Pour les autres, je vous retrouve dans l’email de demain 
(On va reprendre les bonnes habitudes hein…) 

Je vous parlerai des 3 meilleurs systèmes de vente si vous souhaitez vivre de votre Super-Business. 

À demain 🙂 

La technique secrète pour augmenter ses revenus (si simple qu’elle en est franchement dérangeante)

Attention: cet email est très différent de ceux que j’envoie d’habitude. Si tu ne me connais pas, tu risques de me prendre pour un vendeur de rêves. Mais tant pis, c’est ce que j’avais envie de te partager aujourd’hui, et il fallait que je te livre ce conseil que j’ai reçu d’une pointure du monde des affaires il y a 5 ans, lors d’un voyage aux Etats-Unis. Here we go…


Beaucoup d’entrepreneurs passent leur vie la tête dans le guidon.
Ils se fixent des objectifs souvent trop élevés. 
Ils les manquent. 
Sont frustrés. 
Et se vengent le mois suivant en s’en refixant des plus exigeants encore. 


Le problème, c’est que la frustration est le cancer de la croissance.
Pendant des années, j’avais les yeux rivés sur l’objectif à atteindre 
Mais je ne prenais jamais le temps de faire un point sur où j’en étais 
Et il en résultait que je stagnais terriblement 
(Voire, que je régressais) 


Quand je faisais du marketing de réseau, je me fixais un objectif de 20,000€ de volume de vente.
J’en faisais 14,000€, j’étais frustré. 
Le mois suivant c’était souvent pire. 


Quand je faisais du porte-à-porte, je me fixais un objectif de 60 contrats vendus.
J’en faisais 51, j’étais frustré. 
Le mois suivant c’était souvent pire. 


Et la frustration engendre quoi ?
De la frustration. 


Tu peux déjà deviner comment inverser le processus: en faisant preuve de gratitude pour ce que tu as déjà.
Tout comme le marathonien se donne du courage en regardant par-dessus son épaule les kilomètres déjà parcourus 
(Pour les marathoniens j’en sais rien en fait, mais à l’époque où je courrais un peu ça m’aidait…) 


Il y a une technique en particulier
Qui a systématiquement fonctionné à chaque fois que je l’ai utilisée 
Même quand j’ambitionnais de doubler ou tripler mon salaire actuel (ou mon chiffre d’affaire) 
Ça fonctionne tellement bien que ça en est presque dérangeant 
D’autant que j’ai beaucoup de mal à expliquer pourquoi ça fonctionne. 


Elle m’a été transmise lors d’un séminaire à Las Vegas, il y a cinq ans
Alors que je rencontrais un des plus brillants spécialistes du développement personnel de notre génération 
Impliqué dans ses recherches depuis plus de cinquante ans. 


Avec cette technique, pourtant à la portée d’un enfant de huit ans
Je suis passé de 1200€ de revenus à 3200€ en l’espace de trois mois, en 2016. 
Vu que ça a marché, j’ai reproduit le processus pour monter à 4000, 5000, 10.000, 20.000… 
(C’est tellement dingue que j’ai même pris des photos pour un jour prouver que ça a marché pour moi ! 
Bien que je ne cherche à me justifier auprès de personne 
C’est avant tout une pratique profondément personnelle) 


C’est la première fois que j’en parle ouvertement
Parce que ça paraît vraiment trop beau pour être 
Et que je déteste les discours qui vendent du rêve. 


Honnêtement ?
Il est possible que ça soit réellement trop beau pour être vrai. 
Il est possible que ce ne soit pas cette technique qui soit à l’origine de mes résultats 
Mais plutôt un ensemble très variés de facteurs (c’est même très probable) 


Comme ma capacité d’apprendre en permanence
De réaliser des sessions de travail de 14 heures (certains jours) 
Mon volonté d’accepter l’essai-erreur, pour m’améliorer 
Et un état d’esprit que je forge en permanence depuis des années, au gré de mes victoires et de mes échecs (même si je n’aime pas ce mot) 


Je ne sais pas si cette technique fonctionne réellement, donc.
Mais dans le doute… 
Je continue de l’appliquer. 


Vu qu’elle est un peu particulière, franchement, je préfère la transmettre au compte goutte.
Elle fait notamment partie des conseils à contre-courant que je partage dans le Programme Krypton. 


Evidemment, ça serait une erreur de postuler juste pour connaître ce secret.
Disons que c’est simplement la cerise sur le gâteau. 
L’épice qui vient relever un plat déjà savoureux. 


Le conseil rapporté d’un sage de 80 ans, qui vient compléter une formation complète sur: 

« Comment se libérer d’une vie qui ne nous correspond plus en construisant un business d’information, basé sur nos valeurs hautes »


Cette technique vaut ce qu’elle vaut, et encore une fois je peux même pas te dire si elle fonctionne.
J’ai juste remarqué que je l’exploitais à chaque fois que je faisais un saut quantique dans mon business. 
Alors je la partage en bonus dans mon Programme. 


Si par ailleurs tu estimes qu’il est temps pour toi de créer une activité qui te rend indépendant,
Si tu es prêt à investir des efforts, du temps et de l’argent sur ton business 
Et qu’il est temps pour toi de révéler au monde ce que tu as offrir 


Je t’invite à prendre rendez-vous pour un entretien stratégique avec moi.
Le but ? Evaluer si tu as le profil pour devenir la prochaine histoire à succès du Programme Krypton. 
Ça se passe ici: www.merylcamus.com/rdv


Passe une super-journée, 

À demain 

message particulier

Vous êtes nombreux à avoir rejoint les Emails Particuliers dernièrement
Et je voulais vous féliciter pour cette prise de décision.


Alors c’est vrai…
Donner son adresse pour recevoir des emails, c’est gratuit.
Ce n’est pas très, très engageant…
Mais si en plus tu les lis, là ça veut dire que tu m’accordes de ton temps
Ce qui est déjà beaucoup plus engageant.
(ça peut te faire sourire, mais combien de personnes s’abonnent à des newsletters pour finalement ne jamais ouvrir un seul mail ?)


Ce nouvel email marque le début (ou la continuité) d’une grande aventure qui nous attend:
Une véritable formation quotidienne pour t’aider à créer (ou développer) un business qui te ressemble.
Un business rentable
Dans lequel tu t’épanouis
Et grâce auquel tu contribues à améliorer la vie des gens
Que tu sois formateur, coach, consultant, ou même networker.


Si tu me suis depuis quelques temps, tu sais que mon style peut parfois repousser.
Soit parce que je suis trop cash (parfois)
Soit parce que j’utilise des métaphores (souvent)
Ou parce que je raconte ma vie…


Pourtant, ça serait peut-être pas con de jeter un oeil à ce que j’ai à te raconter.
Parce que mine de rien, des erreurs j’en ai fait pas mal
Certaines m’ont même coûté plusieurs (dizaines) de milliers d’euros.
Du coup, autant que je te partage mon expérience, et que je t’évite de les faire.


« La seule manière d’apprendre c’est en faisant des erreurs, mais il n’est pas forcé que ce soit les nôtres » (Warren Buffet)


Bien sûr, je n’ai pas fait que des bêtises.


Et je suis sûr que tu seras ravi de découvrir, entre autres:

  • Pourquoi j’ai quitté Sciences Po à 19 ans, alors que ma vie semblait toute tracée (et la révélation qui m’a poussé à publier mon premier roman, participer à un jeu télévisé et passer ma ceinture noire de karaté la même année)
  • Comment je suis parvenu à dépasser les 10,000€ par mois, avant même de savoir utiliser un sèche-linge et d’avoir l’âge légal à Las Vegas
  • Pourquoi marcher sur le feu m’a permis de quadrupler mes revenus
  • Comment je suis passé de vedette locale à entrepreneur surendetté, et vice-versa (les erreurs à ne surtout pas faire, sous peine de creuser sa propre tombe avec son porte-feuille)
  • Les règles surprenantes qui ont fait que je suis devenu meilleur vendeur en porte de deux sociétés du CAC 40, alors que je suis introverti et que je n’y connaissais rien (tout en ayant des clients ultra-satisfaits)
  • L’unique raison qui m’a poussé à communiquer dans 17 langues différentes
  • Comment j’ai permis à l’un de mes meilleurs amis de réaliser près de 20,000€ de ventes en six mois et ainsi d’éviter de finir au RSA (et comment il a soudainement dit « adieu » à la procrastination)
  • Comment j’ai créé une machine à vendre en automatique, qui me rapporte de l’argent à n’importe quelle heure de la journée (et parfois de la nuit)
  • Le script qui m’a permis de créer la présentation la plus convaincante et la plus rentable de mon marché en seulement 4 heures et 23 minutes


Et aussi:
Comment chaque email que j’ai écrit cette année m’a rapporté près de 1000€


Même si parfois je pousse les images un peu loin.
Comme lorsque je t’explique…
La Théorie du Feu d’Artifice
Le Principe du M&Ms
L’Expérience de l’Aéroport
Le Corollaire du Kit-Kat
Le Postulat de la Responsabilité
Le Facteur Moonwalk
Le Théorème de Superman
Le Paradigme de Magicarpe
etc.


Ou quand je compare ton business…
À du mini-golf
Au Puy du fou
A un art martial japonais
Aux techniques de chasse des dauphins


Je ne dis pas ça pour t’impressionner
Mais pour te rappeler que même si je continue d’apprendre chaque jour…
Je connais un truc ou deux sur le marketing, la psychologie et l’efficacité.


Et aussi pour te rappeler que des fois je dis des trucs bizarres.
D’ailleurs, il est encore temps de te désabonner (c’est le lien en bas)
Histoire qu’on reste entre gens un peu étranges…


Mais si tu es curieux de découvrir tout ce qui se cache derrière ça
Alors je te garantis qu’on va se régaler dans les jours qui viennent.


Mon défi ?
C’est de t’envoyer un email par jour, du lundi au vendredi.
Et pas une séquence automatique comme on en voit partout.
Des vrais mails, écrits la veille pour le lendemain.
Bien sûr, je ne suis pas infaillible.
Donc je compte sur toi pour me rappeler à l’ordre si jamais je t’oublie un jour ou deux.


Dernière chose: je vais te proposer des offres.
Tu t’en doutes, mon temps est précieux.
Et j’ai la chance d’avoir un taux horaire relativement élevé.
Donc même si j’adore donner des conseils, partager mon histoire et envoyer des mails…
Je ne m’amuse pas à prendre des heures et des heures chaque semaine par pure générosité.
Je ne suis pas Mère Thérésa (quand bien même nous avons le même profil MBTI, j’y reviendrai…)


Donc oui, je vais te proposer des offres pour aller plus loin.
Parce que c’est dans les accompagnements que les gens changent réellement leur vie.


Les Emails Particuliers te donneront les bonnes informations.
Mais les accompagnements te feront vivre une transformation.


Rassure-toi, ça ne s’adresse qu’à une infime minorité des abonnés.
En fait, tu peux très bien ne jamais rien acheter chez moi.
Et c’est parfaitement ok !
(je ne pourrai pas être partout de toute façon)


Mais je voulais que ça clair.
(Pas de chichis entre nous !)


Au fait, je te rassure…
Tous les emails ne seront pas aussi longs !
(Ça vaut mieux pour notre santé mentale, à tous les deux…)
Mais il fallait au moins ça pour le premier conseil de cette série.
À savoir:


Comment se présenter efficacement, asseoir son expertise, et se garantir une audience qui partage les mêmes valeurs que soi.

Oui, tu l’as compris…
C’est exactement ce que je viens de faire sous tes yeux
Ou du moins, ce que j’ai tenté de faire.
Mais si tu es en train de lire ces lignes, c’est que j’ai suffisamment capté ton intérêt pour que tu m’offres ton temps et ton attention jusque là.
Et du coup… Comment on fait ?


Si tu n’as pas envie de t’interroger cent ans sur la question, je te le donne en mille:
J’ai polarisé mon message.


Autrement dit, je me suis exprimé de sorte à:
1) Attirer au maximum les personnes qui me ressemblent et que je peux aider
2) Repousser au maximum celles qui ne partagent pas mes idées/valeurs et que je ne peux (veux) pas aider


Tu n’as pas idée de comment ça peut t’aider à propulser ton activité
Et ne plus travailler qu’avec des personnes que tu adores…
Typiquement le genre de tips que j’enseigne dans le Programme Krypton™
Mon accompagnement phare pour t’arracher de ton ancienne vie, faire décoller ton business et vivre ce que j’appelle ta « Super-vie ».


Si c’est quelque chose qui te parle, je te propose qu’on fasse un point ensemble par téléphone.
Tu réserves le créneau qui t’arrange sur mon agenda, tu réponds aux quelques questions que je te pose pour que je vois un peu ou tu en es.
Si ton profil correspond à celui des personnes que j’accompagne, nous verrons comment je peux t’aider à réaliser tes premiers 3000€ par mois pour faire un premier pas vers ta liberté.


Clique ici pour vérifier s’il reste des dispo:
www.merylcamus.com/rdv


Passe une super-journée.


À demain.

Comment trouver une idée de business (et pourquoi c’est la PIRE question à se poser)

Quasiment toutes les personnes que je coach ont commencé par me demander ça.
À chaque fois, ma réponse est la même: 
La bonne idée de business n’existe pas. 


C’est un mythe.
Souvent, quand on pense business / entrepreneuriat, on imagine le type qui a une idée de génie sous la douche. 
Un peu comme le Doc Brown qui se cogne la tête contre sa chasse d’eau dans le film Retour vers le Futur, et qui ressort des toilettes avec l’idée du convecteur temporel pour voyager dans le temps… 


En fait, « comment trouver une bonne idée de business » est la 2ème pire chose que tu peux te demander quand tu débutes 
(La 1ère c’est: « Comment devenir riche rapidement »…) 


Pourquoi ça ne fonctionne pas ?
Parce que cette question, elle se passe dans ta tête: entre toi et toi. 
Tu te poses la question à toi-même, et tu y réponds toi-même. 
Le problème, c’est que ce n’est justement pas à toi de donner cette réponse. 
Mais au marché. 


Petit rappel: un business, c’est quoi ?
C’est apporter une solution à un problème existant. 
Et c’est pas franchement plus compliqué que ça. 


Donc c’est un échange entre toi (l’apporteur de solution) et le marché (les gens qui recherchent une solution). 
Si tu te poses la question de « la bonne idée de business » et que tu y apportes une réponse toi-même… 
Ça veut dire que tu n’as pas pris en compte l’autre partie de l’échange. 
(En l’occurrence, une partie qui représente pas juste 50%, mais plutôt 90%). 


Autre erreur à éviter: demander à tes amis ce qu’ils pensent de ton idée.
Il y a peu près 54 raisons à cela. 
L’une d’entre elles, c’est qu’à moins que tes proches soient des entrepreneurs aguerris, ou des futurs clients très, très probables… 
Leur réponse vaut pas mieux que la tienne. 
Une autre raison ? 
Ils vont sûrement aller dans ton sens et t’encourager (parce que c’est leur rôle de le faire) 
Et cela risque bien de t’emmener sur une fausse piste. 


Comprends bien qu’il n’y a qu’une seule manière de « voter » pour une idée de business.
C’est avec la carte bleue. 


C’est le seul vote valable.
Et qui va voter ? 
Pas tes amis. Pas ta famille. Même pas toi-même. 
Le marché (encore une fois) 


Du coup, s’il ne s’agit pas de trouver une « idée » de business, comment on fait ?
Simple. 
Je te rappelle que ton rôle c’est d’apporter une solution à un problème, et que ce sont tes clients potentiels qui vont voter avec leur carte bleue pour t’indiquer si oui ou non ta solution leur correspond. 
Le conseil que je donne systématiquement ? 
Arrête de chercher une idée de business. 
Commence à chercher des problèmes. 


Des problèmes que tu pourras ensuite résoudre.
Avec une solution que le marché sera prêt à t’acheter. 


Maintenant, tous les problèmes ne se valent pas.
Certains sont beaucoup plus douloureux que d’autres. 
(Il existe 3 critères pour déterminer si un problème est intéressant à solutionner ou non) 


Quant à la solution…
Tu n’as pas envie de te retrouver avec un business qui t’ennuie encore plus qu’un job de caissier pendant une période de confinement. 
Le but, c’est de construire une activité qui est non seulement lucrative, 
Mais qui en plus t’éclate tellement chaque jour que tu en oublies de manger. 
Pour ça, pareil, il y a 4 critères à prendre en compte 
(Et si tu en manques ne serait-ce qu’un, tu fonces droit dans le mur…) 


Alors si:

  • Tu souhaites monter ou développer ton business en ligne 
  • Tu en es au stade de l’idée 
  • Tu te demandes dans quoi tu devrais te lancer 
  • Tu es coachable, tu as envie d’apprendre 
  • Tu es positif, orienté solutions 

C’est peut-être le moment de faire le point. 


Bonne nouvelle…
En cette période un peu spéciale 
Où tout le monde est un peu bloqué dans son salon 
Je me retrouve avec un peu plus de temps chaque semaine pour prendre quelques personnes au téléphone. 


Du coup je te propose de te rendre sur mon agenda en ligne
De répondre à 3-4 courtes questions pour que je sache à peu près où tu en es 
Et de booker un appel de 40-45min avec moi 
Histoire qu’on fasse le point sur ta situation 
Et que je vois si je peux t’aider à construire ta nouvelle activité. 


Clique ici pour prendre rendez-vous: www.merylcamus.com/rdv


Attention, j’ai pas non plus un nombre de créneaux illimités 
Donc premier arrivé, premier servi. 


Je réserve mon appel avec Meryl pour faire le point sur mon idée de business

Je te retrouve de l’autre côté. 

À demain, 


PS: si tu me suis depuis peu, je t’invite à faire un tour sur ma chaîne Youtube. Parmi les dernières vidéos diffusées, tu retrouveras:

  • Qui est Meryl Camus ? Mon histoire complète 
  • Ma visite dans un des plus beaux hôtels du monde (c’était quelques jours avant le confinement) 
  • Ma dernière interview avec Gwendoline Meyer (je diffuse 1 interview tous les lundis) 
  • La vidéo qui sort aujourd’hui: la fois où j’ai réellement touché le fond