Je me fais interviewer par une ancienne animatrice radio

L’interview de cette semaine est un peu particulière…
Puisque cette fois-ci, c’est moi qui réponds aux questions ! 


Je suis passé sur le grill de Lénaïk Bertho.
Cette ancienne animatrice d’une radio tahitienne est une femme rayonnante que j’ai rencontrée lorsqu’elle a pris ma formation Funnel Network. 
C’est avec plaisir que j’ai partagé mon parcours avec elle, sans filtre. 


J’y explique notamment:

  • Pourquoi le papier peint de mon bureau est rose (mais pas pourquoi j’ai un épis sur la tête ce jour-là) 
  • Pourquoi j’ai quitté Sciences Po 
  • Mon plus gros mois en MLM (et ce dont je ne suis pas fier) 
  • Quelles ont été les plus grandes difficultés que j’ai rencontrées en tant qu’entrepreneur 
  • Et bien plus encore… 


Vous pouvez retrouver l’interview ici: https://youtu.be/e9Co-h4uN_Y


À demain, 

message particulier

Vous êtes nombreux à avoir rejoint les Emails Particuliers dernièrement
Et je voulais vous féliciter pour cette prise de décision.


Alors c’est vrai…
Donner son adresse pour recevoir des emails, c’est gratuit.
Ce n’est pas très, très engageant…
Mais si en plus tu les lis, là ça veut dire que tu m’accordes de ton temps
Ce qui est déjà beaucoup plus engageant.
(ça peut te faire sourire, mais combien de personnes s’abonnent à des newsletters pour finalement ne jamais ouvrir un seul mail ?)


Ce nouvel email marque le début (ou la continuité) d’une grande aventure qui nous attend:
Une véritable formation quotidienne pour t’aider à créer (ou développer) un business qui te ressemble.
Un business rentable
Dans lequel tu t’épanouis
Et grâce auquel tu contribues à améliorer la vie des gens
Que tu sois formateur, coach, consultant, ou même networker.


Si tu me suis depuis quelques temps, tu sais que mon style peut parfois repousser.
Soit parce que je suis trop cash (parfois)
Soit parce que j’utilise des métaphores (souvent)
Ou parce que je raconte ma vie…


Pourtant, ça serait peut-être pas con de jeter un oeil à ce que j’ai à te raconter.
Parce que mine de rien, des erreurs j’en ai fait pas mal
Certaines m’ont même coûté plusieurs (dizaines) de milliers d’euros.
Du coup, autant que je te partage mon expérience, et que je t’évite de les faire.


« La seule manière d’apprendre c’est en faisant des erreurs, mais il n’est pas forcé que ce soit les nôtres » (Warren Buffet)


Bien sûr, je n’ai pas fait que des bêtises.


Et je suis sûr que tu seras ravi de découvrir, entre autres:

  • Pourquoi j’ai quitté Sciences Po à 19 ans, alors que ma vie semblait toute tracée (et la révélation qui m’a poussé à publier mon premier roman, participer à un jeu télévisé et passer ma ceinture noire de karaté la même année)
  • Comment je suis parvenu à dépasser les 10,000€ par mois, avant même de savoir utiliser un sèche-linge et d’avoir l’âge légal à Las Vegas
  • Pourquoi marcher sur le feu m’a permis de quadrupler mes revenus
  • Comment je suis passé de vedette locale à entrepreneur surendetté, et vice-versa (les erreurs à ne surtout pas faire, sous peine de creuser sa propre tombe avec son porte-feuille)
  • Les règles surprenantes qui ont fait que je suis devenu meilleur vendeur en porte de deux sociétés du CAC 40, alors que je suis introverti et que je n’y connaissais rien (tout en ayant des clients ultra-satisfaits)
  • L’unique raison qui m’a poussé à communiquer dans 17 langues différentes
  • Comment j’ai permis à l’un de mes meilleurs amis de réaliser près de 20,000€ de ventes en six mois et ainsi d’éviter de finir au RSA (et comment il a soudainement dit « adieu » à la procrastination)
  • Comment j’ai créé une machine à vendre en automatique, qui me rapporte de l’argent à n’importe quelle heure de la journée (et parfois de la nuit)
  • Le script qui m’a permis de créer la présentation la plus convaincante et la plus rentable de mon marché en seulement 4 heures et 23 minutes


Et aussi:
Comment chaque email que j’ai écrit cette année m’a rapporté près de 1000€


Même si parfois je pousse les images un peu loin.
Comme lorsque je t’explique…
La Théorie du Feu d’Artifice
Le Principe du M&Ms
L’Expérience de l’Aéroport
Le Corollaire du Kit-Kat
Le Postulat de la Responsabilité
Le Facteur Moonwalk
Le Théorème de Superman
Le Paradigme de Magicarpe
etc.


Ou quand je compare ton business…
À du mini-golf
Au Puy du fou
A un art martial japonais
Aux techniques de chasse des dauphins


Je ne dis pas ça pour t’impressionner
Mais pour te rappeler que même si je continue d’apprendre chaque jour…
Je connais un truc ou deux sur le marketing, la psychologie et l’efficacité.


Et aussi pour te rappeler que des fois je dis des trucs bizarres.
D’ailleurs, il est encore temps de te désabonner (c’est le lien en bas)
Histoire qu’on reste entre gens un peu étranges…


Mais si tu es curieux de découvrir tout ce qui se cache derrière ça
Alors je te garantis qu’on va se régaler dans les jours qui viennent.


Mon défi ?
C’est de t’envoyer un email par jour, du lundi au vendredi.
Et pas une séquence automatique comme on en voit partout.
Des vrais mails, écrits la veille pour le lendemain.
Bien sûr, je ne suis pas infaillible.
Donc je compte sur toi pour me rappeler à l’ordre si jamais je t’oublie un jour ou deux.


Dernière chose: je vais te proposer des offres.
Tu t’en doutes, mon temps est précieux.
Et j’ai la chance d’avoir un taux horaire relativement élevé.
Donc même si j’adore donner des conseils, partager mon histoire et envoyer des mails…
Je ne m’amuse pas à prendre des heures et des heures chaque semaine par pure générosité.
Je ne suis pas Mère Thérésa (quand bien même nous avons le même profil MBTI, j’y reviendrai…)


Donc oui, je vais te proposer des offres pour aller plus loin.
Parce que c’est dans les accompagnements que les gens changent réellement leur vie.


Les Emails Particuliers te donneront les bonnes informations.
Mais les accompagnements te feront vivre une transformation.


Rassure-toi, ça ne s’adresse qu’à une infime minorité des abonnés.
En fait, tu peux très bien ne jamais rien acheter chez moi.
Et c’est parfaitement ok !
(je ne pourrai pas être partout de toute façon)


Mais je voulais que ça clair.
(Pas de chichis entre nous !)


Au fait, je te rassure…
Tous les emails ne seront pas aussi longs !
(Ça vaut mieux pour notre santé mentale, à tous les deux…)
Mais il fallait au moins ça pour le premier conseil de cette série.
À savoir:


Comment se présenter efficacement, asseoir son expertise, et se garantir une audience qui partage les mêmes valeurs que soi.

Oui, tu l’as compris…
C’est exactement ce que je viens de faire sous tes yeux
Ou du moins, ce que j’ai tenté de faire.
Mais si tu es en train de lire ces lignes, c’est que j’ai suffisamment capté ton intérêt pour que tu m’offres ton temps et ton attention jusque là.
Et du coup… Comment on fait ?


Si tu n’as pas envie de t’interroger cent ans sur la question, je te le donne en mille:
J’ai polarisé mon message.


Autrement dit, je me suis exprimé de sorte à:
1) Attirer au maximum les personnes qui me ressemblent et que je peux aider
2) Repousser au maximum celles qui ne partagent pas mes idées/valeurs et que je ne peux (veux) pas aider


Tu n’as pas idée de comment ça peut t’aider à propulser ton activité
Et ne plus travailler qu’avec des personnes que tu adores…
Typiquement le genre de tips que j’enseigne dans le Programme Krypton™
Mon accompagnement phare pour t’arracher de ton ancienne vie, faire décoller ton business et vivre ce que j’appelle ta « Super-vie ».


Si c’est quelque chose qui te parle, je te propose qu’on fasse un point ensemble par téléphone.
Tu réserves le créneau qui t’arrange sur mon agenda, tu réponds aux quelques questions que je te pose pour que je vois un peu ou tu en es.
Si ton profil correspond à celui des personnes que j’accompagne, nous verrons comment je peux t’aider à réaliser tes premiers 3000€ par mois pour faire un premier pas vers ta liberté.


Clique ici pour vérifier s’il reste des dispo:
www.merylcamus.com/rdv


Passe une super-journée.


À demain.

J’interviewe la Reine des Abeilles 🐝

Bzzzzz Bzzzz


Été 2018
Je traverse l’aéroport CDG, avec mon sac à dos et ma petite valise
D’ici quelques heures, je vais prendre un vol à destination de Barcelone pour prendre des vacances bien méritées.


À ce moment-là, je suis bien décidé à créer mon nouveau business.
Mais j’avais enchaîné tellement de formations en ligne que je ne savais même plus où donner de la tête !
J’avais tellement envie d’avancer, mais tellement de questions…


C’était certain: j’avais besoin d’un coach avec qui je pourrais parler en face à face.
Même si ce n’était qu’une fois par semaine, par écrans interposés.
Maintenant, qui prendre…


Il y avait bien cette formatrice (un peu originale)
Avec son univers (un peu original) 🐝
Qui chaque jour m’envoyait des emails (un peu originaux)


Finalement, j’ai sauté le pas (ou plutôt, j’ai dégainé ma CB).
J’ai suivi sa formation en ligne de A à Z
J’ai posé toooooutes mes questions dans son coaching de groupe
Et j’ai mis sur pieds mon premier programme phare: le Funnel Network.


C’est pour ça que je suis aussi fan du format Formation + Coaching:
Parce qu’il a fonctionné sur moi.
Et c’est pour cette raison que c’est le format de mon nouveau Programme Krypton™


Au fait, cette fameuse Business Coach…
J’aimerais te la présenter.


Elle s’appelle Gwendoline Meyer.
Ça tombe bien: j’ai eu le plaisir de l’interviewer, 2 ans après notre rencontre, alors qu’elle clôturais son premier séminaire en présentiel
(Particulièrement bien orchestré, je te prie de me croire)


Honnêtement ?
La vidéo a été shootée en caméra frontale, l’angle de vue est pas ouf, il y a parfois des passants ou des bruits de notifications… 
Mais elle a le mérite d’être là 
Et de contenir beaucoup, beaucoup de valeur ! 


Ce que tu vas (notamment) découvrir dans cette interview:

  • Comment « Queen Bee » a surmonté le syndrome de l’imposteur pour passer d’ingénieur commercial à Business Coach 
  • Le moment où vous devez clairement commencer à facturer plus cher 
  • Comment créer un branding fort à partir d’une simple idée un peu farfelue… Et construire une véritable communauté autour de ça 
  • La stratégie extrêmement simple (et pourtant redoutablement efficace) qui m’a « fait craquer » et m’a convaincu d’acheter chez Gwendoline 
  • La fois où Gwendoline s’est fait usurper son identité, et comment elle a retourné cet événement en avantage pour son business 
  • Et ça, ce ne sont que les 10 premières minutes de la vidéo… 
  • D’autant qu’à la fin, Gwendoline nous partage sa Véritable Grande Vision (en QUASI-exclusivité…)


Je te laisse y jeter un oeil maintenant.


(Et si tu n’as pas le temps, ouvre la vidéo, et mets-la au moins dans ta liste « À regarder plus tard »
Il ne faut pas que tu la manques…)


Business Coach : Comment développer son business ? | Interview de Gwendoline Meyer: https://youtu.be/vi-M-8m-iPg

Biz 
(Comme dirait l’abeille) 

La Théorie du Feu d’artifice m’a permis de passer 2 positions en un mois

Cavallino, Italie

Ton business est comme un feu d’artifice. Si tu ne comprends pas cela, tu risques de passer le reste de l’année dans la frustration et l’incompréhension.

Si tu n’as jamais entendu ce concept, c’est normal: j’y ai pensé hier soir en contemplant un feu d’artifice avec ma fiancée, le long de la mer Adriatique.

Nous étions les pieds dans le sable frais, assez loin du spectacle. Juste assez pour le voir sans avoir besoin de se tordre le cou.

Est-ce que tu as déjà regardé un feu d’artifice à plus d’un kilomètre de distance ?

Le bruit de la déflagration ne parvient à nos oreilles qu’une ou deux secondes après qu’elle se produise.

Nos yeux perçoivent une dispersion de filaments colorés…

Mais nos oreilles n’entendent pas le bruit de pétard au moment de l’explosion.

Le “boum” arrive en décalé, comme si l’image et le son étaient mal synchronisés.

Comme tu le sais, la raison est simple: le son ne voyage pas aussi vite que la lumière. Le spectacle arrive instantanément jusqu’à nos yeux, tandis que le bruit arrive à une vitesse d’environ 340m par seconde (1224 km/h).

(Donc si tu es à 1km du feu d’artifice, le son mettra trois secondes à te parvenir. Un peu comme lors d’un orage: on peut estimer notre distance en comptant le nombre de secondes écoulées entre la lumière de l’éclair et le bruit du tonnerre)

Après cette parenthèse de physique avancée (lol), voici ma théorie du feu d’artifice:

Tes actions voyagent à la vitesse de la lumière. Tes résultats voyagent à la vitesse du son.

Laisse-leur le temps d’arriver.

Je vois trop de gens impatients:

Ils mangent une salade le soir et veulent perdre 5kg le lendemain.

Ils démarrent un MLM le lundi, ils veulent gagner 500€/mois le mardi et être millionaires le vendredi.

Ou alors ils se mettent à fond sur les groupes facebook, à fond sur instagram, à fond sur linkedin… Puis abandonnent au bout d’une semaine parce qu’ils n’ont pas de résultats.

C’est valable aussi pour ceux qui démarrent une chaîne youtube, puis arrêtent parce que leur nombre d’abonnés n’augmente pas.

Et pour ceux qui envoient un email quotidien à leur audience, puis arrêtent parce qu’ils ne font pas de ventes.

Tes actions vont à la vitesse de la lumière. Mais laisse au marché (tes prospects) le temps d’en entendre le bruit.

Ne te décourage pas avant même que le son ne soit arrivé à leurs oreilles !

L’autre erreur ?

C’est de travailler dur (déflagration) pendant 3 mois et de relâcher ses efforts au moment où l’on commence à avoir des résultats (son).

Pire, on se dit: “hey ! Je ne travaille presque plus, et pourtant j’ai des résultats de dingue.”

Sauf que ces résultats sont les fruits issus de ton travail d’il y a 3 mois – et que dans 3 mois, tu vas pâtir de ton inaction d’aujourd’hui.

La théorie du feu d’artifice explique parfaitement ce décalage entre tes actions et tes résultats.

Si tu n’as pas les résultats que tu veux aujourd’hui, ne regarde pas ce que tu as fait hier. Regarde ce que tu as fait il y a 1, 3, 6 mois – et sache que tu n’en récoltes que les fruits.

Si tu produis des actions aujourd’hui pour obtenir des résultats (déflagration), ne t’attends pas à ce que les autres en entendent le bruit avant 1 mois, 3 mois ou 6 mois.

Quand tu comprends cela, tu ne vis plus dans la frustration du “J’ai travaillé comme un fou ce mois-ci ! Pourquoi je n’ai pas de nouveaux clients ?” et tu évites d’abandonner avant d’avoir laissé le temps à tes actions de porter de leur fruit.

Ton ambition, c’est probablement de faire une rentrée fracassante. 

D’arriver au mois de septembre et de passer le prochain niveau dans ton business.

Et tu voudrais commencer le 1er septembre ?

Haha.

N’espère pas que tes prospectent entendent immédiatement le bruit de ton feu d’artifice, quand ils se trouvent à 3 kilomètres de toi…

En septembre 2013, j’ai littéralement fait x2,5 sur mon chiffre d’affaire en marketing de réseau. Je n’ai pas passé une position ce mois-là… J’en ai passées deux d’un coup.

Pour ça ?

Je me suis mis au travail au mois de juin, avec mon équipe.

On a travaillé tout l’été, tous les jours, sans prendre de vacances.

Et on a préparé la rentrée comme il fallait (un feu d’artifice demande toujours un minimum de préparation…)

Et le mois de septembre ? C’était notre bouquet final.

Je ne te dis pas de ne pas profiter de l’été.

Mais je te dis que le mois de septembre ne commence pas le 1er du mois.

Il commence MAINTENANT.

D’ici la rentrée, tu peux avoir un tunnel de vente opérationnel, prêt à te générer des dizaines de rendez-vous avec des prospects ultra-qualifiés qui veulent déjà travailler avec toi.

Mais ça implique que tu te formes maintenant, et que tu appliques mes conseils maintenant.

Notre feu d’artifice s’appelle le Funnel Network. Tu peux le retrouver ici:

https://www.funnel-network.com/programme

Meryl

Plus de clients qu’un vendeur de glaces à Venise en pleine saison ?

Entre Venise, et les îles de Murano, Burano et Torcello.

Joyeux 1er août.

Est-ce que tu as déjà connu des débuts de mois, où tu te dis: “ce mois-ci, c’est le bon !”

Tu es tout feu tout flamme à l’idée d’agrandir ton organisation, et tu sais que tu as 31 jours pour le faire.

Seulement voilà…

Ce n’est pas la première fois que tu te dis ça.

Et même si tu as quelques commandes qui tombent les premiers jours, le constat reste le même: c’est mal parti pour doubler le volume par rapport au mois dernier.

Et c’est mal parti pour atteindre la position que tu convoites depuis un bon moment déjà.

Autour du 10, tu justifies ton retard:

“Bah ! De toute façon c’est le mois d’août, tout le monde est en vacances. C’est normal de ne pas être en croissance. Ca repartira en septembre”

D’accord, peut-être.

Et comment tu expliques que chaque année, certaines compagnies sont en accélération, même au mois d’août ?

Les vacances ?

Comprends bien une chose: les gens ne partent pas deux mois en voyage (s’ils partent tout court)

S’ils avaient le pouvoir d’achat pour le faire, ils ne se bousculeraient pas pour démarrer une activité à temps partiel pour arrondir les fins de mois.

Les banques en ligne (et leurs primes de parrainage) ne connaîtraient pas un tel succès.

Et les MLM de voyage ne cartonneraient pas comme c’est le cas.

Maintenant, comment faire pour dire à ces millions de non-vacanciers que tu as quelque chose à leur proposer ?

Leur envoyer un message un par un sur Facebook, quitte à y passer ton été ?

(pour qu’ils te disent “je vois ça après les vacances…”)

Ou faire en sorte qu’ils viennent à toi, parce qu’ils en ont marre de bronzer dans leur jardin, en leur mettant ton offre sous le nez ?

Et quand tu leur diras “bah, vous êtes pas en vacances ?” ils répondront: “non, justement j’aimerais bien pouvoir me le permettre. C’est pour ça que je vous contacte”.

Ce que je veux te dire par là ?

C’est qu’attendre septembre pour se remettre à partager ton opportunité, c’est comme attendre que les touristes rentrent chez eux pour ouvrir ta boutique de souvenirs à Venise…

(et, Seigneur, il y en a un paquet…)

Si tu veux plus de clients qu’un glacier italien en pleine saison, alors même que tous tes concurrents bronzent en attendant la rentrée…

C’est le moment de construire ta Machine à parrainer.

Ton tunnel de vente pour, toi aussi, parrainer en automatique. Que ce soit des clients ou des distributeurs.

Même si tu pars en séjour, oui.

(La preuve: j’ai moi-même généré des ventes pendant que mon avion décollait, et pendant que je naviguais en pleine mer adriatique entre deux îles. True story)

Une Machine à parrainer, ça se construit assez vite. Demande à Christopher ou Marion, deux des nouveaux diplômés du Funnel Network.

Mais ça se construit pas en deux jours non plus, si tu fais les choses bien.

Donc si tu attends la rentrée pour commencer ton funnel, les premiers résultats n’arriveront qu’en octobre…

C’est la vérité ! Il faut arrêter d’être impatient, et commencer à travailler pour le moyen et long-terme. C’est pas ce que tu veux ?

Donc si tu veux être en croissance an août, pendant que tout le monde stagne…

Et en septembre, véritablement décoller comme un avion qui quitte l’aéroport de Marco Polo, alors que tout le monde est resté scotché sur le tarmac…

C’est le moment de faire quelque chose de différent.

Et de rejoindre les Funnel Networkers:

https://www.funnel-network.com/programme

Alors ? Plutôt Airbus ou tarmac ?

Funnellement,

Meryl

Trois questions entre eux plongeons…

Cavallino, Italie


Je suis bien arrivé à destination, sur une presqu’île près de Venise, où je vais passer les 3 prochaines semaines le long de la mer Adriatique.

Je profite de ce lundi ensoleillé pour répondre à quelques questions.

Tu fais du MLM, et tu en as marre de démarcher des prospects qui, souvent, n’ont pas ta vision de l’entrepreuneuriat ?

Tu en as marre de t’épuiser à présenter ton activité ou tes produits pendant 30min, 1 heure, 1h30… Parfois (souvent ?) sans résultat ?

Tu te dis qu’en 2019, il doit exister de meilleures façons de prospecter qu’en allant contacter des inconnus sur Messenger ou dans la rue ?

Mieux ! Tu connais le potentiel des tunnels de vente, et tu es curieux de voir ce que ça peut donner pour toi ?

Parfait.

Si tu n’étais pas sûr de pourquoi tu reçois mes emails, maintenant tu sais que mon but c’est de t’aider à parrainer des clients et partenaires motivés pour ton activité de marketing de réseau.

(Comme le font déjà plusieurs de mes étudiants chaque jour…)

Mais voilà, il te reste quelques questions et peurs (c’est bien normal).

En voici 3 parmi celles que j’ai reçues dernièrement, au pif:

Q) “Combien d’heures par semaines faut-il prendre pour suivre la formation ?” (Kevin)

R) Déjà, tu peux aller à ton rythme. Les indications vont varier, suivant que tu sois au chômage depuis peu, ou maman-cadre-surbookée. L’essentiel, ce n’est pas le temps que tu vas prendre, mais ta régularité. Il vaut mieux suivre le programme un petit peu chaque jour, plutôt qu’en bloc un samedi matin. L’idéal ? Suivre ET appliquer une leçon par jour. À ce rythme, tu auras fait le tour du programme en moins de trois semaines.

Q) “En combien de temps pouvons-nous lancer un funnel – j’ai un niveau grand débutant – ? (Camille)

R) À la fin du 7ème jour de formation, tu as mis en place ton funnel opérationnel. Que tu sois débutant ou non, on reprend les choses depuis le début pour tout le monde (et, crois-moi, pas besoin d’être un as de l’informatique pour monter un funnel…)

Q) “Combien peut-on espérer de parrainages ?” (Valentin)

R) Question fréquente, mais trop vaste ! Combien de parrainages… Ok, mais en combien de temps ? Avec quel budget pub ? Avec quelle stratégie ? Quelles sont tes compétences en vente au téléphone ? À quel point ton MLM est-il attrayant ? Bref, comme tu le vois, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu (dont certains qui sortent du cadre de la formation). Tout comme ta upline ne peut pas te promettre de résultats lorsque tu démarres le MLM, je ne peux pas te garantir le nombre de parrainages que tu vas faire. Sache simplement que certains membres de la formation parrainent jusqu’à 5 filleuls par semaine.

Voilà pour cette session Q&A.

Si tu as toi-même des interrogations, laisse-les moi savoir par mail. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

Et si tu veux jeter un oeil au programme plus en détails, toutes les infos sont ici:

https://www.funnel-network.com/programme

Merci de m’avoir lu jusqu’ici. Notamment si, comme moi, tu consultes tes écrans entre deux plongeons.

(oui, il faut savoir couper les écrans. Mais comment on fait si on a une communauté formidable qu’on veut continuer d’aider, même en voyage ? Ce n’est pas une contrainte, mais un plaisir)

À très vite,

Funnellemente (ça doit sûrement se dire comme ça, ici…)

Créer un branding fort avec la Casa de Papel

Entre deux trajets vers l’aéroport, pour gagner Venise ce soir.

Tu l’as peut-être remarqué si tu es un amateur de Netflix…

La nouvelle saison de la série à succès “La Casa de Papel” sort aujourd’hui ! 

Qu’est-ce que cela a à voir avec ton business / ton MLM / ton funnel ?

Pas grand chose, a priori. Et pourtant… !

(tu me connais, je suis capable de trouver un lien entre une pastèque et le 11 septembre, et de te transformer ça en leçon de business…)

À cette occasion, mon ami Chris a fait fort:

Il a enfilé un costume de Dali (le même que celui dans la série) pour faire quelques photos, stories et vidéos.

Tu peux d’ailleurs retrouver quelques vidéos sur mon facebook et instagram.

C’est ce que j’appelle avoir un “branding” fort.

(branding = image de marque)

Son branding à lui, donc, tourne autour de cette fameuse série. Le parallèle est simple: dans la série, les héros vont braquer une banque – ou plutôt, une fabrique de monnaie. Dans son business, Chris enseigne à ses étudiants comment parrainer dans les banques en ligne afin de cumuler les primes de bienvenue. Autrement dit: comment braquer les banques en ligne légalement.

Un conseil dont tu peux t’inspirer aujourd’hui ?

Soigne ton branding.

Créé un personnage attractif.

Marque l’esprit des gens et restes-y.

(tout ça, on le voit dans le premier module du Funnel Network, au fait…)

Maintenant, si tu n’as pas d’idée de branding fracassant, ce n’est pas grave.

C’est typiquement le genre de chose qui vient en allant.

Par contre, c’est important de savoir très tôt quel sera le ton de ton business.

Avec Chris, dont j’ai géré la lancement au niveau marketing, on savait déjà que le ton allait décontracté. Ça collait avec sa personnalité souriante, et son côté “baroudeur”.

Mettre un masque de Dali et porter le costume d’une série Netflix ? Ça n’aurait pas été possible si on avait choisi de monter un business en mode “costume-cravate”, ultra factuel et rigoureux.

(ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas pro dans son business, au contraire)

Bref, pense au “ton” de ton business, voire à ton “branding”.

C’est comme ça que tu vas marquer l’esprit des gens et créer une communauté.

Funnellement,

(tiens, voilà typiquement un jargon issu de mon propre branding…)

PS: si tu es curieux de voir ce que propose Chris, tu peux assister à sa conférence offerte en passant par ce lien (c’est mon lien affilié personnel): https://www.programme-rebel.com?affiliate_id=1768289

PPS: curieux de connaître ses résultats ? Découvre son témoignage sur comment je l’ai aidé à monter son business à (bientôt) 10,000€ en moins d’un mois: https://www.youtube.com/watch?v=9RxvLJf0wMY

Pourquoi Tiger Woods ferait un bon Funnel Networker

Mandelieu-la-Napoule. Quelque part sous la clim.

“Ok Meryl, hier tu nous as parlé de mini-golf, et aujourd’hui tu veux parler de golf ? 

On s’est abonnés à l’Email du Funnel Networker, ou à l’Office du Tourisme de Cannes ?”

Calme-toi l’ami(e), tu vas comprendre.

Déjà, je me suis dit qu’après le mini-golf, une petite initiation au “vrai” golf, ça pouvait être sympa.

Je sais pas toi, mais j’avais pas mal de préjugés sur ce sport (auquel je ne comprenais pas grand chose, d’ailleurs)

Même sur Wii Sport, c’était la galère pour faire un par.

Alors j’étais curieux de voir de l’intérieur à quoi ça pouvait ressembler (et si j’allais me prendre pour un milliardaire à la retraite, ou pas)

Ce qui m’a motivé à prendre un club de golf et taper des balles en caoutchouc en plein cagnard ?

La question suivante:

“C’est quand la dernière fois… Que tu as fait quelque chose pour la dernière fois ?”

Mhh…

(je t’invite à te poser la question régulièrement. Je suis pas coach de vie, mais c’est une question peut mettre du piquant dans ton quotidien)

Du coup, qu’est-ce qu’on retient de ce nouvel exercice ?

Que c’est un sport de détails.

Notre instructeur, Batou (qui déteste qu’on lui donne ce surnom, d’ailleurs), a longuement insisté sur la position des mains sur le grip.

Suivant comment on plaçait nos doigts sur le “manche” du club, ça changeait complètement la précision du coup.

Ensuite, il nous a expliqué comment exécuter les différents mouvements.

(je te passe les détails sur: quel type de club utiliser dans quelle circonstance – parce que oui, il y en a plusieurs -, sur les différents types de balle et les différentes hauteurs de gazon…)

Niveau mouvement, donc, ça donne à peu près ça:

– Les pieds légèrement écartés, mais pas trop.

– Le cul en arrière, mais le dos droit.

– Les bras détendus, mais le corps gainé.

– Un swing lent en montant, mais rapide en descendant

– En restant fluide, sans forcer comme un boeuf (coucou Meryl)

– etc.

Autrement dit ?

Tu as autant d’endroits où tu peux te planter.

Parce qu’il suffit qu’une seule de ces composantes ne soit pas correctement exécutée…

Et ta balle finit dans les choux.

Un swing raté ?

Ça peut venir d’une mauvaise cassure du poignet.

Ou bien d’un mouvement trop sec, ou qui n’écrase pas suffisamment la balle dans le sol (ce qui est contre-intuitif quand tu cherches à la lever…).

Bref, il vaut mieux avoir un instructeur qui te dit clairement là où ça coince.

Sinon tu peux chercher longtemps.

Un bon golfeur, finalement, c’est un maître de la précision.

Quelqu’un qui exécute parfaitement chacun des détails que j’ai listés de façon non-exhaustive.

Et c’est ça qui est incroyable:

Tu peux foirer dix coups et, en changeant juste un détail, faire un swing parfait trois fois d’affilée ensuite.

(si tu veilles à ne pas retomber dans tes mauvaises habitudes. À toi d’être coachable et concentré…)

Devine quoi.

Ton funnel, c’est pareil.

De l’accroche de ta publicité à ton bouton de commande, en passant par ta page d’optin et ta vidéo de présentation…

Tu as une succession d’étapes qui doivent correctement s’imbriquer les unes aux autres.

Et si ton funnel ne convertit pas, alors il faut vérifier où ça coince.

Ça, c’est quand même plus facile (et plus rapide) quand tu as quelqu’un d’expérimenté pour te donner la réponse.

Comme tu n’as pas besoin d’effectuer ce travail d’examen, tu peux te concentrer sur corriger le mouvement.

C’est probablement la raison principale pour laquelle j’ai choisi d’accompagner les Funnel Networkers chaque semaine, dans notre coaching de groupe.

La bonne nouvelle…

C’est que tu n’as pas besoin d’être un expert pour faire un tunnel de vente qui convertit.

La preuve: j’ai réussi à taper quelques balles de golf après une heure d’initiation seulement.

Est-ce que mon swing était parfait ?

Tu connais la réponse.

Mais est-ce que j’ai quand même pu avoir des résultats ?

Tu connais la réponse.

Est-ce qu’il vaut mieux avoir un instructeur pour te montrer comment faire de A à Z, et corriger le tir quand ça va pas ?

Tu connais la réponse.

Finalement, je ne sais pas si tu aimes le golf.

Mais je suis certain que tu as compris l’importance des détails.

(et autant dire que si tu y es attentif, tu peux devenir le Tiger Woods du marketing en ligne…)

Si tu te sens prêt à t’initier aux tunnels de vente, et à parrainer de nouveaux clients ou partenaires d’ici les prochains jours…

C’est le moment de rejoindre le Funnel Network.

https://www.funnel-network.com/programme

Attention.

Notre communauté commence à s’agrandir, et je vais devoir commencer à filtrer davantage à l’entrée.

(hors de question de sur-peupler le groupe au détriment de la qualité de l’accompagnement)

En clair ? 

Je vais bientôt remettre le programme à son juste prix.

Donc si tu veux profiter d’un tarif ultra-réduit, ne tarde pas trop.

Et tu pourras bientôt parrainer en automatique comme l’ont fait Christopher, Chloé, Morgane, Christopher (encore un), et bien d’autres…

Je te promets une chose:

Ça va SWINGUER !

https://www.funnel-network.com/programme

Funnellement,

Ton instructeur de Golf (ou presque)

Perso ? Je suis nul au mini-golf (et ce que ça à voir avec ton business)

Antibes.

Cette semaine, j’ai fait une partie de mini-golf avec un pote.

Jusque là, tu t’en fous certainement.

Par contre la suite devrait t’intéresser…

Déjà, pour ma défense: le mini-golf c’est très très fun.
(même si tu te ruines en faisant des paris, tellement tu es nul)

Pour les deux lecteurs qui sont encore là, voici ce que j’ai appris des mes deux parcours de dix-huit trous:

Chaque action, même insignifiante, va soit te rapprocher de ton objectif, soit t’en éloigner (que tu le veuilles ou non)

Qu’est-ce que je t’entends par là ?

Tiens, par exemple: on commence par le trou n°1. 

Je me fais battre (évidemment), mais je ne perds que d’un tout petit point. Donc je reste confiant.

Trou n°2: mon adversaire et moi rentrons tous les deux la balle en trois coups. Egalité. Je n’ai toujours qu’un seul petit point de retard.

Trou n°3: quatre pour lui, cinq pour moi. L’écart se creuse d’un (petit) point de plus.

Et ça dure comme ça pendant un moment.

Parfois, on fait égalité. Parfois, je gagne de un ou deux points.

Mais à aucun moment, je n’arrive à rattraper mon retard.

Je finis avec presque 20 coups en plus que l’autre joueur.

Pourtant, je n’ai perdu qu’un seul point à chaque fois.

En fait, ça s’est joué quasiment à rien !

Et même si Steve a foutu sa balle dans l’eau une ou deux fois, je finis battu à plates coutures…

Un point à la fois.

Souvent, on a tendance à négliger ce “point”.

Qu’il s’agisse d’appeler un client, d’envoyer un mail, d’enregistrer une vidéo, de suivre une formation, de monter un tunnel de vente…

Il n’y a toujours que 2 issues possibles:

Soit on agit en direction de nos objectifs, soit pas.

Soit on marque un point, soit on prend un point de retard.

Est-ce que tu vois ce que je veux dire ?
(normalement, tu as l’habitude de mes histoires tirées par les cheveux)

Le conseil que je répétais, la première fois que j’ai atteint le top 1% mondial de mon MLM ?

“Je ne laisse passer aucune journée sans avoir fait un pas en direction de mes objectifs”

Beaucoup de monde pense que le succès, c’est faire de grosses journées de 16h (marquer 10 points d’un coup, disons)

Ce que j’ai remarqué, avec le temps, c’est que c’est plutôt une histoire de marquer 1 point à la fois, mais souvent. Et régulièrement.

Après tout, tu peux rentrer la balle en un seul coup sur 2 trous, ça ne compensera jamais si tu te fais battre ne serait-ce que d’un point sur les 16 autres.

Régularité, et un pas en avant. À chaque fois.

C’est ce principe que je suis dans le Funnel Network. 

Et c’est pour ça que des débutants complets en informatique finissent par avoir des tunnels de vente opérationnels avant d’avoir le temps de s’en rendre compte

(d’ailleurs, l’informatique n’a rien à voir avec tout ça. Si tu sais jouer aux lego et suivre les instructions avec patience, tu as tout ce qu’il te faut…)

Dans le programme, on pose une pierre après l’autre.

Jour 1: on définit les objectifs et la stratégie.

Jour 2: on explore les fondations

Jour 5: on construit “techniquement” le tunnel de vente

Jour 10: on rédige les premiers emails

Jour 12: on emmène les premiers visiteurs sur notre site (sans payer un centime)

Jour 19: on voit comment dupliquer l’ensemble du processus dans ta downline MLM 

Si j’avais voulu poursuivre le parallèle, j’aurais même pu faire 18 leçons, comme les 18 trous du golf.

Mais il y en 20.

(+ les dizaines d’heures de cours supplémentaires et replay de coaching communs)

Dans le Funnel Network, on construit ta machine à parrainer jour après jour, pierre après pierre.

Et d’ici la fin de la partie, tu auras mis l’adversaire hors service.

Un point à la fois.

Si tu veux qu’on en parle un peu plus concrètement, jète un oeil sur cette page: https://www.funnel-network.com/programme

Je te retrouve de l’autre côté.

Funnellement,

Les 3+1 avantages d’assister aux événements

Toujours dans le Sud, entre Antibes et Monaco…

Je t’en ai brièvement parlé dans un mail précédent.

Je suis descendu sur la French Riviera pour assister à un séminaire sur l’indépendance financière, organisé par Raphael Carteni.

Si tu n’es pas familier avec ce genre d’événement, voici à quoi ça ressemble:

Environ 200 entrepreneurs se rassemblent dans une salle de conférence (généralement pas dégueu) pour échanger, réseauter, et apprendre des différents intervenants.

Pour les débutants, ça permet d’avoir la VISION, et d’envoyer le signal à leur cerveau que OUI, c’est possible pour eux aussi d’atteindre des résultats dans leur activité.

Les entrepreneurs un peu plus avancés viennent chercher de l’information. Des pépites (plus ou moins secrètes) qu’ils vont pouvoir implémenter dans leur business.

Et ceux qui ont déjà un business qui tourne bien viennent essentiellement pour le réseau: se faire de nouveaux contacts, voire de nouveaux amis. Obtenir un conseil personnalisé autour d’un cocktail. Trouver des partenaires, ou des clients, etc.

En vérité ?

Je pense qu’on vient chercher tout cela à la fois.

Outre la vision, les informations et le réseau, les événements comme celui-ci permettent de se plonger en immersion. Pendant une journée, tu ne subis pas les influences extérieures.

Tu n’as pas ton collègue ou ta famille pour te dire que “tu ne vas pas y arriver”, que “c’est une arnaque”, une “secte” – ou peu importe ce qu’on dit de ton activité.

Au contraire, tu es entouré de personnes bienveillantes qui sont elles aussi venues chercher des gens qui pensent comme elles.

(et si tu as un peu l’impression d’être un extra-terrestre dans ta vie de tous les jours, c’est l’occasion de rencontrer des personnes qui sont “comme toi”)

Bref, si tu as l’occasion de te rendre à un séminaire sur ta thématique, ou un événement organisé par ta compagnie de MLM…

Je t’encourage à ne pas le manquer.

En général ce n’est pas très cher (quelques dizaines ou centaines d’euros). Certes, ce n’est pas donné non plus. Mais je trouve que c’est un ticket relativement abordable quand il s’agit d’échanger en direct avec des personnes qui ont réussi.

Entre nous, cent balles pour parler avec un millionaire – même cinq ou dix minutes – j’estime que ça vaut le coup.
Du moins si tu notes les conseils, et que tu les mets en application.

Personnellement, au cours des cinq dernières années, j’ai dû assister à une vingtaine d’événements que celui-ci (peut-être plus, j’ai perdu le compte)

… Et je ne me souviens pas de la dernière fois où je n’en ai pas eu pour mon argent (bien souvent, je rentabilise mon 
déplacement dans les jours qui viennent…)

Quand je vois la puissance des séminaires, devine ce à quoi je pense…

Allez quoi, à quoi peut bien penser quelqu’un qui veut changer la vie des gens quand on il voit que les événements sont la meilleure façon de le faire ?

Yes.

Je pense à organiser mon propre événement.

Pas forcément avec des centaines de personnes, d’ailleurs.

En fait, commencer avec une dizaine de participants, sur lesquels je pourrai me concentrer en profondeur, ça me parait un bon début.

Si tu me connais, tu sais à quel point je m’investis quand j’interviens en présentiel.

Et si tu me connais bien, tu sais que je suis assez multi-tâche (j’y travaille d’ailleurs. Ca fait une semaine que je me creuse la tête sur comment offrir plus de valeur à ma communauté, et comment me spécialiser…)

En tant que multi-tâche, je ne sais pas encore précisément sur quoi on va travailler dans ce séminaire.

– Créer un tunnel de vente de A à Z pour prospecter en automatique dans son MLM ?

– Lever les blocages conscients et inconscients pour se programmer pour le succès ?

– Mettre en place son business plan et créer son propre programme de formation en ligne ou sa gamme de services, en fonction de son expertise ?

– Comment devenir un as de la vente et doubler son taux de conversion avec des techniques de ninja ?

– etc.

Je n’ai pas encore la réponse

(si tu l’as, ou si tu as une suggestion, réponds à cet email. Je serais curieux de savoir)

Ce séminaire n’en est encore qu’au stade de l’idée.
Mais de l’idée à la réalité, il n’y a qu’un pas.
Et parfois, ce pas se fait très vite…

Aujourd’hui tu peux être en train de lire cet email.

Dans trois mois, tu peux très bien être avec moi, dans une salle climatisée, en train de bosser sur ton business pour t’aider à faire + entre septembre et décembre que ce que tu as fait les deux dernières années…

Je dis ça, je dis rien.

Excellente journée à toi,

Funnellement