Le secret pour devenir une machine de productivité

Tu sais ce que tu dois faire, mais tu ne passes pas à l’action.
En un mot: tu procrastines.

Tu sais que tu as besoin d’envoyer un email à ta liste d’abonnés…
Tu sais que tu devrais terminer ton tunnel de vente…
Tu sais que tu dois travailler ton positionnement…
Tu sais que tu dois enregistrer une vidéo…

Tu SAIS que tout cela est important, et que ça va te rapprocher de tes objectifs.
Mais à la place, tu pars faire ta lessive ou le ménage.
Ou tu vas faire les courses
Promener le chien
Glander sur youtube.

Finalement, à la fin de la journée, ta maison est propre et tu connais ton fil d’actualité Facebook par coeur.
Mais tu n’as pas avancé sur ce qui était réellement important.

Le problème avec ça, c’est pas seulement que tu stagnes dans ton business…
C’est que chaque jour où tu repousses l’échéance, tu perds en enthousiasme.
Ton énergie baisse, ta motivation diminue
Et tu te retrouves à faire la tâche au dernier moment, quand tu n’as plus le choix.

Résultat ?
Ton travail est bâclé, tu n’est pas satisfait(e) de toi-même, tu ne t’es pas donné à 100%, et tu n’y as pas pris de plaisir.
Et encore, si tu n’as pas abandonné entre temps.

Et pendant ce temps, tes concurrent eux, ils ne procrastinent pas.
Six mois plus tard, tu te demandes pourquoi ton chiffre d’affaire n’a pas augmenté.
Tandis que des personnes qui ont démarré en même temps que toi commencent à devenir des vedettes.
Alors que POURTANT tu es au moins aussi compétent(e) qu’eux !

Tu le sais au fond que tu as le potentiel.
Mais il y a cette fucking procrastination qui te retient de devenir ton « vrai » toi.

Je te rassure, on a tous connu ça.
(Moi-même ça m’arrive de procrastiner)
Du coup on cherche à résoudre ce problème, un minimum.
Et tu tombes sur des vidéos Youtube d’Américains qui te disent « hustle, hustle, hustle ! » ou une variante de « work hard »  
Donc tu te forces un peu…
Juste un peu…
Le temps de retomber dans la mauvaise habitude de repousser au lendemain.
Alors, tu as bien des techniques anti-procrastination.
Pomodoro, vidéos de motivation, to-do listes, redbull…
Mais c’est comme mettre du Blanco sur un fichier Word: tu caches le problème sans le régler à la source.

La vérité ?
C’est que ce n’est pas de ta faute.
Si tu procrastines, ce n’est pas parce que tu n’es pas efficace.
Mais parce que tu n’es pas inspiré.

Comment ça se fait que tu galères à écrire un mail de 200 mots, alors que tu es capable de faire un post sur Facebook de 500 mots sans sourciller ?
Comment ça se fait que tu n’arrives pas à te concentrer plus de 15min sur ta tâche, alors que tu as déjà passé des journées entières sur un autre projet, au point d’en oublier de manger ?
Tu vois bien que tu es capable de faire les choses.
Le problème, c’est les choses en question.

J’ai un ami à qui on demandait de réaliser un Powerpoint de 50 slides dans le cadre d’un projet.
Seulement, impossible pour lui de se mettre au travail.
À chaque fois il finissait par scroller sur Instagram.
Il a essayé tous les moyens pour se motiver à bosser
(Il est même allé jusqu’à parier de l’argent de sa poche s’il ne remettait pas son Powerpoint à temps, histoire de s’obliger à le finir – et même ça, ça n’a pas fonctionné).
Tu penses peut-être que mon pote est une quille en Powerpoint.
Alors comment tu expliques que dès qu’il a changé de projet et a commencé à bosser avec moi, il a réalisé lui-même plus de 100 slides, en moins de trois jours ?

Qu’est-ce qui a changé ?
Le projet.

Si aujourd’hui tu procrastines, je t’invite à te demander:
Quelle est la finalité de ce que je suis en train de faire ?
Est-ce que c’est ici que mes compétences sont le plus utiles ?
À qui est-ce que je pourrais déléguer cette tâche, afin de me concentrer sur ce que je sais faire de mieux ?

Tu l’as compris, tu n’as pas un problème de motivation.
Tu as un problème de « motif ».

C’est un des premiers points que l’on aborde lorsque j’accompagne une personne.
Tu ne pas construire un mur si tu n’as pas la maison en tête.
Tu ne vas pas à la guerre si tu n’as pas une motivation forte.
Tu ne vas rien produire d’extraordinaire si tu n’es pas dans ta « zone de génie ».

Et ça ne sert à rien de faire ce que d’autres font mieux que toi…
… Pendant qu’eux, ils font quelque chose dans lequel tu excelles.
C’est comme demander à un boucher de faire du pain, et à un boulanger de couper de la viande.
Il est temps de remettre les choses à leurs places.

Et de retrouver ton enthousiasme.

Si ça te parle, et que tu veux recadrer les choses dans ton business
Je te propose de prendre rendez-vous avec moi pour un appel stratégique.

En 30-45min, on fait le point sur tes objectifs et ce qui t’empêche de les atteindre. Et on voit ce qu’on peut faire ensemble.
Tu peux postuler ici: calendly.com/meryl-camus/rdv

Attention: la semaine prochaine, je pars à Toulouse. Je n’aurai donc pas beaucoup de dispo. Ne tarde pas à réserver ton appel.

À demain

7 raisons de regarder The Voice, pour ton business (je te jure)

Je vais probablement perdre 300 abonnés d’ici la fin de ce mail (et je l’aurai mérité)

En effet, je voudrais te faire une confession…
Je regarde The Voice.

Voilà.

(Pour se désabonner, c’est en bas.
Tout en bas…)

Toujours là ?
Ok, dans ce cas je vais t’expliquer…

Je me vante souvent de ne jamais regarder la télé.
Et c’est vrai pour l’immense majorité du temps
(Bien que j’ai l’impression que c’est le cas de plus en plus de monde
Et que la nouvelle génération compense en passant du temps sur Youtube
Donc ça ne veut plus forcément dire grande chose – même si c’est pas un mal)

Pourtant, il y a UNE émission que j’aime regarder
Deux avec « Qui veut être mon associé », diffusé le mardi soir sur M6
(ENFIN une émission sur les entrepreneurs… Quoiqu’il y a Patron Incognito aussi)

Le concept en une phrase:
Des chanteurs anonymes viennent sur le plateau dans le but de convaincre les membres du jury, composés d’artistes de renom. Les stars constituent alors une équipe de « talents » qu’ils vont coacher tout au long de la compétition, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul gagnant.

Bref.
Voici pourquoi je regarde The Voice
Et comment ça peut servir ton business.
(Cette dernière ligne est importante, je suis pas là pour te parler télé-crochet…)


Raison #1: Il y a des talents de haut niveau

Que ce soient des jeunes artistes de 16 ans
Ou des chanteurs professionnels expérimentés
On retrouve chez The Voice un très haut niveau d’exigence.
C’est ça que j’apprécie, en plus du spectacle: la performance.

Question: si The Voice était une émission « business », quel serait ton talent ?

Raison #2: Les candidats cherchent à vivre de leur passion

Tu le sens, là, le rapport avec le business ?
Ce sont des inconnus qui viennent chercher leur public
Et des vedettes pour les accompagner
Afin de vivre de leur passion (et leur talent)

Question: qu’est-ce qui te fait vibrer au point que tu serais prêt à affronter 15,000 autres candidats pour avoir une chance de te faire remarquer et d’en vivre ?

Raison #3: Les stars deviennent des coach

Le jury de l’émission est composé d’artistes à succès, parfois avec une carrière internationale (Mika, Lara Fabian…)
Ce que je trouve intéressant, c’est cette notion de partager son expérience avec des nouveaux talents.
En vérité, je ne sais pas exactement combien d’heures les stars passent à coacher leurs recrues.
Leur temps est limité, il y a toute une équipe etc.
(Et on sait bien que ce qu’on nous montre à l’écran est parfois loin de la réalité…)
Mais le concept est là: le mentor partage son expérience avec l’élève, avide de dépasser le maître.

Question: sur quelle problématique tu pourrais être le « mentor » de 90% des gens ? Pour quel domaine de compétence viendrait-on te voir ?

Raison #4: Tout est fait pour captiver ton attention

Moi qui ne regarde pas souvent la télé, j’ai des défenses immunitaires très fragiles devant un écran.
Là où beaucoup de personnes sont capables de travailler la télé allumée, j’ai du mal à entretenir ne serait-ce qu’une conversation avec quelqu’un.
Mais si je reste scotché devant l’émission, c’est aussi parce que tout est fait pour !
(Et oui, il faut bien qu’on reste hypnotisé suffisamment longtemps pour regarder la pub sur le déodorant, sur la chaîne d’hôtel partenaire ou sur la prochaine voiture neuve à acheter à crédit…)

Suspense: le jury, qui auditionne les talents à l’aveugle, va-t-il se retourner sur la prestation ?
Inconnu: mais à quoi ressemble ce candidat, à la voix si particulière, dont les caméras nous cachent le visage ?
Cliffhanger: la pub apparaît pile au moment où le chanteur va entamer ses premières notes, nous laissant irrémédiablement l’envie de connaître sa voix (c’est le principe de l’émission je le rappelle…)
FOMO (Fear of missing out): on a peur de sortir promener le chien, des fois que LE talent de cette saison ne fasse sa prestation à ce moment-là
Et j’en passe !
Bref, tous les ingrédients (ou presque) y sont pour maintenir le spectateur accroché.

Question: que fais-tu pour accrocher et maintenir l’attention de ton audience ? Pourquoi les gens ont-il envie de te lire/écouter/regarder ? Ton copywriting donne-t-il envie d’aller au bout de ton message ?

Raison #5: C’est divertissant

Pourquoi The Voice fait plus d’audimat que les documentaires sur la planète, diffusés simultanément sur France 2 ?
Parce que l’être humain a un furieux besoin de divertissement (besoin de variété)
Même si le documentaire sur les terres sauvages est passionnant et esthétique (j’en suis moi-même très friand), la plupart des gens vont avoir tendance à chercher à s’amuser plutôt qu’à s’instruire ou s’émerveiller.
Un reportage sur une fusillade ou sur les Illuminati va tout de suite susciter plus d’émotions, car il fait appel au cerveau reptilien de ses spectateurs (peur du danger, curiosité, quête de vérité / complot, etc.)

Bien sûr, ça dépend le contexte.
Et puis, je compare une émission familiale, un documentaire et un reportage à sensations…
Mais c’est intéressant de se poser la question de: qu’est-ce qui rend les gens accro et qu’est-ce qui fonctionne moins bien ?
(La télé est un super terrain de jeu pour ça…)

Question: comment chacun de tes contenus peut divertir ton audience en plus de lui apprendre des choses ? (On appelle ça: l’infotainment. Mélange de information + entertainment, divertissement en anglais)

Raison #6: On s’attache aux candidats

Chaque candidat a un mini-reportage biographique sur lui. Ça nous permet de nous attacher, et de nous identifier.
Ils ont tous une bonne raison de gagner.
L’un a fait 20,000km pour venir depuis la Nouvelle Calédonie.
L’autre a perdu son père il y a 3 ans et s’est découvert une passion pour la musique.
Le dernier est soit le vétéran, soit le benjamin de l’émission…

Dans tous les cas, on a envie de les suivre.
On a envie de faire l’aventure avec eux.

Question: en quoi es-tu un personnage attractif pour ton audience ? Quelle est ton histoire ? Tes forces, tes faiblesses, tes motifs, tes obstacles – bref, quel est l’enjeu de te suivre ?

Raison #7: L’émission résonne avec mes valeurs hautes, et fait écho à mon passé

Ce point-là est plus personnel.
Pour le comprendre, il faut se rappeler que j’ai moi-même participer à ce genre de concours !
Pas dans la catégorie chant, ni danse… Mais dans la catégorie « mannequinat »
Déjà à 17 ans, j’adorerais monter sur scène et faire n’importe quoi pour véhiculer des émotions au public.
Le plus drôle, c’est que non seulement j’ai gagné le concours régional auquel j’ai participé…
Mais en plus, c’est là-bas que j’ai rencontré la candidate qui allait devenir ma femme 9 ans plus tard.

Donc forcément, les concours et moi, c’est une histoire d’amour.
Et je vous partage cette anecdote (particulière) dans une prochaine vidéo
(Promis je vous fais signe dès qu’elle est publiée ! Si ça vous intéresse, bien sûr…)

En tout cas, je remarque que The Voice me rappelle mes (bons) souvenirs passés.
Mais, pourquoi ai-je participé à ce type de concours en premier lieu ?
Parce que, comme je l’ai dit, ça correspondait à mes valeurs hautes
(C’est-à-dire, ce qui est important pour moi)

La passion, la performance, le public, le coaching, le hors-normes, le ludisme, la sensibilité…
Si vous ne partagez pas ces valeurs, soit vous n’aimez pas cette émission
Soit vous l’aimerez pour d’autres raisons
(Vous pouvez aussi avoir ces valeurs et ne pas la regarder)
En fait on s’en fout, je cherche pas à vous convaincre de regarder TF1 (Dieu m’en préserve)

Question: à quelles aspirations profondes de votre prospect pouvez-vous communiquer (The Voice parle, entre autre, à mon désir de reconnaissance…) ? Quelles sont les priorités, ou valeurs hautes, qui dirigent votre vie ?


Ok, c’était encore pas le mail le plus court du monde…
En même temps, l’enjeu était de taille.
Je te rappelle que je cherche à argumenter en quoi The Voice peut servir ton business.
Autant dire qu’il faut être un bon avocat du Diable haha

Maintenant que je t’ai exposé les 7 raisons pour lesquelles je n’ai presque pas honte de regarder l’émission de Nikos Aliagas
(Et que j’ai calé les mots « Dieu », « Diable », « Complot », « Illuminati » et « Reptilien » dans le même mail…)
J’espère t’avoir fait réfléchir.

À ceux qui ne sont pas en train de remonter le mail pour vérifier si j’ai bien planqué tous les mots cités,
Je vous invite à réellement vous poser les 7 questions plus haut.
Et même si je n’ai pas le charisme de Pascal Obispo ni la classe de Marc Lavoine…

Je me propose de vous coacher.
Mon but est de vous accompagner, comme le diamant brut que vous êtes, afin que vous révéliez toute votre splendeur.
En clair ?
Que vous deveniez la « star » de votre business.
Que vous puissiez vivre de votre passion
Être libre
Et susciter des émotions chez des dizaines, centaines voire milliers de personnes.

Pour postuler, et voir les témoignages de mes précédents « coachés », ça se passe ici:
www.merylcamus.com/rdv

Parce que je te veux dans mon équipe.

À demain.

Ne cherche plus… Tu es MULTI-POTENTIEL.

Si toi aussi tu as voulu un jour devenir avocat, monter ta boîte, devenir écrivain, faire des vidéos Youtube, te lancer en politique, passer ta ceinture noire de kung-fu et faire le tour du monde…

Ce n’est pas forcément parce que tu veux tout faire différemment que tout le monde.
Mais peut-être parce que tu es un multipotentiel.

Qu’est-ce qu’un Multipotentiel (MP) ?

Ce n’est pas un super-pouvoir, ni un privilège.
Ça désigne simplement une personnalité singulière, basée sur un câblage neuronal différent.
En clair ?
Le MP est une personne très curieuse dont les intérêts sont infinis.

Tu es un MP si…

  • Tu n’as jamais su répondre à la question: « Tu veux faire quoi quand tu seras plus grand ? »
  • Tu as du mal à trouver ta vocation. Pas parce que tu manques d’intérêts… Mais parce que tu en as trop.
  • Tu es avide de connaissances, et tu es capable de devenir obsédé(e) par un sujet… Avant de t’en désintéresser complètement
  • Tu n’étais pas du tout stressé à l’idée d’être le nouvel élève de ta classe (au contraire, ça t’enthousiasmait plus qu’autre chose)
  • Tu es en quête perpétuelle de vérité et de sens à ta vie
  • Tu as un humour décalé ( = tu sais manipuler les émotions pour les transmettre de manière agréable)
  • Tu veux te sentir libre: libre de changer de boulot, de passion ou de vie à tout moment
  • Un simple sujet de conversation ou un film peut t’inspirer 100 idées de business
  • Tu es capable de faire des liens entre deux idées qui n’ont a priori rien à voir

De prime abord, ça peut sembler génial.

Mais c’est sans compter le revers de médaille qui vient avec:

  • Tu as des humeurs Up and Down qui sont difficiles à supporter pour tes proches
  • Tu as tendance à « te noyer dans un verre d’eau » et te sentir submergé par pas grand chose, à cause de ton hyperactivité mentale
  • Tu doutes et tu te remets constamment en question
  • Tu as horreur de l’ennui
  • Tu détestes faire des choix alors qu’un tas de sujets te plaisent, et tu te sens capable de tout faire

Tu te reconnais ?
Bienvenue au club : -)

En ce qui concerne ton business, voici les réflexions que tu te fais régulièrement:

  • « Je ne sais pas quel business monter, tout m’intéresse ! »
  • « Je n’arrive pas à trouver ma « niche » ! »
  • « Devenir un expert dans mon domaine ? Je ne sais pas… C’est pas mon truc d’être un spécialiste… »
  • « Je manque d’un plan d’action clair, concret et directement applicable pour moi »

La vraie question, finalement, c’est:
« Comment créer un business au service de ma liberté quand je suis multipotentiel ? »

La réponse, je l’ai cherchée pendant des années.
(En tant que coach, consultant, romancier, ancien networker, ancien vendeur en porte à porte, copywriter, mari, passionné de physique quantique, féru d’animaux, amateur de jeux vidéos, youtuber, voyageur intrépide, marketeur et formateur… Tu te doutes que j’avais du mal à me concentrer sur un seul domaine d’expertise)

La bonne nouvelle ?
C’est que ça ne m’a pas empêché de trouver ce qui me passionne réellement
Et de monter un business qui m’a permis de quitter la prison du salariat (et du surendettement) dans laquelle je m’étais enfermé.

Tout ce dont tu as besoin, c’est d’un diagnostic.
Et d’une méthode.

Un diagnostic: pour faire le point sur ta situation, et comprendre ta personnalité et ton parcours.
Une méthode: pour suivre un plan d’action personnalisé

Tu n’as pas besoin d’une énième formation en ligne.
Mais d’une stratégie sur-mesure, qui correspond à ton multipotentialisme.

Le seul moyen d’y accéder ?
C’est que ta candidature soit retenue après l’Entretien Stratégique.

Tu peux déjà t’inscrire sur cette page pour réserver ton appel de « diagnostic » :

www.merylcamus.com/rdv

À ton multipotentiel.

PS: hier, j’ai posté une nouvelle vidéo sur ma chaîne Youtube. « Secrets de riche: Comment atteindre les sommets de la réussite ». Le titre est un peu pompeux… Mais le contenu contient quelques pépites qui devraient te plaire.

Pourquoi ton business va se faire balayer (et comment l’éviter)

Ma cuisse gauche est en feu.
Mon corps est gainé – presque tremblotant.
Pourtant je maintiens mon zen-kutsu dachi.
(Si tu ne parles pas japonais, c’est la position offensive de base en karaté)

Le plus important pour moi, quand je m’entraîne sur le tatami ?
C’est de maintenir de belles positions.
Basses. Fortes. Ancrées dans le sol.
D’effectuer des techniques propres.

La vitesse ?
L’explositivité ?
La force ?
Ça vient ensuite.

Je sais pertinemment que ça ne sert à rien de donner un coup de poing puissant
Si je n’ai pas les pieds correctement enracinés dans le sol.
En fait c’est même l’inverse:
Si je suis stable et robuste, et que j’effectue les bons mouvements de hanche lors de l’attaque…
Alors les coups partiront tout seul.
Uniquement si ma position est bien réalisée.
Tout comme un grand arbre doit posséder des racines profondes pour gagner de la hauteur.

Pour être plus rapide
Je dois avoir des positions solides

Pour être plus fort
Je dois avoir des positions solides

Pour avoir des mouvements fluides
Je dois avoir des positions solides.

Finalement, pour être plus performant
Je dois maîtriser les bases
(et même: « la » base, c’est à dire la position de mes jambes)

Et c’est encore plus vrai quand reprend le karaté après quelques années, comme c’est mon cas
(Je rentrais encore dans du M quand j’ai passé ma ceinture noire…)
Quand la reprise est difficile
Quand le cardio a du mal à suivre
Le meilleur refuge, c’est de consolider de bonnes bases

D’aller moins vite
Mais d’être plus technique

D’aller moins fort
Mais d’être plus concentré

Dans cette espace de focus intense et de soucis du détail
C’est là qu’on se surprend à lâcher des coups vifs et puissants
Ils sortent naturellement
Quand les fondations sont maîtrisées…


Est-ce que tu vois où je veux en venir avec cette histoire ?
Tu le sais, tu n’ouvres pas mes mails pour que je te parle d’arts martiaux.
Tu me suis parce que je te partage mon quotidien d’entrepreneur passionné
Et parce que je peux te donner des clés pour aller plus vite dans ton business

Donc pourquoi je te parle de karaté ?
Déjà, parce que je m’entends naturellement très bien avec les pratiquants d’arts martiaux.
On partage des valeurs communes
Et c’est donc d’eux dont je veux « attirer » la sympathie en premier
D’ailleurs, c’était fou de voir que plus de la moitié des clients masculins de mon programme Funnel Network pratiquaient ou avaient pratiqué un art martial…

Je t’en parle aussi parce que ça a tout à voir avec ton business.
Si je t’avais dit: « concentre-toi sur les bases. À demain »
Nous savons tous les deux que ça aurait eu moins d’impact.
Tandis qu’en te partageant cette anecdote, tu visualises exactement où je veux en venir
(Et en plus ça m’éclate de te l’écrire)

J’appelle ça la Théorie du M&M’s.
Pour ceux qui me suivent depuis pas longtemps
Je pars d’une principe que les conseils, c’est comme les cacahuètes:
Mieux vaut les enrober de chocolat
Sinon ça a moins de saveur.
(Le chocolat étant l’histoire qui illustre la cacahuète, qui lui donne de la perspective et du goût)

Certains diront que je mets du temps à dire ce que j’ai à dire
Je répondrais que sans ça, les autres mettent du temps à comprendre ce qu’on voulait dire
Dans ta communication, je t’invite à illustrer ce que tu dis avec des histoires, des anecdotes, des métaphores…
Que ce soit pour des prospects, des clients ou des partenaires.

Pour en revenir à nos fondamentaux…
Je vois beaucoup de débutants vouloir aller trop vite.
Lancer des publicités Facebook… Sans savoir si leur produit est bon.
Lancer des formations… Sans avoir testé leurs conseils auprès de vrais clients.
Parrainer avec des tunnels de vente… Sans avoir une photo de profil potable.
Pour moi, ça revient à donner des coups de poings en étant instable sur ses jambes:
Le coup peut toucher, mais on peut vite se faire balayer.

Du coup, cest quoi le « zenkutsu dachi » du business ?
Quels sont les véritables bases ?
Celles qui, lorsque tu les travailles suffisamment, rendent tout le reste extrêmement fluide ?
Les « One-Thing »  ?
Eh bien…
Ça va dépendre de ton business et de où tu en es.
Mais c’est toujours lié à ces 3 éléments:

Tu dois maîtriser:

  • La connaissance de ton expertise
  • La connaissance de ton marché
  • La connaissance de la persuasion

Ce sont les trois plus gros leviers que je connaisse.
Saupoudre le tout d’une bonne dose de mindset
Et tu as la recette d’un Business Essentiel.
Une entreprise qui tourne avec force, vitesse et fluidité
Car basée sur des principes fondamentaux solides.

Un business ancré sur des principes qui fonctionnent
Et pas sur les derniers logiciels à la mode
Suffisamment stable pour ne pas se faire balayer
Basé sur le 80/20: le minimum d’efforts pour le maximum de résultats.

C’est avec cette approche essentialiste que j’aborde mes coaching.
Quand je travaille avec quelqu’un, je le force à identifier ce qui est réellement important.
Et à ce concentrer dessus.
Uniquement dessus.

Je ne le noie pas d’informations: je lui donne exactement ce dont il a besoin au moment où il a besoin.
Afin qu’il ait la clarté suffisante pour passer à l’action.
Pas de peur. Pas de doutes. Pas de confusion.
Pas de « paralysie par l’analyse ».
Simplement ce qu’il faut, au moment où il faut, pour accomplir ce qu’il faut.

Fini les interminables tunnels de vente
Les sites WordPress, les chatbots qu’on te vante

Fini d’avoir trente outils et applications
À n’en plus savoir lesquelles choisir

Fini la procrastination, les distractions
Les notifications à n’en plus finir

Fini le brouillard et la confusion
Si tu veux enfin toucher le Ciel
Ça passe par du focus, de la clarté et des actions
D’où l’intérêt de rejoindre le Coaching Essentiel™

Si l’idée (et les rimes) te parlent, il est encore temps de réserver ton entretien stratégique:
merylcamus.com/rdv

À demain

Tu n’es pas obligé de faire ça

Je sors tout juste d’un petit tournage pour la chaîne Youtube
Le temps d’avoir quelques vidéos d’avance avant un gros tournage de 2 jours la semaine prochaine.
(Je ne te l’apprends sûrement pas, mais la plupart des « youtubers business » n’enregistrent pas leurs vidéos chaque matin.
Ils font une session de 30, 40 ou 60 vidéos qui vont leur assurer un contenu régulier pendant plusieurs mois…)
Plus j’enregistre, et plus je me rends compte du message récurrent que j’essaie de te faire passer:

« Tu as le CHOIX »

Tu n’es pas obligé de travailler dans un job que tu n’aimes pas.
Tu n’es pas obligé d’avoir fait Bac+5, ni même de terminer tes études, pour être heureux.
Tu n’es pas obligé de te réveiller au son d’une alarme, cinq fois par semaine.
Tu n’es pas obligé de terminer ton assiette.
Tu n’es pas obligé de partir en vacances uniquement entre juillet et août.
Tu as le choix.

La vie n’est rien d’autre que ça:
Une succession de choix.

Sauf qu’on nous a appris que tel mode de vie était meilleur.
Qu’il fallait souffrir pour être beau.
Qu’il fallait travailler dur pour gagner sa vie.
Qu’il ne fallait pas parler à des inconnus.
Mais finalement, qui a décidé ça ?

Certainement pas nous.
C’est le choix des autres.
Une chose est sûre: si tu ne fais pas de choix, quelqu’un choisira pour toi.

Depuis 2013, j’aide les gens à choisir leur vie.
Pas simplement à rejoindre une opportunité MLM.
Ni parrainer avec des tunnels de vente.
Ni à gagner une prime avec les banques en ligne.
Ni à gagner sa vie en porte à porte
Ni à monter un business en ligne
Mais à choisir et matérialiser une vie qui leur ressemble.

J’aide les gens à faire ça, car choisir n’a rien d’évident.
En fait, c’est même quelque chose auquel on n’est pas habitués.
Pouvoir entreprendre aussi facilement, et ne plus dépendre d’un système ?
C’est en fait très récent.

Je ne résiste pas à l’envie de te partage cette citation de Peter Drucker, qui illustre exactement ce que je veux te dire:

« Dans quelques siècles, quand notre époque pourra être envisagée avec du recul, l’événement majeur aux yeux des historiens ne sera probablement pas l’apparition des nouvelles technologies, de l’Internet ou du commerce en ligne, mais un changement sans précédent de la condition humaine. Pour la première fois, un nombre substantiel et toujours croissant de personnes a le choix. Pour la première fois, ces personnes doivent diriger leur vie. Mais elles n’y sont pas du tout préparées. »

Diriger sa vie, ça s’appelle le leadership.
Et aujourd’hui, tu as le choix d’être Leader de ta vie.

Si tu es d’accord avec cette idée, tant mieux.
Parce que tu vas en entendre parler.
Tous les lundis, lorsque j’interviewe des entrepreneurs inspirants sur ma chaîne.
Tous les mercredi et vendredi aussi, où je te partage une vidéo inédite.
Et aussi tous les jours vers 17h, dans ta boîte email (et parfois en podcast, suivant l’humeur…)

Ceux qui ont choisi de changer de vie en 2020 ?
Ils m’ont également en coaching privé régulièrement.
Ensemble, on choisit ce qu’ils doivent faire pour monter un business impactant et lucratif…
Mais on choisit surtout ce qu’ils ne doivent PAS faire
Et à quoi ils doivent dire « non » pour concentrer leur focus au bon endroit.

Si ça t’intéresse, tu peux toujours candidater ici pour un entretien stratégique:
www.merylcamus.com/rdv

Souviens toi: tu as le choix.
Mais lequel vas-tu prendre ?

Je te retrouve demain.

Ta session de stratégie offerte

Récemment, j’ai eu Christine au téléphone.
Elle avait booké sa session de stratégie dans mon agenda en ligne, donc je l’ai rappelée à l’heure convenue.
Ceux qui me connaissent savent que dans la vie de tous les jours,
Je suis toujours en retard (par excès d’optimisme, certainement…)
Mais quand j’ai un rendez-vous pour le business ?
Je suis réglé comme une Rolex suisse.

19:00:04 – Christine décroche.
Nous avons 30 minutes devant nous.
D’abord, nous apprenons à nous connaître.
(en Amérique, on va droit au but.
En Europe, la courtoisie veut qu’on échange des politesses…)
Ensuite ?

Je m’assure qu’elle a bien visionné ma conférence en ligne.
Si ce n’est pas le cas, ça ne sert à rien d’échanger: nous perdrions tous deux du temps à éclaircir des choses que j’explique très bien dans la formation offerte.

Je réponds à ses dernières questions.
Et pour finir ?

JE lui pose quelques questions.
Rien de personnel – juste assez pour m’assurer qu’elle a bien le profil pour réussir avec mon programme.

Suite à l’email d’hier, elle en a profité pour réserver une deuxième session de stratégie avec moi.
(Chose que je ne fais habituellement pas, mais puisqu’elle s’est enregistrée dans les règles de l’art, pourquoi refuser)
Finalement…
Elle s’est excusée.
Elle dit qu’elle a réservé ce créneau un peu vite.
Et elle, je cite: « n’a pas de questions supplémentaires, juste envie de démarrer » 

(Quand je te dis qu’avec mon système, tu ne parles qu’avec des prospects ultra-qualifiés, qui ont les mêmes valeurs que toi et qui ont envie de bosser avec toi)

Je ne dis pas que tous les appels que tu auras avec tes prospects ressembleront à celui-ci.
Loin de là !
Et je ne demande pas à ce que ceux qui réservent leur appel avec moi agissent de cette manière (même si ça me va très bien ^^)
Mais je te dis que quand tu offres la bonne solution aux problèmes des bonnes personnes
Et que vous êtes sur la même longueur d’ondes
Des choses magiques se produisent.

Maintenant, peut-être que tu te demandes comment toi aussi tu peux remplir ton agenda de rendez-vous de qualité.
Et qu’il te reste une ou deux questions même après le visionnage de la conférence.
(ou que tu as simplement besoin d’un coup de pied au cul !)
Si c’est le cas, c’est le moment de réserver TA session de stratégie.
Avant que le Funnel Network ne ferme ses portes jeudi soir…

Clique ici pour réserver ton appel stratégique: https://calendly.com/meryl-camus/session-strategie
À très vite de vive voix
Et bienvenue aux nouveaux membres de cette semaine
Meryl

Ce message est pour toi, Jean-Luc !

Bonjour Jean-Luc.
Comment vas-tu aujourd’hui ?
J’espère que tu as passé une bonne semaine et que les affaires se portent bien.

Attends…
Tu ne t’appelles pas Jean-Luc ?
Boah ! C’est pas grave.
Si ?

Eh bien en fait, si.
C’est grave.

Tu le sais peut-être déjà, mais le prénom de quelqu’un revêt pour lui une importance capitale.
Cela fait partie des tous premiers mots qu’il a entendu.
C’est le doux bruit qui désigne la personne la plus importante au monde: lui-même.

Et toi, tu voudrais arriver avec tes énormes sabots, et te tromper de nom ?
Crois-moi, il n’y a pas de pire manière de faire mauvaise impression.

À l’inverse ?
Prononcer le nom de ton interlocuteur créé immédiatement une proximité avec lui.
Si tu fais l’effort de le demander (et de le retenir), tu vas te démarquer de la majorité des gens qui disent, au milieu de la conversation avec une nouvelle connaissance:
« Et, heu… Tu t’appelles comment déjà ? » 
Et l’autre répète son prénom, non sans un soupçon d’amertume.
Essaie de glisser le prénom de la personne avec qui tu parles, tu verras…
(et si en plus tu as le génie de la regarder dans les yeux, et de créer des mini-contacts physiques d’un quart de secondes en lui touchant l’avant-bras, t’as tout compris)

Clickfunnels, eux ?
Ils s’en foutent royalement.

Oui, la start-up dont je t’ai parlé dans les derniers mails.
Celle qui a le record du monde de la plus haute croissance sans levée de capitaux
(de 0 à 100 millions en trois ans)
Et qui nous permet à tous de créer des tunnels de vente aussi facilement que de construire une maison en Lego.
Celle-la même…
Eh bien, elle se fiche totalement de notre prénom.

Pour preuve, voici à quoi ressemble le diplôme qu’ils m’ont envoyé:

(c’est le diplôme qui récompense les tunnels de vente ayant généré plus de 1000€ de ventes.La toute première étape, en somme)

Bon…
Evidemment, ils ne l’ont pas fait exprès.
Evidemment, ils l’ont corrigé et se sont excusés.
Evidemment, je ne l’ai pas mal pris du tout
(au contraire, ça m’a beaucoup fait rire !)

Mais ça rappelle pourtant une règle simple qui est:
« Le prénom de votre interlocuteur est pour lui le son le plus doux au monde » 
J’ai lu ça, une fois, dans un livre de Dale Carnegie.

Là, tu te dis peut-être:
«  Attends Meryl, moi aussi je veux faire 1000€ avec mon tunnel de vente ! » 

Si tu utilises Clickfunnels pour ton MLM ?
Ça ne sera pas possible.
Dans le sens où tes prospects ne vont pas donner leur argent à toi, mais à ta société partenaire.
Donc donc ton chiffre d’affaire affiché sera toujours de 0,00€.

MAIS !
Quand tu te connecteras sur le back office de ton entreprise MLM
Tu pourras admirer la croissance de ton organisation
Et voir tes commissions grandir.
Tu ne recevras aucun trophée de Clickfunnels
Mais cela n’a pas d’importance, car tu recevras ceux de ton marketing de réseau.

Tu as envie de ce diplôme – celui de la prochaine position.
Tu as envie d’être reconnu à ta juste valeur.
De littéralement doubler tes revenus grâce à ton MLM
Et recevoir des « merci » des nombreux clients et distributeurs que tu accompagnes
Un jour tu te diras même: 
« Et dire que mes amis étaient un jour des inconnus, qui sont arrivés par chance dans mon tunnel de vente… » 

Voici ce qui attend les Funnel Networkers.

Si tu es arrivé au bout de ce mail,
Et que tu n’as pas encore rejoint la communauté…
C’est qu’il te reste des questions.
Ou que tu ne sais pas si tu es fait pour ce programme.

Si tu as assisté à ma conférence en ligne
Si tu es prêt à investir dans ta croissance
Et prêt (mentalement) à passer un cap dans ta vie de networker-euse,
Je propose de t’offrir une Session de Stratégie.

Toi. Moi.
25 minutes au téléphone.
Et je fais sauter les croyances qui t’empêchent d’atteindre ton plein potentiel.
Il te suffit de postuler en cliquant sur le lien plus bas.
Tu me laisses tes infos, et je te rappelle au créneau que tu as choisi parmi mes disponibilités.
(Je ne sais pas du tout combien de temps je vais mettre ça en place.
Peut-être deux jours, ou deux semaines.
Mais là je suis de bonne humeur !)

Réserve ta session de stratégie maintenant: https://calendly.com/meryl-camus/session-strategie
(places limitées)

À très vite,
Marel