10 questions à se poser le 1er du mois

Quand on lit « 1er avril », en général on pense: « poisson d’avril ».


De mon côté, je vois surtout:
Nouveau mois. 
Nouveau trimestre. 
Nouveaux objectifs. 


Pour tout te dire, j’ai voulu t’écrire au sujet d’un « secret » extrêmement puissant.
Mais il est tellement particulier que tu aurais probablement cru à une blague. 
J’ai donc rédigé un mail, mais j’attendrai demain matin, le 2 avril, pour te l’envoyer 
(Pour une fois que j’ai un email d’avance… ^^) 


Du coup, j’en profite pour te dire concrètement ce que j’ai fait ce matin.
J’ai fait le rituel que je suis depuis des années maintenant, à savoir faire le bilan de mon mois. 
J’ai testé plusieurs approches, et celle que j’utilise aujourd’hui est celle qui me convient le mieux. 


Chaque 1er du mois, je réponds à 10 questions (toujours les mêmes).
Je prends une petite demi-heure pour me poser, réfléchir aux 30 derniers jours qui se sont passés et écrire ce qu’il en sort. 
Si tu es ok, je vais te lister ces 10 questions, et je t’invite à te prendre au jeu et à y répondre. 
Tu m’en diras des nouvelles ; -) 


Voici les 10 questions de mon Bilan Mensuel:

  1. Quels ont été les événements les plus marquants ce mois-ci ?
  2. Quelles ont été mes plus grandes réussites ?
  3. Qu’est-ce que j’aurais pu/du faire différemment ?
  4. Qu’est-ce que j’ai fait pour la première fois ?
  5. Qu’est-ce que j’ai le plus aimé faire ?
  6. Qu’est-ce que j’ai le moins aimé faire ?
  7. Mes investissements les plus rentables ?
  8. Mes dépenses les plus superflues ?
  9. Qu’est-ce que j’ai appris ?
  10. Qu’est-ce que je dois changer ou améliorer ?


Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, ni un nombre de réponses attendues.
C’est simplement un exercice pour faire le point
Pour mettre de la conscience sur: où j’en suis, quel est le chemin parcouru et où je vais maintenant.


En général, j’en profite pour noter les objectifs que je m’étais fixés le mois passé
Ainsi que ceux que je me fixe pour le mois à venir.


Je t’invite à prendre le temps de répondre à ces questions.
Et d’ajouter ce rituel à tes habitudes (ou de « mixer » ces questions avec ta façon de faire actuelle)
Bien sûr, 90% des lecteurs n’en feront rien.
Ils se contenteront de faire une capture d’écran ou un copier-coller et repartiront scroller sur Facebook et Instagram
Pour voir un peu les poissons d’avril des copains.


Si tu es sérieux sur le fait de transformer 2020 en une année charnière dans ta vie pro et perso
Ce type de rituel est impératif
(C’est une habitude commune à la plupart, si ce n’est l’intégralité des entrepreneurs qui ont un business florissant)


Voilà pour le mail pratico-pratique de ce début de mois.
Profites-en, parce que demain on va changer de thon.
(De ton, pardon. Je pense encore au poisson d’avril…)


Si ces questions t’ont plu, et que tu penses qu’elles peuvent aider des gens autour de toi
Je t’invite à le partager à toutes les personnes à qui ça peut servir.


Passe une super-journée.

Parrainer 2 personnes par semaine (la formule mathématique)

On m’a posé une question intéressante lors du coaching commun d’hier.
La personne m’a demandé:
« Comment je peux faire pour avoir 2 parrainages par semaine avec mon tunnel de vente ? » 

Quand on me parle de nombres, j’aime bien répondre avec des nombres
(oui, c’est ça, « connaitre le score ». Y’en a qui suivent, c’est bien !)

Donc j’ai posé le truc avec elle et on a réfléchi. Voici le raisonnement:
Tu veux 2 parrainages par semaine. Ok.
Quand tu as un prospect très qualifié au téléphone, combien est-ce que tu en closes ?
1 sur 4 ? 1 sur 3 ? 1 sur 2 ?
En prenant large, on peut partir sur 1 sur 3.
Donc pour avoir 2 parrainages à la fin de la semaine, il te faut passer…
C’est ça. 6 appels.

Etape suivante: combien de rendez-vous tu dois fixer pour avoir 6 personnes qui décrochent le téléphone et discutent avec toi ?
Si 40% des gens vont te poser un lapin, on peut partir sur 10 appels
(oui, c’est du marché froid. Ne t’attends pas à ce que tout le monde décroche aussi facilement que lorsque tu appelles ta mère)

Maintenant, pour avoir 10 rendez-vous de prévus dans mon agenda en ligne…
Combien de personnes doivent avoir vu ma vidéo de présentation ?
(vidéo de la compagnie, enregistrement d’un Zoom, webinar, etc.)
Là, l’écart se creuse. 
Mais si on est pessimistes, on peut dire que 20% des gens qui arriveront sur la vidéo prendront le temps de la regarder et de prendre rendez-vous.
Ce qui nous amène à 50 personnes.

Question à 1 million maintenant:
Pour avoir 50 personnes qui accèdent à ma présentation…
Combien de visites dois-je avoir sur mon tunnel de vente ?
Si on part sur un 50% assez conservateur, ça nous donne le résultat suivant:
100 personnes.

Conclusion ?
Si tu te concentres sur alimenter ton tunnel de vente de 100 visites par semaine, tu atteins ton objectif de 2 parrainages par semaine.
100 visites 50 mails / présentations 10 rdv 6 appels 2 parrainages
CQFD

Maintenant, tout le monde ne vas pas regarder la présentation du premier coup.
Ni démarrer dans les 24 heures suivant l’appel.
C’est aussi pour ça qu’on récupère leur adresse email tôt dans le processus.
Mais another lesson for another day

J’espère que cette démonstration t’aura permis de lever certains blocages.
Et te rendre compte que parrainer en automatique, ce n’est pas si sorcier que ça.
Il faut juste être accompagné.
Pour être sûr qu’à chaque étape de ton entonnoir de vente, tout glisse.
(un grain de sable dans les rouages, et c’est toute la machine qui s’enraye…)

Si tu veux monter ce processus pour toi aussi,
Je vais te guider step by step
Module après module
Tu peux retrouver tous les détails sur cette page:
https://www.funnel-network.com/programme

Et une fois que tu es prêt, tu peux rejoindre les Funnel Networkers.

À très vite,

Meryl
Ton Funnel Coach

PS: tu te demandes surement comment attirer 100 visites par semaine dans ton tunnel de vente ? Ou comment être sûr de convertir à 50% sur la première page ? Ou encore comment closer 1 prospect sur 3. Surveille ta boîte mail, on va en parler très bientôt.

Est-ce que tu pourras regarder la vérité en face ? (ma méthode)

Joyeux lundi !
Yes, aujourd’hui on va parler de trucs qui cassent la tête.
Notamment ? De chiffres.

Bon, si t’es encore là, c’est que je ne t’ai pas fait assez peur.

Personnellement ?
Je ne suis pas fâché avec les nombres.
Mais j’ai pas fait un bac S non plus.
Et peut-être que toi non plus.
Malgré ça, je ne saurais trop te recommander de te pencher sur tes chiffres.
J’appelle ça:
Connaître le score.
(je tiens cette appellation de Kevin Trudeau, pour les connaisseurs…)

Connaître le score, ça veut dire quoi ?
Ça veut dire connaître les chiffres importants, en toutes circonstances.
Imagine un match de basket où aucune des deux équipes ne sauraient à combien de paniers elles en sont…
Il n’y aurait pas d’enjeu, et cela n’aurait pas de sens !
Pour ton business, c’est pareil.
Surtout si tu utilises des tunnels de conversion, comme moi.

Tous les matins, j’ouvre ma feuille Google Sheet et je note mon score dans un tableau:

  • Budget dépensé dans la pub facebook
  • Nombre de clics
  • Nombre de prospects
  • Nombre de participants à mon webinaire
  • Nombre de ventes
  • Chiffre d’affaire collecté
  • etc.

Et j’ai également une autre feuille, où cette fois-ci je traque mon score dans ma vie personnelle:

  • Heure de coucher et de réveil
  • Est-ce que j’ai lu ?
  • Est-ce que j’ai fait de l’exercice ?
  • Mon poids
  • Les calories (je les suis avec MyFitnessPal)
  • Est-ce que je vous ai envoyé un mail ?
  • etc.

Ça peut paraître ultra psycho-rigide (c’est ce que j’ai pensé au début)
Mais en fait, cette habitude ne me prend pas plus de 2 ou 3 minutes le matin(pendant que je bois ma boisson protéinée)

Ce que ça m’a apporté en un mois de tracking ?
Déjà, je me suis rendu compte que mes pub Facebook fonctionnaient très, très bien – et que j’avais été stupide de tout couper et tout casser quelques semaines plus tôt. Chose qui ne serait pas arrivé si j’avais suivi le score à ce moment-là…
Ensuite, je suis devenu plus exigeant sur ma routine de lecture et d’exercice. Je sais que je devrais « rendre des comptes » le lendemain matin, et je n’ai pas envie de me décevoir.
Enfin, j’ai perdu 2kg simplement en suivant mes calories ! (suivre le score m’a permis de prendre conscience de ce que je mettais dans mon corps)

Comment ça se fait ?
Ce sur quoi tu portes ton attention grandit.
What you focus on, grows
Ma question pour toi aujourd’hui, c’est quel score est-ce que tu as besoin de suivre ?
Et surtout… Est-ce que tu es prêt à le suivre ?
Je ne te parle pas de le noter dans un fichier Excel – ça, c’est la partie facile.
Ce qui est difficile, c’est de regarder la vérité en face.
Parce que les hommes mentent, les femmes mentent… Mais les chiffres ne mentent jamais.
Et ces chiffres pourraient te révéler des choses que tu n’es pas prêt à entendre.

Mais si tu fais cet effort, si tu es coachable, et si tu es prêt à entendre des choses difficiles mais qui te feront progresser…
Alors je t’invite à réserver ta session de stratégie.
https://calendly.com/meryl-camus/session-strategie

Un appel de 20 minutes où on va scanner ton business, et voir comment on peut multiplier tes résultats.
Ok il te manque des parrainages…
Mais est-ce que ça vient de ta prospection ? De ta qualification ? De ta présentation ? De ton closing ? Ou de ton follow-up ?
Ne réponds pas au hasard.
Laisse parler les nombres…

Et réserve ton appel de stratégie maintenant
(c’est gratuit, mais je n’ai que 5 places pour les prochains jours)
https://calendly.com/meryl-camus/session-strategie

À très vite,

Meryl
Ton Funnel Coach