10 questions à se poser le 1er du mois

Quand on lit « 1er avril », en général on pense: « poisson d’avril ».


De mon côté, je vois surtout:
Nouveau mois. 
Nouveau trimestre. 
Nouveaux objectifs. 


Pour tout te dire, j’ai voulu t’écrire au sujet d’un « secret » extrêmement puissant.
Mais il est tellement particulier que tu aurais probablement cru à une blague. 
J’ai donc rédigé un mail, mais j’attendrai demain matin, le 2 avril, pour te l’envoyer 
(Pour une fois que j’ai un email d’avance… ^^) 


Du coup, j’en profite pour te dire concrètement ce que j’ai fait ce matin.
J’ai fait le rituel que je suis depuis des années maintenant, à savoir faire le bilan de mon mois. 
J’ai testé plusieurs approches, et celle que j’utilise aujourd’hui est celle qui me convient le mieux. 


Chaque 1er du mois, je réponds à 10 questions (toujours les mêmes).
Je prends une petite demi-heure pour me poser, réfléchir aux 30 derniers jours qui se sont passés et écrire ce qu’il en sort. 
Si tu es ok, je vais te lister ces 10 questions, et je t’invite à te prendre au jeu et à y répondre. 
Tu m’en diras des nouvelles ; -) 


Voici les 10 questions de mon Bilan Mensuel:

  1. Quels ont été les événements les plus marquants ce mois-ci ?
  2. Quelles ont été mes plus grandes réussites ?
  3. Qu’est-ce que j’aurais pu/du faire différemment ?
  4. Qu’est-ce que j’ai fait pour la première fois ?
  5. Qu’est-ce que j’ai le plus aimé faire ?
  6. Qu’est-ce que j’ai le moins aimé faire ?
  7. Mes investissements les plus rentables ?
  8. Mes dépenses les plus superflues ?
  9. Qu’est-ce que j’ai appris ?
  10. Qu’est-ce que je dois changer ou améliorer ?


Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, ni un nombre de réponses attendues.
C’est simplement un exercice pour faire le point
Pour mettre de la conscience sur: où j’en suis, quel est le chemin parcouru et où je vais maintenant.


En général, j’en profite pour noter les objectifs que je m’étais fixés le mois passé
Ainsi que ceux que je me fixe pour le mois à venir.


Je t’invite à prendre le temps de répondre à ces questions.
Et d’ajouter ce rituel à tes habitudes (ou de « mixer » ces questions avec ta façon de faire actuelle)
Bien sûr, 90% des lecteurs n’en feront rien.
Ils se contenteront de faire une capture d’écran ou un copier-coller et repartiront scroller sur Facebook et Instagram
Pour voir un peu les poissons d’avril des copains.


Si tu es sérieux sur le fait de transformer 2020 en une année charnière dans ta vie pro et perso
Ce type de rituel est impératif
(C’est une habitude commune à la plupart, si ce n’est l’intégralité des entrepreneurs qui ont un business florissant)


Voilà pour le mail pratico-pratique de ce début de mois.
Profites-en, parce que demain on va changer de thon.
(De ton, pardon. Je pense encore au poisson d’avril…)


Si ces questions t’ont plu, et que tu penses qu’elles peuvent aider des gens autour de toi
Je t’invite à le partager à toutes les personnes à qui ça peut servir.


Passe une super-journée.

5 questions pour trouver un travail épanouissant

Pour l’avoir vécu quelques années, je sais combien il peut être difficile de bosser dans un boulot qu’on n’aime pas.

La journée est souvent la même:
L’alarme de ton réveil te tire d’un sommeil dans lequel tu serais bien resté une heure ou deux de plus
Tu suis un rituel qui est toujours le même: petit-dej, douche, brossage des dents, etc.
Tu enfiles ton pantalon, toujours la même jambe en premier.
Tu te rases, toujours la même joue en premier.
Tu consultes ton téléphone, et ouvres toujours la même application en premier.

Puis tu pars au travail, et la routine continue.
Avec un patron qui n’a pas beaucoup de reconnaissance pour ce que tu fais
Des collègues qui ont un mindset 100% made in rat race
Tu rentres le soir, mentalement épuisé de ne pas avoir fait ce qui t’animait réellement
Mais tu es contraint de continuer, parce qu’il faut bien payer les factures.
Et la pression financière, la pression sociale et les responsabilités t’empêchent de penser clairement.
Après tout, c’est difficile de trouver 20min pour méditer quand on est déjà en retard le matin.
Et c’est difficile de sauver le monde quand on a déjà du mal à se sauver soi-même…

D’où une question qui revient souvent:

« Bonjour,
ma question la plus brulante …. dans quel travail je serais complètement épanouie ?
merci »

Merci à toi Christel pour la question.

Peut-être que tu te reconnais dans la description plus haut, peut-être pas.
Mais ta question marque bien une envie urgente de trouver sa voie
Et de mettre son énergie dans quelque chose qui a du sens pour nous…

Je ne peux pas te dire dans quel travail tu seras complètement épanouie.
Mais je peux t’aider à trouver ce dont tu as envie.
Pour ça, on va utiliser une de mes méthodes préférées:
Le Questionnisme™
(Oui, j’ai changé le nom. J’estime que le néologisme « Questionologie » n’est pas étymologiquement correct…)

En tout bon Questionniste que je suis, voici les questions que je t’invite à te poser…

  • Si j’avais déjà 13 millions d’euros sur mon compte, à quoi est-ce que je consacrerais mes journées ? (Après être partie en vacances trois ou quatre semaines, je te garantis que tu vas t’ennuyer et vouloir trouver une activité qui a du sens pour toi. Donc passé les plages de sable blanc, dans quoi te vois-tu travailler ?)
  • Suis-je un(e) leader ou un bras-droit ? Autrement dit, est-ce que je suis capable d’autodiscipline, d’être autonome et de prendre des décisions importantes ? Ou bien suis-je une excellente directrice, capable d’abattre un travail de haute qualité – aussi longtemps qu’on m’indique une direction vers laquelle aller ? (C’est important de le savoir, car tout le monde n’est pas fait pour entreprendre)
  • Quel est mon « talent unique », ce pourquoi les gens viennent naturellement vers moi ? Une compétence ou une aptitude qui est si naturelle pour moi, que je ne comprends même pas comment les autres n’arrivent pas à faire de même… (si tu es quelqu’un de très organisé, ou capable de déceler les émotions chez les autres, ou encore de convaincre un groupe entier d’aller dans le restaurant que tu as choisi, alors ce sont des signes dont il faut tenir compte)
  • Qu’est-ce que j’attends de mon travail idéal ? À quoi ressemble mon quotidien ? À quoi je sers, ou qui je sers ?
  • Quelles émotions je veux ressentir ? La liberté ? L’autonomie ? La reconnaissance ? La gratitude ? Tout cela à la fois ?

Des questions comme celles-ci ?
Il en existe un paquet.
Selon moi, la dernière est la plus importante.
Parce qu’aujourd’hui, tu ne peux pas intellectualiser un métier que tu n’imagines même pas.
Par contre, tu peux déjà définir les émotions que tu veux vivre.

Ce que je viens de donner ici, c’est un exercice sur lequel on peut passer une heure.
Mais vu que vous avez eu ces questions gratuitement, la plupart d’entre vous ne s’arrêteront même pas dessus…
Pour les rares qui veulent vraiment exploiter ce thème, je vous invite à imaginer que vous m’avez payé quelques milliers d’euros pour un coaching privé.
Et que vous y mettiez l’énergie et le temps que vous y consacreriez si c’était vraiment le cas.
C’est-à-dire prendre une feuille et un crayon, ou un logiciel de notes
Lancer une playlist inspirante
Et vraiment vous interroger sur ce que vous voulez vraiment.

Autre chose à garder en tête…
On parle souvent de trouver le travail idéal.
Mais finalement, la vraie question c’est:
« Quelle est la vie idéale que je souhaite ? »
Et par conséquent, quel travail pourra rentrer dans ce style de vie.
Plutôt que de construire votre vie autour de votre travail
Pensez à construire un travail autour de votre vie…

Pour ceux qui ont clairement fait le choix de devenir indépendants
Mais qui ne savent pas exactement quel business démarrer
J’ai justement publié une vidéo à ce sujet récemment sur ma chaîne:

5 idées de business à lancer en 2020:https://youtu.be/FP7y5_HZE1c

Maintenant, je sais que certains d’entre vous veulent être accompagnés de A à Z.
De l’idée de nouveau business aux premières ventes
En passant par la fixation d’objectifs, l’optimisation de la productivité et la création de tunnel de vente.
Tu veux passer de la case « Salarié » à « Entrepreneur »
De « Je bosse pour un patron » à « Je suis mon propre patron »
Si c’est le cas, faisons le point lors d’un Entretien Stratégique.
Si ton profil est retenu, je te proposerai un accompagnement personnalisé sur plusieurs mois
Pour faire de 2020 l’année où tu brises tes chaînes.

Tu peux prendre rendez-vous ici: merylcamus.com/rdv

À demain

“Mode autiste”: activé

Vous êtes nombreux à m’avoir posé vos questions les plus brûlantes
Suite au mail de mercredi dernier
(Si ce n’est pas fait, tu peux en profiter pour cliquer sur “répondre à ce mail » et directement me poser ta question)

Parmi les retours ?
Celui de Méven, en réaction à mon message sur le « chaos »:

« Je trouve ça excellent ce que t’as fait ! Tu peux donner plus de détail sur comment tu procède pour organiser des sessions Focus comme ça ? »

Comment j’ai immobilisé 3 jours complets la semaine dernière,
Pour me consacrer à 100% à un tournage et un shooting photo
Quitte à délaisser tous les autres départements de ma vie ?
Mhhh… je te réponds.


Conseil n°1: Choisir (un peu de Questionologie™)

Si tu ne connais pas ton objectif à 1 an, tu ne peux pas savoir quelle action poser aujourd’hui.
Sans la vision du mur complet, impossible de poser la première pierre.
Voici, grosso modo, ce qui s’est passé dans ma tête…

Ce que je veux: obtenir XXX,000€ de bénéfices nets cette année
Donc: XXX,000€ de chiffre d’affaire
Donc: XXX ventes
Question 1: quel est le moyen le plus simple pour moi d’augmenter mon nombre de ventes
Tout en dépensant le moins possible ?
Réponse: le traffic organique.
Question 2: Quel est le moyen le plus simple pour moi de faire du traffic organique ? (Donc pas payant, comme Facebook Ads)
Réponse: Youtube.
Question 3: Ok, à quel stade est-ce que j’estimerai avoir fourni les efforts nécessaires ?
Réponse: lorsque j’aurai publié 52 interviews et 104 vidéos sur ma chaîne
(Les 52 interviews, c’est une idée issue d’un autre questionnement.
À savoir que c’est le meilleur moyen pour moi de profiter de l’audience des « gros », tout en apprenant, tout en apportant de la valeur à mon audience… Bref, win-win-win, et en plus ça m’éclate)
Question 4: Où est-ce que je dois en être d’ici fin janvier pour être dans les clous ?
Réponse: je dois avoir publié au moins 4 interviews et 10 vidéos.
Question 5: À quoi est-ce que ça ressemblerait si c’était facile ?
Réponse: Je bookerais 2 jours entiers de tournage pour être « tranquille » jusque juin, et je déléguerais le montage, l’upload et le référencement.

Ensuite, je vérifie que c’est bien là que le budget alloué à cette tâche sera le mieux investi.
Je vérifie également qu’accomplir cette mission me rapproche de mes objectifs à 1 an.
But ? Ok.
Budget ? Ok.
Maintenant qu’on est sûr que cette action sera une pierre incontournable du mur qu’on construit
Il n’y a plus qu’à exécuter.
L’heure n’est plus au doute ni à la réflexion.

Conseil n°2: Sacrifier

On vient de voir que ce que l’on venait de choisir était prioritaire.
Pourquoi ?
Parce que c’est une des actions qui va me rapprocher de mes objectifs de la manière la plus significative et la plus rapide possible.
Ce qu’on appelle le « One-Thing » .

Sauf qu’il est impossible d’être 100% concentré sur cette tâche
Tout en continuant de mener les autres de front.
La conclusion est inévitable: il faut choisir ce qu’il faut sacrifier.
Ou plutôt: délaisser.
Dire oui à quelque chose, c’est dire non à d’autres choses.

Pour le tournage, j’ai accepté des sacrifices de court-terme:
Je n’ai pas dormi à la maison
Je n’ai pas surveillé mon alimentation
Je ne suis pas allé au karaté
Je n’ai pas répondu à mes mails, etc.

J’accepte de laisser le chaos s’installer 2 ou 3 jours
Et de tout ranger ensuite.
Mais surtout pas de ranger au fur et à mesure pour ne pas m’interrompre
(C’est comme écrire un livre et corriger ses fautes d’orthographe en même temps:
Soit tu écris en sollicitant ta créativité,
Soit tu corriges en utilisant ton cerveau analytique,
Mais surtout pas les deux en même temps sinon quoi tu risques de faire du sur-place)

Pour éviter de te disperser, donc
Tu choisis ce qui est important
Et tu acceptes de délaisser le reste temporairement
Il sera toujours temps de t’organiser une session « ménage » plus tard…

Conseil n°3: Se concentrer

On arrive au coeur de la question.
On a choisi ce qui était important.
On a identifié ce qu’il fallait sacrifier temporairement
Maintenant il s’agit de se mettre à l’oeuvre.

Là, je recommande de se mettre en « Mode Autiste »
100% de ton attention est concentrée sur 1 tâche.
Car les rayons du soleil ne brûlent que lorsqu’ils convergent.

Tu mets ton portable en mode avion
Et toi tu te mets en mode autiste.

(Si le mot « autiste » te choque, moi pas.
Je préfère véhiculer des images claires plutôt qu’être politiquement correct.
J’aime les gens avec qui on peut s’exprimer sans tabous)

Sur l’agenda, les deux jours sont intégralement bookés pour le tournage (en rouge, sur Google Agenda)
Pas de rendez-vous, rien.
Idéalement, tu préviens tes collaborateurs ou clients
Histoire qu’ils ne soient pas surpris de pas réussir à te joindre.
Et ta famille, aussi.
Il s’agirait pas d’être interrompu parce que quelqu’un à lancé un avis de recherche sur toi.

Le focus demande aussi une bonne préparation.
Quelle est mon intention pour ce tournage ?
Quels résultats est-ce que j’attends de ce tournage ?
Combien de vidéos dois-je produire par heure pour être « dans les clous » ? (on y revient)

Attention: être concentré ne veut pas dire être rigide.
Personnellement, j’aime laisser de la place pour que la magie puisse s’immiscer.
J’accepte de prendre du retard sur une vidéo
Si je sais que derrière on contrôle pour revenir dans le timing.
J’accepte de faire un plan qui n’était pas prévu
Tant que ça sert l’objectif final.
J’accepte de me lever plus tard que ce que j’avais annoncé
Si j’estime qu’il vaut mieux que je sois en forme et que ma voix se repose.

Conseil n°4: S’amuser

Si je m’isole 2 jours pour faire ce qui me passionne, ce qui me nourrit de l’intérieur et ce qui me rapproche le plus de ma vision
Je vais être ultra-productif.

Si je fais la même chose pour quelque chose que je n’aime pas,
Je vais faire un burn-out

Pour moi, s’amuser n’est pas en bonus.
Ton travail doit être ta passion
Et non pas être une activité pour laquelle tu as hâte de finir ce que tu as à faire.

Je n’ai pas hâte de finir mon tournage pour me reposer:
Je me repose pour être en forme pour commencer mon tournage.
Je n’ai pas hâte de finir tôt pour mater Netflix
J’ai hâte de commencer tôt parce que ça m’anime.
Le sentiment du travail bien fait ?
Voilà la récompense en soi.

Et pourquoi pas célébrer, bien sûr !
J’avoue qu’on s’est lâchés au McDo, avec la caméra(wo)man…
Mais au final, voici à quoi ressemblait la journée:
90% de ce que j’aime + 10% de ce que j’aime.
C’est quand même mieux que:
90% de ce que j’aime pas + 10% de ce que j’aime


J’espère que ça répond à la question
(J’ai sans doute oublié des trucs, mais c’est ce qui m’est venu…)

Bien sûr, ce qui est valable pour une session de 2 jours
Est totalement valable pour une session de 2 heures !
En fait, je ne suis pas sûr que j’aurais pu le faire si je n’étais déjà pas habitué, à la base,
À travailler en intense focus chaque jour sur mon ordinateur
Avec le casque anti-bruit sur les oreilles.

Ce qu’il faut retenir de ce mail ?
C’est que tu ne peux pas tout avoir: tu dois choisir ce qui est important et sacrifier le reste.
Puis exécuter ce que tu dois faire, avec passion.
C’est un peu la base de ma philosophie essentialiste.
Et pour choisir ce qui est important
Une séance de Questionologie™ et c’est réglé.

Si tu as le sentiment que tout est important à tes yeux
Que ton plan d’action n’est pas clair
Et que tu ne sais pas ce que tu as besoin de sacrifier…
Ou si chaque jour tu te lèves épuisé d’avance par tout ce que tu as à faire
Alors qu’au final, tu as l’impression de ne pas avancer d’un iota…

C’est probablement parce que tu as besoin des bons conseils.
Tu n’as pas besoin de plus d’informations: tu as besoin de plus de clarté.
Si tu veux qu’on fasse le point sur ta situation
Et que je devienne ton ophtalmo pendant 45min
Je t’invite à réserver un entretien stratégique sur cette page:

www.merylcamus.com/rdv

À noter que cet entretien s’adresse uniquement aux personnes qui souhaitent monter un business qui les passionne et qui les rend libres (coaching, consulting, prestataires de service, infopreneurs) ainsi qu’aux représentants MLM qui ont déjà une petite équipe.

À demain.