J'ai-raté-mon-vol-pour-bali

1h30 pour lancer un produit qui encaisse ?

Semenyak, quelque part au sud de Bali. 15h08 ici, 7 heures de moins en France.

« J’ai pas de logo.
J’ai pas créé ma page Facebook.
Faut que j’améliore le design de ma page de vente.
J’ai pas encore enregistré tous les modules de ma formation en ligne.
Faut que je perfectionne mon argumentaire. »

Faut que…
J’ai pas…
Je dois…

Stop !
Si tu t’es déjà surpris à sortir ce genre de phrases de ta bouche, prends un temps pour respirer.

Déjà, dès l’instant où ça commence par « faut que » ou « je dois », tu as un buzzer rouge qui doit s’activer dans ta tête.
Parce que ce sont des pensées qui reflètent des contraintes extérieures – pas des désirs intérieurs.
Et c’est la voie royale vers l’épuisement et le dégoût (pour ne pas dire le burn-out…)

Vraiment, je t’invite à t’écouter.
Et à comparer les idées qui commencent par « il faut que » et celles qui commencent par « j’ai hâte de »
C’est un super indicateur pour déterminer là où tu t’éclates
Et là où tu ferais mieux de déléguer, voire d’éliminer
(Ou en tout cas, si c’est nécessaire, de faire en sorte que cette tâche ne revienne pas trop souvent dans ta vie)

Ça, c’était la petite parenthèse.

Maintenant je voudrais revenir sur cette histoire de « j’ai pas de logo », « je dois perfectionner ma page de vente », etc.
T’es au courant que ce n’est pas pour ça que ton business ne décolle pas ?
T’es au courant que tu peux vivre de ta passion AVANT d’avoir un logo ?
Tu sais que le design de ta page de vente, c’est useless tant que ta vidéo ou ton argumentaire de vente ne… vendent pas ?
Tu le sais ça, que ta page Facebook ne va toucher qu’environ 1% de tes fans à chaque publication ?

Au fond de toi tu le sais, je le sais.
Et tu sais que je sais que tu sais : -)

Mais c’est plus fort que toi: il faut que ça soit parfait.
Hors de question de sortir un travail dégueulasse.
Il en va de l’image de ta (future) entreprise.
Sauf qu’il y a une différence entre être dégueulasse et opérationnel.

Je vais te dire: le design, l’image de marque, la pub etc.
Tout ça, ça ne sert qu’à améliorer quelque chose qui fonctionne déjà.
C’est exactement comme un emballage cadeau:
Tu peux avoir du papier et des rubans de chez Guerlain, si c’est pour emballer une bombe désodorisante ça n’a aucun intérêt

(À la limite si, ça va augmenter la valeur perçue…
Mais j’aimerais pas voir les retours clients derrière quand ils vont découvrir qu’ils ont acheté du spray parfum sapin des landes…)

Un conseil, si tu veux entreprendre ?

Arrête de vouloir que tout soit parfait.
Ton rôle, c’est d’apporter de la valeur à tes clients – et pas dans trois ans.

Du coup, est-ce que tu dois abandonner tes rêves de produit de luxe ?
Est-ce que tu dois renoncer à proposer des chefs d’oeuvre, comme un artiste de renom ou un artisan reconnu ?
Non, bien sûr.
Mais ça, tu pourras le faire quand tu auras une équipe de 5 personnes pour t’assister.
Pour l’instant, il faut passer à l’action, tester, itérer.
Et accepter que tout ne soit pas parfait.

Un peu comme quand j’ai raté mon avion pour Bali, hier.
D’ailleurs si tu as raté l’anecdote, tu peux retrouver un Live Facebook que j’ai relayé sur ma chaîne Youtube:
https://youtu.be/oUUQZ3eWRhw

Je te raconte un peu comment ça s’est passé
Et surtout comment j’ai réagi.
Autant dire qu’il y a quelques années, je n’avais pas autant de lâcher-prise.
Tout comme je n’étais pas fan des techniques « Lean Start-up », qui consistent par exemple à vendre un produit avant qu’il ne soit créé.
Tout comme je n’étais pas toujours très efficace…
Et que je mettais un an à faire ce qu’aujourd’hui je fais en un mois.

(80/20 ? Connais pas…)

Même si j’ai encore une belle marge de progression à ce stade (sans pour autant chercher à devenir une machine de guerre)
J’ai compilé mes meilleures astuces qui m’ont permis d’être beaucoup, beaucoup plus efficace ces derniers mois.
Tu veux des hacks ? Il y en a.
Tu veux que je te donne une liste d’outils ? Okay.
Mais surtout, je te partage ma méthode de fixation d’objectifs,
Et l’état d’esprit derrière tout ça.

J’ai transformé ça en une formation audio de plus d’une heure
Comme si nous avions une conversation.

Ça s’appelle: « Doubler Sa Productivité Maintenant: les VRAIS conseils »
Tu peux la retrouver en cliquant sur ce lien, avec une remise exceptionnelle jusque dimanche 23h59:

https://merylcamus.podia.com/doubler-sa-productivite-maintenant-les-vrais-conseils?coupon=BALI

À cette occasion, j’ai décidé de tester une nouvelle plate-forme de formation.
Pour être franc ?
C’est du « lean ». Du 80/20. VOIRE du 95/5.
Je te parle pas du contenu de la formation (il y a TOUT ce qu’il te faut dedans)
Mais de la forme.

Tu vas voir, le design est pas top (et si tu le trouves bien, il faut remercier le template par défaut)
Et c’est à peine si j’ai pris le temps de copier-coller mon argumentaire de vente dessus.
Pourtant, ça n’empêchera pas cette formation de faire sonner mon Stripe
Parce que l’essentiel y est.

Quand j’ai mis ce produit en ligne, j’avais 1h30 devant moi avant d’embarquer dans l’avion.
Mon défi, c’était ça: lancer un produit fonctionnel en 90min avant de prendre mon vol (pas celui que j’ai raté, hein)

Les seules choses que j’avais ?
Mon ordi dans mon sac à dos Une connexion décente au wifi de l’aéroport Des M&M’s Et une formation de 1h15 que j’avais enregistré quelques jours plus tôt, et qui patientait tranquillement sur mon Google Drive.
Tout le reste, ça a été mis en place pendant que je guettais la porte d’embarquement.
De la création de mon compte sur Podia à la rédaction et publication de mon email d’hier.
(Et si tu crois que créer une formation en ligne c’est la partie la plus longue, tu te trompes…
Et quand bien même, j’ai des amis qui ont déjà passé des dizaines d’heures rien que sur leur page de vente…)

Si je te raconte ça, ce n’est pas pour me vanter.
Et encore moins pour clamer haut et fort que je bosse parfois à l’arrache.
Simplement pour t’illustrer ce que j’enseigne dans la formation.

Forcément, ça s’est fait au détriment de certains trucs
Est-ce que j’aurais pu améliorer l’interface ? Surement.
Est-ce que mon mail était parfait ? Non.
(Celui d’aujourd’hui non plus d’ailleurs, parce que j’ai hâte d’aller me glisser dans la piscine à débordement.)
Mais la formation est juste là, prête à se faufiler dans tes oreilles.
Et avec 140€ de réduc jusque dimanche:

https://merylcamus.podia.com/doubler-sa-productivite-maintenant-les-vrais-conseils?coupon=BALI

N’oublie pas:
« Fait est mieux que parfait » – Sheryl Sandberg

À demain,

Pourquoi je n’avance pas ?

À l’heure où tu me lis, je suis probablement quelque part au-dessus de l’océan indien, en direction de Bali.
(Si je n’ai pas raté mon vol comme hier soir…)

Tu t’es déjà demandé pourquoi tu n’arrivais pas à passer à l’action ?

Tu sais ce que tu dois appeler tel prospect
Poster du contenu sur les réseaux sociaux
Enregistrer une vidéo
Ou terminer tel tunnel de vente…

Pourtant, si tu es honnête envers toi-même, tu te rends compte que tu n’avances pas vraiment vers tes buts.
Attention !
On ne peut pas dire que tu ne fous rien – pas du tout !
Tu fais un tas de trucs…
Tu ne fais simplement pas les bonnes choses
(Et tu le sais très bien)

Une fois, c’est un très bon ami qui m’a sorti:
« Le ménage n’est jamais aussi bien fait chez moi que lorsque j’ai une tâche importe à réaliser »

Le problème, c’est que tu entretiens le mythe que tu es actif
C’est vrai quoi: tu as dépoussiéré tes meubles, tu as rangé les dossiers de ton ordinateur, tu as changé les images dans ton visionboard…
Tu as avancé.
Tu n’as juste pas avancé dans les domaines importants.

Sauf que ça, tu le sais très bien.
À tel point que tu as bien un ou deux bouquins sur la productivité qui traînent.
Et ton dernier livre audio sur Audible c’est la Méthode GTD (ou Avalez le crapaud, ou Le pouvoir du focus…)
Mais force est de constater que ce ne sont pas leurs systèmes qui t’ont sauvé.

C’est bien beau d’avoir une to-do list ultra carrée
Et un pomodoro sur le bureau…
Mais à quoi ça sert de gravir les échelons d’une échelle qui est adossée sur le mauvais mur ?

Parce que tu n’as pas un problème de productivité.
Ton problème, il est ailleurs.
C’est quelque chose de beaucoup plus profond qu’un simple manque de motivation.

En fait, certains entrepreneurs passent des années de leur vie avant de se rendre compte d’où ça vient.
Pendant qu’ils voient leurs confrères décoller, eux ils se retrouvent toujours bloqués au même chiffre d’affaire qu’il y a deux ans
-et ça, c’est pour ceux qui ont déjà trouvé leur produit, ce qui n’est pas du tout le cas de tout le monde…

La solution, elle m’est venue quand j’ai réalisé que j’avais accompli davantage les 3 derniers mois que les 3 dernières années.
Exemple tout simple: je suis passé d’une simple séquence email en automatique, à près d’un email envoyé chaque jour à ma liste.
Mieux: j’ai tellement laissé ma chaîne Youtube en friche ces dernières années que j’ai (presque) retrouvé des mauvaises herbes entre mes vidéos…
Jusqu’à ce que j’applique un principe bien particulier, qui fait que je suis désormais à un rythme de 3 vidéos chaque semaine sur ma chaîne.
(Je n’ai pas triplé ma productivité sur ce point… Je suis littéralement passé de zéro à quelque chose)

À force qu’on me demande mes « secrets » de productivité en coaching, je me suis posé la question:
« Ok, si je devais résumer tout ce que j’ai changé dans ma façon de faire, à quoi ça ressemblerait ? »
Finalement, j’ai été le premier surpris par mes réponses…
Et j’ai décidé de tout compiler dans une formation d’une heure trente:

Doubler Sa Productivité Maintenant: Les VRAIS conseils

Dedans, je ne te livre PAS le best-of des hacks de productivité qu’on peut retrouver dans les meilleurs livres.
Mais les VRAIS trucs qui ont fait une différence pour moi.
Ce retour d’expérience ?
Il est assez personnel.
Et peut-être que tu ne résonneras pas avec tout ce que je te partage.
Mais imagine que tu mettes en application ne serait-ce qu’un ou deux tips
Imagine que tu aies enfin le déclic que tu attends pour passer à l’action
Tu penses pas que ça va directement impacter tes résultats ?

Alors oui, je te donner ma meilleure stratégie pour atteindre tes objectifs
Ainsi que le nom des logiciels que j’affectionne le plus
Mais ce qui fera la différence, c’est surtout que tu t’imprègnes de mon état d’esprit.
Et que tu te serves de cette formation comme d’une boîte à outils, finalement.
Ne prends pas un tournevis si tu as besoin de planter un clou, tu vois…
Mais la bonne nouvelle, c’est que des marteaux, je vais t’en proposer plusieurs.
Et si tu joues le jeu de mettre en pratique ce que je vais te dire, je suis prêt à parier que tu avanceras plus en 1 mois que le dernier semestre.

Attention, comme je te l’ai dit, c’est un format artisanal.
Pas de slides, pas de partage d’écran…

Simplement moi qui te livre mes dernières découvertes comme si tu étais en face de moi en train de boire un café.
Si tu cherches quelque chose d’académique, ou un programme intensif sur 6 mois, ce n’est pas cette formation dont tu as besoin.

Maintenant si tu es prêt à prendre le pari, ça tombe bien.
J’ai sorti cette formation sur une toute nouvelle plate-forme que je brûlais de tester.
À cette occasion, je t’ai réservé un tarif spécial…
Il te suffit de rentrer le code promo BALI pour profiter de 140€ de réduction.

Ou simplement de cliquer sur ce lien:
https://merylcamus.podia.com/doubler-sa-productivite-maintenant-les-vrais-conseils?coupon=BALI

Dernière chose: le tarif préférentiel s’envole DIMANCHE à 23h59.
Une bonne manière d’évaluer ton degré de procrastination…

Je te retrouve de l’autre côté !

Meryl

Ton business en dépend (et tu ne t’en rends peut-être même pas compte)

Joyeux mercredi.

Tu as déjà remarqué comment tous les influenceurs parvenaient à captiver leur audience dans leurs vidéos et sur les stories Instagram/Snapchat ?

Tu t’es déjà demandé toute la valeur que tu pourrais apporter à ton audience, si seulement tu étais capable de faire ne serait-ce que quelques vidéos sur Youtube ?

Est-ce que, comme moi, tu es arrivé à la conclusion qu’en maîtrisant la vidéo, tu gagnerais en impact, en crédibilité, et même, en notoriété ?

Le problème ?

C’est que même si tu as une incroyable opportunité à partager…
Même si tu as un message fort à communiquer…
Même si tu as envie de contribuer et te mettre sur le devant de la scène…
Tu n’oses pas.

En même temps, c’est logique. Parce que toutes les fois où tu as essayé d’enregistrer une vidéo, eh bien… C’était pas trop ça.
Bafouillages, manque d’assurance, sourire crispé.

Sans parler de la caméra qui, soyons honnête, ne filmait pas en UHD-4K-PREMIUM-DE-L’ENFER.

Ni du son, digne des vidéos de vacances avec le caméscope de tonton.
De toute façon, même avec un matériel de pro, le problème reste le même: impossible d’être détendu quand on braque la caméra sur toi.

Pourtant ? Ça changerait TOUT pour toi.
Pas seulement dans ton business – même si, on l’a vu, cela te permettrait d’être plus visible et plus impactant.
Mais aussi ta vie privée.

Imagine la confiance en toi et l’assurance qui se dégagerait si tu savais que tu étais capable d’improviser un facebook live devant 50 personnes.

Imagine l’expérience que tu gagnerais en enregistrant des dizaines de vidéos. Être à l’aise en vidéo (et pratiquer) rend tout infiniment plus simple.

Prendre la parole en public pour présenter son concept d’affaire ? Beaucoup plus simple.

Prendre le micro pour partager son témoignage et son expérience lors d’un événement ? Beaucoup plus simple.

Enregistrer une vidéo convainquante pour son tunnel de vente ? Beaucoup plus simple.

Sortir de l’ombre pour oser donner son opinion, revendiquer clairement ses valeurs et assumer ce que l’on pense ? Beaucoup plus simple.

Ce n’est qu’une question de temps avant que tu reçoives des messages comme:”Ca fait plaisir de te voir montrer ta tête””Wahou c’est inspirant ce que tu as partagé dans ta vidéo”, ou encore”J’étais sceptique, et quand je t’ai vu expliquer les choses j’ai su que je pouvais te faire confiance”.
Autant dire que ta famille ne va pas te reconnaître.

À l’heure ou des milliers de personnes promeuvent la même compagnie de MLM, ou des dizaines de coach/consultants/experts/infopreneurs émergent chaque jour sur la toile…
… il est primordial de se démarquer. D’être visible.

Sans ça ?
Tu vas tout simplement te noyer dans la masse, et personne ne te remarquera.

Ça veut tout simplement dire que tes clients potentiels, ceux dont tu peux changer la vie, n’auront même pas connaissance que tu existes.

(et s’ils apprennent ton existence, ils l’oublieront aussi vite si tu ne te représentes pas régulièrement dans leur esprit)

Et s’ils ne savent pas que tu existes, ils ne peuvent pas acheter chez toi.
Pas de visibilité, pas de ventes.
Pas de ventes, pas de business.


Donc forcément, la vidéo est un moyen incroyablement puissant pour gagner en visibilité, en notoriété et en impact (et multiplier son chiffre d’affaires au passage).

C’est pour ça que j’ai décidé de sortir une nouvelle formation.
La petite dernière s’appelle…

À L’AISE EN VIDEO
– Comment dompter la caméra quand ton business en dépend, même si tu es introverti et perfectionniste –

Pendant 2h30 de vidéo HD, je partage avec toi tout ce qui m’a permis de réaliser des centaines de vidéo-conférences, et d’enregistrer des centaines de vidéos sur les réseaux (dont 90% sont en non-répertorié sur Youtube).

Je t’explique tout ce qui se passe dans ma tête, dans mes émotions et dans mon corps.

Si tu veux tout le détail de ce que tu vas découvrir dedans, je te laisse cliquer sur ce lien:


https://www.funnel-network.com/aaev

Funnellement,

On y va au talent ?

Lumières. Trépied. Tableau blanc.

Pas de doute: aujourd’hui, c’est tournage !

Je ne suis pas sûr à 100% de ce que je vais raconter à la caméra, et je n’ai pas de script (sinon quelques notes).

Mais ce n’est pas grave.

Parce que ce n’est pas la première fois que j’enregistre des vidéos.

Attention…

Je ne vais pas y aller « au talent », comme quand tu avais un contrôle d’Histoire et que tu n’avais pas révisé.

Y aller « au talent », c’est quand tu n’es pas prêt mais que tu te fais confiance (un peu par dépit. Mais c’est mieux que rien)

Moi ? Je sais que ça va bien se passer.

Parce que je maîtrise mon sujet, je connais l’exercice, et je prends énormément de plaisir à le faire !

Là où certains seraient paralysés à l’idée de tourner une vidéo, je sais que je vais m’éclater.

Comme si je voyais un pote.

(d’ailleurs, j’ai deux amis avec moi aujourd’hui. Ça contribue à la bonne ambiance, mais si c’est parfois dur de garder le silence sur le plateau…)

Est-ce que mon travail sera parfait ?

Non, et il n’a pas besoin de l’être.

Je vais simplement être… Moi.

Et c’est ce que je t’invite à faire aussi.

Etre authentique. Être toi.

C’est un des conseils que je te donnerai dans ma nouvelle formation:

« Être à l’aise en vidéo quand on fait du MLM » (et même quand on n’en fait pas)

C’est un programme bonus, pas très long, qui vient en complément du Funnel Network.

Que tu sois déjà membre du Funnel Network ou pas, ça n’a pas d’importance.

L’idée, c’est juste de te débloquer devant la caméra pour que tu puisses enfin donner vie à ton business.

La vidéo donne la visibilité. La visibilité engendre des conversations. Les conversations engendrent des ventes.

Le programme sort dans les jours qui viennent.

En attendant, tu peux t’inscrire sur la liste VIP si tu es intéressé par la formation. Elle ne t’engage à rien, mais ça m’aide à mesurer l’enthousiasme.

En t’inscrivant, tu auras accès à un bonus supplémentaire quand tu prendras la formation.

(j’avais prévu de fermer cet avantage hier soir. Je le prolonge pour 24h seulement, pour les retardataires)

Clique sur ce lien pour t’inscrire sur la liste VIP (en moins d’une minute trente, vraiment)

Ou ici: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfLXUCs-09sS_ts-1jgICtr9IxNEYuPwYLR2DBFBoFWAlYowg/viewform

Je te laisse, j’ai du boulot 🙂

Meryl

Ton Funnel Coach