Le confinement n’est pas une excuse

Confinement, jour 29.


Onzième jour de jeûne intermittent: OK.
Lecture matinale: OK
Séance d’étirements (45min): OK
Relecture de mon « Day Starter »: OK
Mail du jour: En cours.


Dès que le mail part, j’enchaîne avec la création des slides pour la prochaine vidéo-formation de mon Programme Krypton.
Si je suis efficace, j’aurai peut-être bouclé tout ça avant le déjeuner. 
Et ça aura été une matinée productive pour moi. 


Evidemment, j’aurais carrément pu me lever une heure plus tôt, ou faire sauter ma séance d’exercices ou de lecture pour avancer encore plus vite sur mon business.
J’aurais aussi pu rédiger ce mail hier, le programmer, et avoir tout le temps d’en écrire un autre pour le lendemain. 
J’aurais aussi pu me lever à six ou sept heures du mat, au lieu de huit heures. 
J’aurais pu faire une méditation de dix minutes (mais ça, je me le garde pour clôturer mes séances de sport, quand mon organisme est bien réveillé…) 


Bien sûr que je pourrais faire mieux, plus vite.
Bien sûr que j’ai encore une marge de progression. 
Mais j’accepte d’aller à mon rythme. 
Et je suis satisfait de voir qu’avant midi, j’ai avancé sur toutes les choses importantes pour moi 
(Pas forcément un bond de géant, mais au moins un pas ou deux). 


Il y a deux choses de sûres:

  • Je pourrais être plus efficace 
  • J’aurais carrément pu être moins efficace 


Combien de personnes ont pris des résolutions de Nouvel An et ne les ont pas tenues plus de deux semaines ?
Combien de personnes se sont dit: « nous sommes confinés ? Qu’à cela ne tienne: je vais en profiter pour faire le grand ménage, mettre de l’ordre dans mes papiers, faire du sport à la maison, reprendre telle formation en ligne, avancer sur mon projet de business, etc. » 


Et finalement, combien ont poncé la saison 4 de la Casa de Papel en deux jours ?
Sont restés en jogging toute la semaine (sans faire une seule séance de sport, à part dix minutes d’abdos le mardi soir pour se donner bonne conscience ?) 


C’est ok de s’accorder du temps pour soi.
C’est ok d’avoir des obligations (les enfants, le travail à distance…) 
Mais ce n’est PAS ok de se chercher des excuses. 


Je sais que certains vont lire ce mail et se dire: « ouais, il a carrément raison ! » 
Et vont repartir scroller sur Facebook et finir leur tour des réseaux sociaux pour la troisième fois aujourd’hui. 


Mais je sais aussi que certains d’entre vous n’attendaient que le bon moment pour enfin changer de vie, et lancer un business qui les libèrerait d’une vie dont ils ne veulent plus. 


Bonne nouvelle: le bon moment est arrivé.
Ça fait presque un mois que nous sommes confinés, et ça va durer au moins aussi longtemps. 
Fini de jouer. 
Fini de procrastiner. 
Il y a ceux qui vont s’adapter, prendre les commandes en main et voler en direction d’une nouvelle vie… 
Et ceux qui vont regarder les autres faire. 


Qu’est-ce que tu vas raconter à tes enfants dans 10 ans ?

  • « À cause du virus et du confinement, ça a été la galère et j’ai mis des mois à sortir la tête de l’eau », ou: 
  • « Au moment où il y a eu le virus, le confinement et même la crise économique, j’en ai profité pour dire STOP et me créer la vie que je voulais vraiment. Ça a été un déclic » 


Alors, quelle option on choisit ? 


Sache qu’on peut trouver des excuses, ou créer des résultats.
Mais on ne peut pas faire les deux à la fois. 


Si tu as laissé tombé les excuses, et que tu es prêt(e) à créer une activité basée sur tes passions et tes connaissances, tu fais bien de lire ce mail.
J’ai récemment ouvert les portes de mon nouveau programme de formation. 
Le Programme Krypton ? 
Il transformer les « Clark Kent » (monsieur et madame tout-le-monde) en « Superman » (la meilleure version de soi-même). 
On le fait grâce à un business en ligne rentable, fun, et qui apporte une vraie valeur à tes clients. 


Le hic ?
C’est qu’on parle d’une réelle transformation. 
D’un accompagnement intensif sur la durée. 
Donc ça demande des sacrifices. 
Tu dois être prêt(e) à lâcher ton ancienne identité pour épouser le « nouveau toi » 
Tu dois être prêt(e) à penser différemment 
Prêt à te montrer discipliné(e), et assidu(e). 


En retour, je te mets à disposition tous les outils et les méthodes qui m’ont permis de reprendre ma liberté, au-delà de mes espérances.
Et d’enseigner à d’autres personnes à faire de même. 
(Comme Christopher, qui est passé de « totalement perdu » à entre 3000 et 5000€ par mois réguliers, dans la durée, en l’espace de deux semaines seulement – AVEC une activité qui le passionne et qui l’anime). 


Tu l’as compris, ce n’est que pour les personnes qui sont prêtes à s’engager.
Quant à moi, je veux m’assurer de sélectionner uniquement les meilleurs profils, 
Afin d’avoir le meilleur taux de transformation possible avec cette première promo 
(Il en va de ma réputation après tout…) 


En plus, j’ai besoin de travailler avec des personnes avec qui je pourrais devenir amis.
Donc c’est important pour moi de vérifier qu’on a sensiblement les mêmes valeurs, et qu’on a un bon feeling. 


C’est pour ça que si tu souhaites rejoindre Krypton, on va d’abord échanger de vive voix.
Si tu te reconnais dans ce que j’ai écrit plus haut, voici comment ça se passe: 

  • 1ère étape: tu te rends sur www.merylcamus.com/rdv
  • 2ème étape: tu choisis le créneau qui t’arrange parmi ceux proposés 
  • 3ème étape: tu réponds à une poignée de questions pour que j’en sache un peu plus sur là où tu en es, et là où tu veux aller. 
  • 4ème étape: je t’appelle à l’heure convenue, et on échange pendant une quarantaine de minutes pour voir si on a intérêt à aller plus loin ensemble. 
  • C’est tout.


Dernière chose: notre appel se passera sur Zoom.
(Crois-le ou non, mais je n’ai pas de réseau téléphonique là où je suis confiné…) 
Donc ça va nous demander à tous les deux d’être à l’heure, et de bien noter le rdv dans l’agenda – parce qu’il n’y aura pas de sonnerie ou quoi que ce soit ! Il faudra que tu sois connecté à l’heure précise. 
Et pour être franc, j’ai une tolérance très limitée envers les personnes qui me bookent un créneau d’une heure et prennent la place d’un candidat plus motivé pour finalement ne pas se pointer. 
Ça n’arrive pas souvent, mais quand ça arrive, ça n’arrive pas deux fois… 


Ceux qui travaillent avec moi savent qu’en temps normal, je ne suis pas aussi sec.
Mais que je sais parfaitement gérer l’équilibre en « soutien » et « challenge ». 
Dans ce mail, j’ai décidé de te challenger. 
Parce que c’est maintenant que ça se passe. 


Je te retrouve de l’autre côté si tu as l’âme d’un Kryptonien.
Autrement, à demain pour le prochain Email Particulier. 


Belle journée confinée à toi. 

En finir avec la procrastination

Tu sais ce que tu dois faire, mais tu ne passes pas à l’action. 
En un mot: tu procrastines. 


Tu sais que tu as besoin d’envoyer un email à ta liste d’abonnés… 
Tu sais que tu devrais terminer ton tunnel de vente… 
Tu sais que tu dois travailler ton positionnement… 
Tu sais que tu dois enregistrer une vidéo… 


Tu SAIS que tout cela est important, et que ça va te rapprocher de tes objectifs. 
Mais à la place, tu pars faire ta lessive ou le ménage. 
Ou tu vas faire les courses 
Promener le chien 
Glander sur youtube. 


Finalement, à la fin de la journée, ta maison est propre et tu connais ton fil d’actualité Facebook par coeur. 
Mais tu n’as pas avancé sur ce qui était réellement important. 


Le problème avec ça, c’est pas seulement que tu stagnes dans ton business… 
C’est que chaque jour où tu repousses l’échéance, tu perds en enthousiasme. 
Ton énergie baisse, ta motivation diminue 
Et tu te retrouves à faire la tâche au dernier moment, quand tu n’as plus le choix. 
Résultat ? 
Ton travail est bâclé, tu n’est pas satisfait(e) de toi-même, tu ne t’es pas donné à 100%, et tu n’y as pas pris de plaisir. 
Et encore, si tu n’as pas abandonné entre temps. 


Et pendant ce temps, tes concurrent eux, ils ne procrastinent pas. 
Six mois plus tard, tu te demandes pourquoi ton chiffre d’affaire n’a pas augmenté. 
Tandis que des personnes qui ont démarré en même temps que toi commencent à devenir des vedettes. 
Alors que POURTANT tu es au moins aussi compétent(e) qu’eux ! 


Tu le sais au fond que tu as le potentiel. 
Mais il y a cette fucking procrastination qui te retient de devenir ton « vrai » toi. 


Je te rassure, on a tous connu ça. 
(Moi-même ça m’arrive de procrastiner) 
Du coup on cherche à résoudre ce problème, un minimum. 
Et tu tombes sur des vidéos Youtube d’Américains qui te disent « hustle, hustle, hustle ! » ou une variante de « work hard »  
Donc tu te forces un peu… 
Juste un peu… 
Le temps de retomber dans la mauvaise habitude de repousser au lendemain. 
Alors, tu as bien des techniques anti-procrastination. 
Pomodoro, vidéos de motivation, to-do listes, redbull… 
Mais c’est comme mettre du Blanco sur un fichier Word: tu caches le problème sans le régler à la source. 


La vérité ?
C’est que ce n’est pas de ta faute. 
Si tu procrastines, ce n’est pas parce que tu n’es pas efficace. 
Mais parce que tu n’es pas inspiré. 


Comment ça se fait que tu galères à écrire un mail de 200 mots, alors que tu es capable de faire un post sur Facebook de 500 mots sans sourciller ? 
Comment ça se fait que tu n’arrives pas à te concentrer plus de 15min sur ta tâche, alors que tu as déjà passé des journées entières sur un autre projet, au point d’en oublier de manger ? 
Tu vois bien que tu es capable de faire les choses. 
Le problème, c’est les choses en question. 


J’ai un ami à qui on demandait de réaliser un Powerpoint de 50 slides dans le cadre d’un projet. 
Seulement, impossible pour lui de se mettre au travail. 
À chaque fois il finissait par scroller sur Instagram. 
Il a essayé tous les moyens pour se motiver à bosser 
(Il est même allé jusqu’à parier de l’argent de sa poche s’il ne remettait pas son Powerpoint à temps, histoire de s’obliger à le finir – et même ça, ça n’a pas fonctionné). 
Tu penses peut-être que mon pote est une quille en Powerpoint. 
Alors comment tu expliques que dès qu’il a changé de projet et a commencé à bosser avec moi, il a réalisé lui-même plus de 100 slides, en moins de trois jours ? 


Qu’est-ce qui a changé ? 
Le projet.


Si aujourd’hui tu procrastines, je t’invite à te demander: 
Quelle est la finalité de ce que je suis en train de faire ?
Est-ce que c’est ici que mes compétences sont le plus utiles ?
À qui est-ce que je pourrais déléguer cette tâche, afin de me concentrer sur ce que je sais faire de mieux ?


Tu l’as compris, tu n’as pas un problème de motivation. 
Tu as un problème de « motif ». 


C’est un des premiers points que l’on aborde lorsque j’accompagne une personne. 
Tu ne pas construire un mur si tu n’as pas la maison en tête. 
Tu ne vas pas à la guerre si tu n’as pas une motivation forte. 
Tu ne vas rien produire d’extraordinaire si tu n’es pas dans ta « zone de génie ». 


Et ça ne sert à rien de faire ce que d’autres font mieux que toi…
… Pendant qu’eux, ils font quelque chose dans lequel tu excelles. 
C’est comme demander à un boucher de faire du pain, et à un boulanger de couper de la viande. 
Il est temps de remettre les choses à leurs places. 


Et de retrouver ton enthousiasme. 


Si ça te parle, et que tu veux recadrer les choses dans ton business, je te propose de prendre rendez-vous avec moi pour un appel stratégique. 


En 30-45min, on fait le point sur tes objectifs et ce qui t’empêche de les atteindre. Et on voit ce qu’on peut faire ensemble. 
Tu peux postuler ici: www.merylcamus.com/rdv


Attention: les prochains jours, je vais passer pas mal de temps à enregistrer les différents modules de mon nouveau Programme Krypton™.
Je n’aurai donc pas beaucoup de dispo, alors ne tarde pas à réserver ton appel. 


À demain, 


PS: hier j’ai sorti une nouvelle vidéo sur ma chaîne Youtube. Je t’y raconte la descente aux enfers que j’ai vécue il y a quelques années (ça m’a demandé un gros travail sur moi pour oser te partager ça…)

J’ai fait un rêve

Je rêve d’un monde où les individus ont trouvé leur place.
Où ils sont éveillés, épanouis et prospères.
Un monde où chacun exerce un métier taillé sur mesure
Qui correspond précisément à ses passions, ses talents et à ce dont les autres ont besoin.
Où l’entrepreneur visionnaire n’est pas consultant dans une boîte de marketing
Où le peintre n’est pas avocat
Où le réseauteur n’est pas banquier

Et si les gens avaient le courage d’être fidèles à eux-mêmes ?
Et s’ils refusaient de mener la vie que les autres attendent d’eux ?

Et si tout le monde – enfants, jeunes, pères, mères, employés, chefs, cadres, artistes, dirigeants –
Apprenait à mieux exploiter son intelligence et ses talents pour mener une vie pleine de sens ?

Cela peut sembler utopique…
Mais au fond, qu’est-ce que ça demande ?

De l’argent ?
Aujourd’hui, on peut démarrer son entreprise à moindre coût.
On peut facturer ses premiers clients sans investir dans des bureaux ou du matériel coûteux.
Fiscalement, il existe des statuts avantageux pour se lancer (souvent cumulables avec des aides de l’Etat)

Du temps ?
J’ai commencé le marketing de réseau à temps partiel.
J’ai commencé mon blog à temps partiel.
J’ai commencé le Funnel Network à temps partiel.
J’ai écrit mon roman à temps partiel.
Nous avons tous 24 heures dans une journée et 168 heures par semaine
Il y a toujours un temps pour ce qui est important.

Du courage ?
Oui, cela demande un effort que de se former.
De travailler une, deux, trois, cinq heures en plus chaque jour, sur son avenir

Finalement, vivre de sa passion en étant aligné avec ses valeurs, voici ce que ça demande:

  • Se forger un état d’esprit gagnant
  • Trouver une activité au croisement de nos passions et de nos talents, dont une partie du monde a besoin
  • Se former sur la vente, le marketing et les outils techniques pour rendre son activité visible
  • Du courage, et des actions focalisées, claires et stratégiques

En résumé, cela demande de se former sur le Mindset, sur ton Expertise, sur le Marketing et sur l’Efficacité.
Parce que je crois au monde que j’ai décrit…

J’ai créé la Méthode M.E.M.E.™
Un plan d’action en 4 étapes pour transformer les individus qui ne se sentent pas à leur place
En entrepreneurs passionnés et reconnus.

Si aujourd’hui c’est une vision que tu partages,
Et que tu es prêt(e) à changer de trajectoire de vie
Je t’invite à réserver ton Entretien Stratégique avec moi.
Tout est expliqué ici: www.merylcamus.com/rdv

Ensemble, je sais qu’on peut faire une différence dans le monde.

À demain.

PS: hier, j’ai sorti une nouvelle vidéo sur ma chaîne Youtube: « Routines matinales: 5 habitudes à éviter le matin ». Elle rassemble déjà plus de visionnaires que mes précédentes vidéos, je pense qu’elle peut te plaire. Pense à te rendre sur ma chaîne (tu connais l’adresse…). Sinon, tape simplement Meryl Camus dans Youtube.

Désolé, j’étais en plein rush !

Ça fait quelques jours que tu n’as pas reçu mon mail (quasi) quotidien dans ta boîte.


C’est totalement de ma faute.


J’aurais dû anticiper que la fin du mois de novembre serait ce que j’appelle:


Une grosse période de RUSH.




Le rush, c’est quoi ?



C’est quand tu es tellement à fond dans ce que tu fais que t’en oublies de manger.


Quand tu es tellement concentré que t’en oublies d’aller dormir.


Quand le bureau de ton ordi est dix fois plus en bordel que chez toi…


Malgré ça, j’aurais pu programmer quelques mails en amont au lieu de disparaître quelques jours sans laisser de nouvelles…


Mais j’aime l’idée de te parler de manière spontanée, sans prévoir des jours en avance.


J’espère que tu me pardonneras.




Du coup, le topic d’aujourd’hui est tout trouvé.



Si tu me connais, tu sais que j’aime bien l’élan.

Le fameux élan de Meryl

L’élan, c’est quoi ?

C’est c’est cette sensation du: « plus j’en ai, plus j’en veux ».


Du: « plus j’en fais, plus je suis capable d’en faire » 


Ca s’appelle aussi le momentum.


Si tu as déjà entendu ce terme (en MLM par exemple), ça fait référence à un business en pleine croissance.


Et ce n’est pas un hasard puisque le rush / l’élan / le momentum mènent à la croissance !




Personnellement, j’aime voir le bazar sur mon ordi.



Parce que je suis quelqu’un de très ordonné, avec les dossiers classés par ordre alphabétique tu vois…


Alors quand je vois que j’ai des captures d’écran partout
Une vidéo en cours d’exportation
Une autre en cours de compression
Une troisième en upload
Et que j’arrive plus à suivre mes mails
Ni mes notifis facebook…


Je suis content car je sais que ce sont des indicateurs.



Ils indiquent que je suis en train de réaliser quelque chose.


Que je suis dans le rush.


Le conseil d’aujourd’hui, il est simple:



Si tu te surprends en train de renommer tes dossiers sur ton ordi


À trier tes photos sur ton téléphone


Si tu n’as plus aucune conversation non lue sur Messenger/WhatsApp/SMS


Et que tu te poses devant Netflix avant 20h parce que tu n’as pas de Zoom de prévu


Si tu te surprends à scroller le fil d’actu


Ou à regarder les chiffres sur ton back office




C’est que tu n’est pas en plein rush !




Sauf que le succès aime la vitesse.


Alors soit tu ne fais rien, et tu te reposes.


Soit tu y vas à fond, et tu te mets dans le rush.


Mais tu ne peux pas y aller à moitié, tout doucement


Et rouler en troisième sur l’autoroute.




Si tu ne te sens pas assez occupé



Et que tu veux remplir tes journées de rendez-vous avec des prospects qualifiés


Qui ont des questions pertinentes


Et qui songent sérieusement à rejoindre ton business


Pense à voir ce que font mes Funnel Networkers.


C’est d’ailleurs à cause des vidéos de formation que j’ai uploadées pour eux que j’ai disparu pendant une semaine (#blâme)




 
À très vite,


Et bon rush.


Meryl

Comment devenir inarretable

Est-ce que tu connais David Laroche ?

Si ce nom ne te dit rien…

La presse en parle comme le prodige de la confiance en soi.

Cet ex-timide a surmonté ses blocages et a interviewé plus de 150 experts en développement personnel, en France et en Amérique.

Il est ressorti de cette expérience riche de connaissances, et surtout prêt à embrasser sa nouvelle vie.

Aujourd’hui, à moins de trente ans, il est l’un des conférenciers les plus convoités de sa thématique.

Ses séminaires, ses réseaux et ses vidéos fédèrent des centaines de milliers de personnes partout dans le monde.

Alors quand j’ai vu qu’il était en tête d’affiche en tant que speaker à QLRR Live…

J’étais bien décidé à ne pas le manquer.

Pour être franc, cela fait des années que j’étudie le développement personnel…

J’ai poncé la chaîne Youtube de David alors qu’il n’y avait que quelques milliers de vues sur ses vidéos (jadis…)

Ceci dit je n’étais pas super super chaud bouillant à l’idée de me taper 1h sur la confiance en soi et la gratitude…

(ok, on a toujours quelque chose à apprendre…
Mais je cherchais des sujets concrets, tu vois…)

Seulement, David n’allait pas faire un speech sur le dev perso…

Son sujet ?
« Comment j’ai triplé mon chiffre d’affaire trois ans d’affilée »

LÀ on parle !

Sauf que mon pote Chris et moi, on a vite arrêté de se frotter les mains…

… Quand on a vu comment ça bouchonnait à l’entrée de la salle de conférence.

Tu te souviens ? C’est la « petite » salle de 1000 personnes dont je t’ai parlé dans le dernier mail…

Eh bien là, les portes se sont fermées juste devant nous.
Et on s’est retrouvés dehors.
Recalés comme des mecs trop bourrés dans la queue d’une boîte de nuit.

Les quelques personnes qui attendaient devant nous se sont résignés à aller voir une autre conférence qui se déroulait en parallèle.

Même Chris a commencé à filer en haussant les épaules.

C’est alors que je lui ai dit quelque chose d’ultra-spontané.
Comme si David Laroche m’habitait.

Avec tout le panache du monde
Je lui lance:

« Chris !
Où est passé ta persévérance ?
On reste dans la file »

Dans ma tête, ça rendait quelque chose de très épique.

En vérité, ça a juste fait éclater de rire ceux qui faisaient la queue avec nous.

Moi-même je ne croyais pas vraiment en ce que je disais.

Mais puisque l’orateur c’était David Laroche,

Autant appliquer un de ses précieux conseils: persévérer.

Le gars de la sécu nous a regardés avec empathie
(ou chagrin)

Sauf qu’une minute plus tard, les portes de la salle se sont rouvertes.

Pour UNE nouvelle place.

En grand seigneur, je dis à mon acolyte:

« Si l’un de nous deux doit y aller… Ca sera toi, mon ami »

Je m’attendais à ce qu’il me réponde:
« Non, toi vas-y… Mon frère »

Il a juste dit: « Ok » et il est rentré.

Et les portes se sont refermées.

Le chargé de sécu renchérit:

« Cette fois-ci, il n’y a plus de place monsieur. Je vous prie de vous diriger vers une autre salle »

Renoncer si près du but ?

Sûrement pas !

J’ancre fermement mes pieds dans le sol, convaincu qu’une nouvelle place se libèrerait.

Et tu sais quoi ?

J’ai fini par rentrer.

Et assister à une des meilleures conférences du weekend.

La leçon derrière tout ça ?

On te dira parfois:
« Ce n’est pas la peine »
« La partie est finie, abandonne »
« La réponse est non »

Tes prospects diront « non » à ton opportunité.

On te refusera un crédit à la banque.

Ta famille te dira que « ce n’est pas possible »

Mais si tu as un désir ardent

La foi d’y arriver

Et la persévérance nécessaire

Parfois,

Il est bon de ne pas lâcher prise trop tôt…

En cadeau, je t’envoie cette vidéo motivationnelle de David Laroche.

Elle devrait te booster pour la journée.


Et demain, je t’en dis un peu plus sur le contenu de sa conférence.

Meryl

Est-ce que tu veux Quitter La Rat Race ?

Les Docks de Paris, 18:19

Je suis confortablement installé dans mon siège de cinéma, dans une salle remplie de 3000 entrepreneurs motivés.

Nous sommes à la dernière session de ce weekend de folie, à QLRR Live: le plus grand séminaire francophone au sujet de l’indépendance financière.
Si ça ne te dit rien, QLRR signifie: « Quitter La Rat Race ».
(cette expression, empruntée à Robert Kiyosaki, fait référence aux salariés emprisonnés dans un job qu’ils n’aiment pas – un peu comme un hamster dans sa roue)

Pour cette occasion, Cédric Anicette a rassemblé une foule d’intervenants qui sont intervenus sur autant de sujets différents, comme:
  • Libre en 3 ans grâce à l’immobilier (Mickaël Zonta)
  • Devenir un entrepreneur ultra productif (Alexandre Cormont)
  • Faire ce que vous voulez 6 mois par an tout en inspirant des centaines de personnes (Olivier Roland)
  • Comment j’ai doublé mon CA 3 années d’affilée (David Laroche)

Et bien d’autres !
Je pense que tu peux imaginer la mine d’informations et de rencontres que l’on peut trouver à ce genre d’événements.

Mais l’exercice qui m’a le plus marqué, c’est celui où l’organisateur nous demande de poser sur papiers nos objectifs à court-terme (d’ici trois mois).
Jusque là, rien d’extraordinaire…

Ensuite, le staff nous distribue une enveloppe affranchie dans laquelle on doit déposer ce papier.
Le plus étonnant ?
Le destinataire du courrier c’est… Nous-même !

Le but, c’est que d’ici quelques mois, nous recevions ce courrier plein d’enthousiasme, avec nos buts inscrits dessus, et qu’on puisse célébrer…
Ou prendre une claque !
(quoi ? j’ai pas avancé depuis tout ce temps ?!)

Ma question pour toi aujourd’hui, c’est:
Quels sont TES objectifs d’ici trois mois ?

Si tu devais les recevoir par courrier dans 12 semaines, est-ce que tu penses que ces objectifs seraient atteints…
Ou éteints ?

Tu n’as pas besoin de t’écrire une lettre pour prendre un engagement envers toi-même.
Tu peux le faire ici, et maintenant.

Noter tes objectifs sur une feuille, et te jurer de les atteindre d’ici février 2019.

Et si tu veux quelqu’un pour vérifier que tu t’es bougé les fesses, tu peux compter sur moi !
Réponds à cet email, donne-moi tes objectifs, et dans 3 mois je reviendrai personnellement vers toi pour faire le point et voir où tu en es…

Tu peux compter sur ma discrétion, et cet exercice est facultatif…
Mais gare à toi si tu as procrastiné 😉

Des astuces comme ça, on en a eu plein ce week-end !
Alors si ça te tente, je t’en donnerai encore quelques unes pendant toute cette semaine.

Je te dirai aussi comment j’ai appliqué un principe bien connu de David Laroche avant même de rejoindre sa conférence.
Ou pourquoi Olivier Roland a passé la pire journée de sa carrière.

À demain pour la prochaine pépite QLRR !

PS: si le logo “Funnel Network” plus haut ne te dit rien, sache qu’il s’agit de mon tout nouveau programme de formation. Il s’adresse aux représentants en marketing de réseau qui cherchent à automatiser leurs parrainages.
Je t’en dis plus juste ici: https://www.funnel-network.com/

Comment être motivé [Podcast #1]

Ça y est ! Le premier podcast de Citations Motivantes est disponible !

Cliquez sur “Play” pour l’écouter, ou faites un clic droit ici puis “Enregistrer sous” pour le télécharger directement sur votre appareil.

Dans ce premier podcast de développement personnel, vous allez découvrir:

  • Pourquoi la motivation ne dure jamais
  • Comment ne pas subir le syndrome des “bonnes résolutions”
  • La règle de l’utilité marginale décroissante
  • Pourquoi se fixer des buts ambitieux n’est pas toujours la bonne solution
  • Comment des “mini-habitudes” peuvent créer du momentum dans votre vie
  • Une astuce qui vous fera passer à l’action sans efforts, applicable en cinq minutes
  • Comment gérer motivation et volonté pour agrandir votre zone de confort

Il s’agit de mon premier podcast. S’il vous plait, soyez indulgents 😉

Dites-moi en commentaires si ce format vous a plu, et ce que je peux faire pour m’améliorer. C’est aussi l’occasion de me dire s’il y a des sujets que vous aimeriez que j’aborde en particulier.

À très vite !