Le mini-guide de la pub Facebook

Ce weekend j’ai reçu la question suivante de la part d’un ami proche:

“Salut Meryl, la forme ? J’aimerais si tu es okay, que tu me partage un peu de ton savoir sur la publicité sur les réseaux sociaux. Notamment le ratio euros/investis vs flux sur ton site ou blog ect. Et si tu as des infos qui peuvent m’aider à ce niveau.
C’est pas encore des questions précises on y est pas encore. (…)
Mais connaître les grandes lignes de la publicité sur les réseaux aujourd’hui ou même si tu as un livre ou un site à me recommander.
Également avoir une idée de ce à quoi il faut s’attendre niveau budget en fonction de ce qu’on vise ect ?
C’est vague je sais pour l’instant donc si tu veux juste me recommander une référence pas de soucis”

Habituellement, quand je reçois ce genre de message, je demande à la personne de formuler une question spécifique.
Parce que ça ne me dérange pas de répondre à des questions, mais ça me dérange de devoir trouver la question.
(Et toi ? Tu es + QCM ou dissert de philo ? Lol)

Comme c’est vraiment un bon copain, je lui ai carrément fait un mini-cours sur le sujet.
La pub Facebook pour les Nuls, un peu.

Et encore…
Le mieux ça aurait été qu’on s’appelle pour que je comprenne concrètement quel est son projet, quels sont ses problématiques etc.
Parce qu’en soi, la pub, on peut en parler 5h tout en étant à côté de la question !
D’autant qu’on sent bien qu’il n’est pas dans son univers et que même ses questions sont pas claires.

Sauf qu’il n’y a pas de question bête.
Et en lui répondant mon pavé, je me suis dit qu’en plus de lui servir à lui…
Ça pourrait te servir à toi !
Je te colle, texto, la réponse que je lui aie envoyée.
Bonne lecture !


QUEL BUT ?

Le but d’une publicité, c’est de diffuser un message à des prospects qui vont cliquer.
Et ensuite le but c’est de convertir ces prospects en clients, ou autre.
Plus ton budget est gros, plus tu vas toucher de monde.
La question c’est: qu’est-ce que je mets dans ma pub, et qui je cible ? Et aussi, combien je mets comme budget ?

Mais déjà il faut comprendre c’est quoi une pub…

QU’EST-CE QUE C’EST ?

Pour t’expliquer, je vais prendre l’exemple de la publicité Facebook.
Déjà, on reconnaît les pubs sur son fil d’actualité au fait que c’est marqué « Sponsorisé » en haut du post.
Et aussi au fait qu’il y a plein de haters ^^

Une pub est une combinaison de 4 éléments (un peu comme un cadenas)

  1. Le texte
  2. L’image
  3. Le titre/description/bouton qui mène vers ton site
  4. L’audience

Le texte et l’image, c’est assez explicite.
“Le titre/description/bouton qui mène vers ton site”, c’est ce qui distingue un post lambda d’une pub.
C’est le petit bouton en bas (ex: En Savoir plus) ainsi que quelques éléments supplémentaires.
Sans rentrer dans les détails.

L’audience, c’est QUI va voir cette pub.
Quel type de personne. Quand tu dis à Facebook qui est ton audience, tu peux choisir plusieurs critères:

  1. Démographie: quel âge ? Quel sexe ? Où il habite ? (Ex: homme célibataire entre 20 et 35 ans qui habite à 40km autour de Reims
  2. Intérêts: qu’est-ce qu’il aime ? (Ex: aime la boxe, Teddy Riner, et aime la page Facebook « I love Thaïlande »)
  3. etc.

COMMENT ON FAIT CONCRETEMENT ?

Pour diffuser une pub, ça ne se passe pas sur le Facebook bleu classique, mais sur le Facebook « gris » (Facebook Business Manager).
C’est là que tu vas paramétrer ta combinaison de 4 éléments.
Tu vas insérer ton texte/image/titre, tu vas choisir les audiences à qui les montrer, et définir un budget quotidien.
Et ensuite c’est parti, tu spames tout le monde sur leur fil d’actualité : -)

QUEL BUDGET ?

Il n’y a pas de règle, ça dépend les résultats que tu veux.
Il faut partir de l’objectif en fait.
Imagine que tu doives dépenser 50€ de pub pour obtenir un client.

  • Si ton budget est de 5€ par jour, tu auras (en moyenne) 1 client tous les 10 jours.
  • Si ton budget est de 50€ par jour, tu auras (en moyenne) 1 client tous les jours.
  • Si ton budget est de 500€ par jour, tu auras (en moyenne) 10 clients tous les jours.

Donc à toi de voir combien tu es prêt à investir.
Au début, tu commences avec 5-10€ pour tester et être sûr que tout fonctionne et que y’a quand même des gens qui cliquent.
Histoire de vérifier que t’as pas fait une pub de merde…

EXEMPLE DE FUNNEL NETWORK

Le but de ma pub est d’emmener le visiteur à s’inscrire pour ma conférence en ligne (webinar).
Une fois sur le webinar, je sais qu’environ 3-5% vont devenir clients – si j’ai bien fait mon taff.
Donc je veux diffuser mes pubs à un max de prospects (qualifiés) pour qu’ils voient le webinar.

J’ai créé mes combinaisons texte – image – titre/description/bouton – audience:

  • J’ai créé 5 textes différents, qui me paraissaient accrocheurs.
  • J’ai choisi 5 images.
  • J’ai gardé 1 appel à l’action.
  • J’ai défini 30 audiances.

Ce qui me donne 5 textes x 5 images x 1 appel x 30 audiences = 750 variantes !
(Donc autant dire qu’au début, personne n’a vu exactement la même pub)
Au bout d’une semaine, j’ai gardé les 100 meilleures.
Puis les 50, 20 et 10 meilleures.
J’ai mes 10 pubs « gagnantes »
(Le but après c’est de créer de nouvelles variantes pour détrôner mes championnes.
Comme dans « Tout le monde veut prendre sa place » avec Nagui sur France 2)

Quant au budget…
C’est juste une histoire de nombres.
J’ai commencé à 5€ par jour, puis 10€, 20€, 50€, 100€…
J’augmentais à mesure que j’encaissais.
Je me suis rendu compte que j’obtenais un client tous les 200€ environ.
Et un client me rapporte 600€ en moyenne.
Un peu plus même, avec les ventes additionnelles etc.

Conclusion ?
À chaque fois que je dépense 200€, je gagne 600€ (400€ de bénef)
Bien sûr, c’est pas: « je dépense 200€ le lundi et j’encaisse 600€ le mardi ! »
Certains clients mettent 6 mois à se décider, donc il faut gérer le cycle de vente.
Et il y a un tas d’autres paramètres à prendre en compte
Gérer de la pub parfaitement, c’est un métier à temps plein…

ET POUR LES AUTRES PLATE-FORMES ?

C’est sensiblement le même fonctionnement.
Instagram, c’est la régie Facebook.
Google Ad Words, c’est pour apparaître sur Google et sur les sites.
Youtube, c’est en vidéo (c’est super, super intéressant. Surtout au niveau des coûts)
LinkedIn, c’est pas top du tout.

J’espère avoir répondu à ta question.
J’ai essayé d’être le plus clair et le plus complet à la fois, parce que t’es un ami.
(Rassure-toi, je vais refourguer ça dans un mail, héhé)
N’hésite pas si tu as d’autres questions sur le sujet.
Mais comme tu vois, c’est toujours plus concret avec un exemple et des objectifs précis.


Fini ?
Bon, tu l’as vu je t’ai lâché pas mal d’informations perso hein
Mais ça va, on est entre nous…

Et puis j’ai simplifié et limité le jargon le plus possible.
Après 30 secondes de lecture, j’allais pas commencer à parler de CPC, CPA, pixel, Lookalike, etc.
(Par contre, c’est un vrai message. Je réponds vraiment comme ça à mes potes dans la vraie vie haha avec des titres en majuscule et tout. Un peu cinglé mais bon…)

Après, le but c’était pas non plus de le dégoûter.
Juste qu’il ait un minimum de bases.
Donc bien sûr que ce mini-guide est incomplet.
Bien sûr qu’il reste sur sa faim.
Mais quand il aura davantage d’appétit, je serai là pour le resservir.
Un peu.

Quant à toi, si tu as envie de te mettre à table
J’ai sûrement de quoi te rassasier.
Mais pour ça, il faut qu’on voit tes objectifs ensemble.
Qu’on évalue ton plan d’action.
Ou, si tu n’en as pas, qu’on en construise un de solide ensemble.

J’ai encore de la place pour des personnes engagées qui ont besoin d’un coaching sur-mesure pour aller chercher les 5000€ par mois avec leur activité.
Tout ce que tu as à faire, c’est de choisir le jour et l’heure pour notre entretien stratégique (appel de 45min)
Tu réponses à quelques questions (pour que je sois sûr que tu es le type de profil avec lequel on travaille)
Et c’est bon.

La page de candidature est ici: merylcamus.com/rdv

Je suis victime de plagiat, que faire ?

Quand tu commences à être visible auprès de ton audience, tu deviens également visible auprès de tes concurrents.

C’est ce que j’ai compris cette semaine lorsqu’un ami m’a alerté:

« Eh ! Ce type utilise la même publicité Facebook que toi. Mot pour mot ! » 

Après vérification, aucune ambiguïté possible:

J’avais bien été plagié.

Un « marketeur » qui propose des solutions similaires aux miennes se servait de mon copywriting pour attirer des visiteurs sur son site.

Comment réagir en cas de plagiat ?

Tout d’abord, j’ai ressenti de l’indignation.

Puis de la colère.

Ok, c’est pas comme si on avait diffusé le PDF de mon roman en ligne, accessible à tous gratuitement.

Mais c’est quand même une partie de mon travail qui avait été volée.

Une partie de moi.

Et justement, c’est là que la colère a fait place à de l’indifférence.

Très vite, j’ai réalisé que mon « concurrent » avait pris une « partie de moi » et s’en servait pour son business.

Sauf que, par définition, une partie de moi ce n’est pas une partie de lui.

Je veux dire…

Tu peux être un sosie de Jim Carrey, tu peux jouer la comédie comme Jim Carrey…

Mais tu ne pourras jamais être Jim Carrey.

Tu ne resteras qu’une pâle copie de l’original.

Quand j’ai partagé cette problématique autour de moi, vous avez été nombreux à vous offusquer.

Et pas mal d’entre vous ne comprenez pas comment je faisais pour rester aussi calme

(je suis assez zen de nature. Comme l’eau qui dort)

Enfin, certains l’ont pris avec philosophie:

« Tant qu’il te copie, c’est qu’il t’estime meilleur que lui. » 

(Ça tombe bien, moi aussi)

En y réfléchissant, j’ai compris que ce qui faisait que les Funnel Networkers me rejoignaient, ce n’était pas grâce à telle ou telle pub.

Ni telle promesse, ou tel webinaire.

Mais grâce à tout cela à la fois.

Un tout qui est imprégné de ma personnalité.

(Après, on l’aime, ou on ne l’aime pas. Mais elle a le mérite d’exister)

Dans ton business ? C’est la même chose.

Tes prospects ne vont pas démarrer dans ton équipe grâce aux produits, la société ou le plan de rémunération.

Des études ont démontré que le facteur de décision numéro 1, c’était…

TOI.

Tu es la différence entre le succès et l’échec.

C’est ce qui explique que ceux qui réussissent ont tendance à réussir, et ceux qui se plantent dans une compagnie se planteront aussi dans la prochaine.

(aussi longtemps qu’ils ne feront pas un travail sur eux-mêmes)


Tu te feras peut-être copier aussi.

En fait, tu as déjà des dizaines de milliers d’indépendants qui sont des « copies » de toi.

Eh oui.

Toi et tous les autres distributeurs de ta compagnie, vous vendez strictement la même chose.

Tu n’es pas seulement en concurrence avec les autres MLM.

Mais également avec les autres distributeurs – y compris ta propre équipe
(bien que tu y trouves un intérêt financier)

Pour éviter ça, sortir du lot, et ne plus avoir de compétition ?

Mise sur ta personnalité.

Sois authentique, adopte une personnalité forte.

Ce que j’appelle un « Personnage Attractif » 

(non pas que tu doives te créer un personnage pour autant. Juste travailler ton personnel branding)

Il y a 4 composantes qui font un personnage qui va captiver ses prospects et les attirer comme un aimant.

J’en parle dès le 3ème jour du programme Funnel Network – le jour dédié au storytelling.

Dans une vidéo, j’explique justement:

* Pourquoi on continue de suivre une série, même si on trouve qu’elle est bof-bof depuis la saison 4
* Les 4 composantes qui constituent un personnage attirant (s’il t’en manque une seule, ça ne fonctionnera pas)
* Comment polariser son audience, et n’attirer exclusivement que les bons profils – ceux qui te ressemblent

Et ça, c’est juste une seule de la cinquantaine de vidéos qui compose le programme.

Habituellement il est vendu 1497€.

Mais comme tu le sais peut-être, je l’ai laissé à son prix de re-lancement.

Pour l’instant.

Pour les détails, ça se passe ici:

https://www.funnel-network.com/programme

Excellente journée,

Meryl

Ton Funnel Coach

PS: heureusement, j’ai aussi des confrères qui font du bon travail. On avance, chacun de notre côté, chacun avec sa personnalité, et (je crois) dans le respect mutuel. Quand à celui qui a copié ma pub, je ne lui jette pas la pierre. Au fond, tout le monde s’inspire de tout le monde, et la frontière entre s’inspirer et copier est parfois assez fine. Ce n’est jamais qu’un entrepreneur qui apprend et qui souhaite s’en sortir – pas un cambrioleur. Mais c’est un sujet pour un autre jour.

PPS: si évidemment tu es victime d’un plagiat avéré autrement plus grave, je t’invite à ne pas te laisser faire à contacter les autorités compétentes. La philosophie a ses limites.