Pourquoi tu ne devrais jamais te mettre à poil devant ton voisin

Hier, un ami m’a partagé 4 histoires qui illustrent les règles fondamentales du management.
Elles m’ont beaucoup fait rire (j’avoue) 
Et accessoirement, les conclusions sont intéressantes. 


Dans ce contexte actuel, anxiogène pour beaucoup, je me suis dit que ça ne ferait pas de mal.
(Et puisque je n’ai pas fait de blague pour le 1er avril…) 
Bonne lecture ! 


Les 4 règles fondamentales du management :


1/ Communication :


Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnette retentit. 
La femme s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d’entrée. 
C’est Laurent, le voisin. Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance : 
– Je te donne 800 € immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre ! 
Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette. Il l’admire à loisir, puis lui tend 800 €. 
Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se faire en un clin d’œil, elle remonte dans la salle de bain. 
Son mari, encore sous la douche, lui demande : 
– C’était qui ? 
– C’était Laurent. 
– Super, il t’a rendu les 800 € qu’il me devait ? 


Morale n°1 :
Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables. 


2/ Procédures :


Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent. Le prêtre ne peut s’empêcher de regarder ses superbes jambes croisées. 
Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne. 
Elle le regarde et lui dit : 
– Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ? 
Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses. 
Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui redemande : 
– Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ? 
Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse. Les voilà arrivés au couvent. La nonne descend de la voiture sans dire un mot. 
Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la recherche du Psaume 129. 
Psaume 129 : “Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire”. 


Morale n°2 :
Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs… 


3/ Hiérarchie :


Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel 
sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant, lorsqu’ils trouvent sur un banc, une vieille lampe à huile. Ils la frottent et un génie s’en échappe : 
– D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n’en aurez qu’un chacun. 
L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant : 
– A moi, à moi ! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie ! 
Et pouf, l’employée de bureau disparaît. Le représentant s’avance à son tour : 
– A moi, à moi ! Je veux siroter une Pina Colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves ! 
Et pouf, le représentant disparaît. 
– C’est à toi dit le génie en regardant le directeur du personnel. 
– Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après la pause déjeuner… 


Morale n°3 :
En règle générale, laissez toujours les chefs s’exprimer en premier, et méfiez vous du Directeur des ressources humaines… 


4/ Gestion des affaires :


A la ferme, le cheval est malade. Le vétérinaire dit au paysan : 
– Je lui injecte un remède, si dans trois jours il n’est pas remis, il faudra l’abattre. Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval : 
– Lève-toi ! 
Mais le cheval est trop fatigué. Le deuxième jour le cochon dit : 
– Lève-toi vite ! 
Le cheval est toujours aussi fatigué. Le troisième jour le cochon dit : 
– Lève-toi sinon ils vont t’abattre ! 
Alors dans un dernier effort, le cheval se lève. Heureux, le paysan dit : 
– Faut fêter ça : on tue le cochon ! 


Morale n°4 :
Toujours s’occuper de ses affaires et la boucler ! 



J’espère que ces histoires t’ont fait sourire. 


Si je devais reformuler les morales pour les transformer en conseils concrets pour ton business, ça donnerait:

  1. Si une opportunité est trop belle pour être vraie, c’est peut-être parce qu’elle est trop belle pour être vraie (principe du Rasoir d’Ockham) 
  2. Ne pas faire de suppositions (accord toltèque n°3) 
  3. Ne pas faire passer ses intérêts avant ceux des personnes importantes (c’est-à-dire les clients, pour ceux qui n’ont pas de patron) 
  4. Focus. (S’occuper de ses affaires est un bon conseil en soi, finalement…)

À lundi 😉 


PS: puisqu’on est dans la légèreté, tu devrais apprécier ma dernière vidéo « Anecdote » sur Youtube. Je te raconte la fois où j’ai rencontré « Serge le Mytho », ou presque… Tu peux la consulter ici:
https://youtu.be/lDKYgXCemao

Le reste de la chaîne est dédié à la création et au développement d’un Infobusiness. Pense à y faire un tour si t’es d’humeur plus studieuse… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.