MLM: Opportunité VS Produits

Tu fais du MLM: est-ce que tu dois parler de ton opportunité ou tes produits ?
Je reviens dessus aujourd’hui, parce que je sens que je vous ai un peu laissés sur votre faim dans le mail d’hier… 


Inutile de me répondre: « les deux ! » 
Comme on l’a vu, un esprit confus n’achète pas. 
Donc on veut limiter le nombre d’options pour notre prospect et lui faciliter son choix. 


D’autant que les gens ont besoin de cohérence: il y a encore trop de networkers qui proposent un « bilan remise en forme » pour finalement parler de Matching Bonus et de micro-franchise 20 minutes plus tard… 
Idem pour ceux qui « parlent business » avec leurs prospects et essaient de les convaincre de devenir « produit du produit ». 


Dans la vie, il y a 2 types de personnes:

  • Ceux qui adorent vendre 
  • Ceux qui adorent acheter 


Et ceux qui creusent

Le truc, c’est que ce ne sont pas (ou rarement) les mêmes personnes. 
Quand bien même, je ne crois pas que ce soit une bonne option que de diluer votre message. 


Oui, à terme, peut-être que votre partenaire d’affaire va adorer les produits/services. 
Oui, à terme, les meilleurs clients font souvent les meilleurs distributeurs. 
100% d’accord. 


Mais ça, c’est à terme
D’abord il faut attirer l’attention de ton prospect et lui propose une solution précise à son problème du moment. 
Seulement ensuite, on lui parle d’autre chose. 


Laquelle de ces deux promesses vous parait la plus crédible ?

A) J’ai une méthode pour t’aider à améliorer ta santé, ta santé financière, ton niveau de bonheur et la qualité de tes relations – le tout à temps partiel, tout en voyageant partout dans le monde et en ne travaillant qu’avec des gens que tu aimes. 

B) J’ai une méthode pour t’aider à faire tomber 5kg de manière définitive avant les prochaines vacances scolaires, sans te priver et même si tu n’as pas fait de sport depuis le lycée. 


… 
Alors ? 


La première promesse est alléchante. Trop alléchante.
À promettre monts et merveilles, et finit par paraitre trop belle pour être vraie et n’est plus crédible. 
Les gens commencent en avoir marre de la surenchère, et recherche des promesses plus ciblées. 


La seconde promesse est axée exclusivement sur la remise en forme.
Oui, à terme (toujours), peut-être que le client satisfait va vouloir commander d’autres produits complémentaires, va devenir fan, puis ambassadeur de la marque. 
Peut-être qu’à terme, oui, il va devenir top distributeur, changer sa vie, faire un tour du monde et devenir conférencier international. 
Mais ça… C’est À TERME 😉 
Et en parler immédiatement ça serait « too much ». 


Conclusion ? Produits ou opportunité ?
L’un ou l’autre. 
Voire: l’un PUIS l’autre. 
Mais surtout pas: l’un ET l’autre. 


De cette manière, tu vas déjà te démarquer des nombreux débutants (ou pas) qui promettent TOUT à tout le monde. 


1 avatar. 1 promesse. 1 funnel. 
Et tu apportes une solution spécifique à un problème spécifique avec une précision chirurgicale. 
Comme un sniper. 


Funnellement, 


PS: définir son avatar et sa promesse, c’est précisément ce qu’on fait dès le tout premier module du programme Funnel Network. Si tu as envie de te différencier des milliers d’autres distributeurs de ton MLM, c’est le moment de jeter un oeil à ce qui t’attend dans cette formation: www.funnel-network.com/programme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.