Le confinement n’est pas une excuse

Confinement, jour 29.


Onzième jour de jeûne intermittent: OK.
Lecture matinale: OK
Séance d’étirements (45min): OK
Relecture de mon « Day Starter »: OK
Mail du jour: En cours.


Dès que le mail part, j’enchaîne avec la création des slides pour la prochaine vidéo-formation de mon Programme Krypton.
Si je suis efficace, j’aurai peut-être bouclé tout ça avant le déjeuner. 
Et ça aura été une matinée productive pour moi. 


Evidemment, j’aurais carrément pu me lever une heure plus tôt, ou faire sauter ma séance d’exercices ou de lecture pour avancer encore plus vite sur mon business.
J’aurais aussi pu rédiger ce mail hier, le programmer, et avoir tout le temps d’en écrire un autre pour le lendemain. 
J’aurais aussi pu me lever à six ou sept heures du mat, au lieu de huit heures. 
J’aurais pu faire une méditation de dix minutes (mais ça, je me le garde pour clôturer mes séances de sport, quand mon organisme est bien réveillé…) 


Bien sûr que je pourrais faire mieux, plus vite.
Bien sûr que j’ai encore une marge de progression. 
Mais j’accepte d’aller à mon rythme. 
Et je suis satisfait de voir qu’avant midi, j’ai avancé sur toutes les choses importantes pour moi 
(Pas forcément un bond de géant, mais au moins un pas ou deux). 


Il y a deux choses de sûres:

  • Je pourrais être plus efficace 
  • J’aurais carrément pu être moins efficace 


Combien de personnes ont pris des résolutions de Nouvel An et ne les ont pas tenues plus de deux semaines ?
Combien de personnes se sont dit: « nous sommes confinés ? Qu’à cela ne tienne: je vais en profiter pour faire le grand ménage, mettre de l’ordre dans mes papiers, faire du sport à la maison, reprendre telle formation en ligne, avancer sur mon projet de business, etc. » 


Et finalement, combien ont poncé la saison 4 de la Casa de Papel en deux jours ?
Sont restés en jogging toute la semaine (sans faire une seule séance de sport, à part dix minutes d’abdos le mardi soir pour se donner bonne conscience ?) 


C’est ok de s’accorder du temps pour soi.
C’est ok d’avoir des obligations (les enfants, le travail à distance…) 
Mais ce n’est PAS ok de se chercher des excuses. 


Je sais que certains vont lire ce mail et se dire: « ouais, il a carrément raison ! » 
Et vont repartir scroller sur Facebook et finir leur tour des réseaux sociaux pour la troisième fois aujourd’hui. 


Mais je sais aussi que certains d’entre vous n’attendaient que le bon moment pour enfin changer de vie, et lancer un business qui les libèrerait d’une vie dont ils ne veulent plus. 


Bonne nouvelle: le bon moment est arrivé.
Ça fait presque un mois que nous sommes confinés, et ça va durer au moins aussi longtemps. 
Fini de jouer. 
Fini de procrastiner. 
Il y a ceux qui vont s’adapter, prendre les commandes en main et voler en direction d’une nouvelle vie… 
Et ceux qui vont regarder les autres faire. 


Qu’est-ce que tu vas raconter à tes enfants dans 10 ans ?

  • « À cause du virus et du confinement, ça a été la galère et j’ai mis des mois à sortir la tête de l’eau », ou: 
  • « Au moment où il y a eu le virus, le confinement et même la crise économique, j’en ai profité pour dire STOP et me créer la vie que je voulais vraiment. Ça a été un déclic » 


Alors, quelle option on choisit ? 


Sache qu’on peut trouver des excuses, ou créer des résultats.
Mais on ne peut pas faire les deux à la fois. 


Si tu as laissé tombé les excuses, et que tu es prêt(e) à créer une activité basée sur tes passions et tes connaissances, tu fais bien de lire ce mail.
J’ai récemment ouvert les portes de mon nouveau programme de formation. 
Le Programme Krypton ? 
Il transformer les « Clark Kent » (monsieur et madame tout-le-monde) en « Superman » (la meilleure version de soi-même). 
On le fait grâce à un business en ligne rentable, fun, et qui apporte une vraie valeur à tes clients. 


Le hic ?
C’est qu’on parle d’une réelle transformation. 
D’un accompagnement intensif sur la durée. 
Donc ça demande des sacrifices. 
Tu dois être prêt(e) à lâcher ton ancienne identité pour épouser le « nouveau toi » 
Tu dois être prêt(e) à penser différemment 
Prêt à te montrer discipliné(e), et assidu(e). 


En retour, je te mets à disposition tous les outils et les méthodes qui m’ont permis de reprendre ma liberté, au-delà de mes espérances.
Et d’enseigner à d’autres personnes à faire de même. 
(Comme Christopher, qui est passé de « totalement perdu » à entre 3000 et 5000€ par mois réguliers, dans la durée, en l’espace de deux semaines seulement – AVEC une activité qui le passionne et qui l’anime). 


Tu l’as compris, ce n’est que pour les personnes qui sont prêtes à s’engager.
Quant à moi, je veux m’assurer de sélectionner uniquement les meilleurs profils, 
Afin d’avoir le meilleur taux de transformation possible avec cette première promo 
(Il en va de ma réputation après tout…) 


En plus, j’ai besoin de travailler avec des personnes avec qui je pourrais devenir amis.
Donc c’est important pour moi de vérifier qu’on a sensiblement les mêmes valeurs, et qu’on a un bon feeling. 


C’est pour ça que si tu souhaites rejoindre Krypton, on va d’abord échanger de vive voix.
Si tu te reconnais dans ce que j’ai écrit plus haut, voici comment ça se passe: 

  • 1ère étape: tu te rends sur www.merylcamus.com/rdv
  • 2ème étape: tu choisis le créneau qui t’arrange parmi ceux proposés 
  • 3ème étape: tu réponds à une poignée de questions pour que j’en sache un peu plus sur là où tu en es, et là où tu veux aller. 
  • 4ème étape: je t’appelle à l’heure convenue, et on échange pendant une quarantaine de minutes pour voir si on a intérêt à aller plus loin ensemble. 
  • C’est tout.


Dernière chose: notre appel se passera sur Zoom.
(Crois-le ou non, mais je n’ai pas de réseau téléphonique là où je suis confiné…) 
Donc ça va nous demander à tous les deux d’être à l’heure, et de bien noter le rdv dans l’agenda – parce qu’il n’y aura pas de sonnerie ou quoi que ce soit ! Il faudra que tu sois connecté à l’heure précise. 
Et pour être franc, j’ai une tolérance très limitée envers les personnes qui me bookent un créneau d’une heure et prennent la place d’un candidat plus motivé pour finalement ne pas se pointer. 
Ça n’arrive pas souvent, mais quand ça arrive, ça n’arrive pas deux fois… 


Ceux qui travaillent avec moi savent qu’en temps normal, je ne suis pas aussi sec.
Mais que je sais parfaitement gérer l’équilibre en « soutien » et « challenge ». 
Dans ce mail, j’ai décidé de te challenger. 
Parce que c’est maintenant que ça se passe. 


Je te retrouve de l’autre côté si tu as l’âme d’un Kryptonien.
Autrement, à demain pour le prochain Email Particulier. 


Belle journée confinée à toi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.