Pourquoi tu ne devrais jamais te mettre à poil devant ton voisin

Hier, un ami m’a partagé 4 histoires qui illustrent les règles fondamentales du management.
Elles m’ont beaucoup fait rire (j’avoue) 
Et accessoirement, les conclusions sont intéressantes. 


Dans ce contexte actuel, anxiogène pour beaucoup, je me suis dit que ça ne ferait pas de mal.
(Et puisque je n’ai pas fait de blague pour le 1er avril…) 
Bonne lecture ! 


Les 4 règles fondamentales du management :


1/ Communication :


Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnette retentit. 
La femme s’enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d’entrée. 
C’est Laurent, le voisin. Avant qu’elle n’ait pu dire un mot, il lui lance : 
– Je te donne 800 € immédiatement si tu laisses tomber la serviette qui te couvre ! 
Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette. Il l’admire à loisir, puis lui tend 800 €. 
Un peu éberluée, mais contente de la petite fortune qu’elle vient de se faire en un clin d’œil, elle remonte dans la salle de bain. 
Son mari, encore sous la douche, lui demande : 
– C’était qui ? 
– C’était Laurent. 
– Super, il t’a rendu les 800 € qu’il me devait ? 


Morale n°1 :
Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables. 


2/ Procédures :


Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent. Le prêtre ne peut s’empêcher de regarder ses superbes jambes croisées. 
Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne. 
Elle le regarde et lui dit : 
– Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ? 
Penaud, le prêtre retire sa main et se confond en excuses. 
Un peu plus loin, rongé par la tentation, il profite d’un changement de vitesse pour laisser sa main effleurer la cuisse de la nonne, qui lui redemande : 
– Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ? 
Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse. Les voilà arrivés au couvent. La nonne descend de la voiture sans dire un mot. 
Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la recherche du Psaume 129. 
Psaume 129 : “Allez de l’avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire”. 


Morale n°2 :
Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs… 


3/ Hiérarchie :


Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel 
sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant, lorsqu’ils trouvent sur un banc, une vieille lampe à huile. Ils la frottent et un génie s’en échappe : 
– D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n’en aurez qu’un chacun. 
L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant : 
– A moi, à moi ! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie ! 
Et pouf, l’employée de bureau disparaît. Le représentant s’avance à son tour : 
– A moi, à moi ! Je veux siroter une Pina Colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves ! 
Et pouf, le représentant disparaît. 
– C’est à toi dit le génie en regardant le directeur du personnel. 
– Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après la pause déjeuner… 


Morale n°3 :
En règle générale, laissez toujours les chefs s’exprimer en premier, et méfiez vous du Directeur des ressources humaines… 


4/ Gestion des affaires :


A la ferme, le cheval est malade. Le vétérinaire dit au paysan : 
– Je lui injecte un remède, si dans trois jours il n’est pas remis, il faudra l’abattre. Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval : 
– Lève-toi ! 
Mais le cheval est trop fatigué. Le deuxième jour le cochon dit : 
– Lève-toi vite ! 
Le cheval est toujours aussi fatigué. Le troisième jour le cochon dit : 
– Lève-toi sinon ils vont t’abattre ! 
Alors dans un dernier effort, le cheval se lève. Heureux, le paysan dit : 
– Faut fêter ça : on tue le cochon ! 


Morale n°4 :
Toujours s’occuper de ses affaires et la boucler ! 



J’espère que ces histoires t’ont fait sourire. 


Si je devais reformuler les morales pour les transformer en conseils concrets pour ton business, ça donnerait:

  1. Si une opportunité est trop belle pour être vraie, c’est peut-être parce qu’elle est trop belle pour être vraie (principe du Rasoir d’Ockham) 
  2. Ne pas faire de suppositions (accord toltèque n°3) 
  3. Ne pas faire passer ses intérêts avant ceux des personnes importantes (c’est-à-dire les clients, pour ceux qui n’ont pas de patron) 
  4. Focus. (S’occuper de ses affaires est un bon conseil en soi, finalement…)

À lundi 😉 


PS: puisqu’on est dans la légèreté, tu devrais apprécier ma dernière vidéo « Anecdote » sur Youtube. Je te raconte la fois où j’ai rencontré « Serge le Mytho », ou presque… Tu peux la consulter ici:
https://youtu.be/lDKYgXCemao

Le reste de la chaîne est dédié à la création et au développement d’un Infobusiness. Pense à y faire un tour si t’es d’humeur plus studieuse… 

La technique secrète pour augmenter ses revenus (si simple qu’elle en est franchement dérangeante)

Attention: cet email est très différent de ceux que j’envoie d’habitude. Si tu ne me connais pas, tu risques de me prendre pour un vendeur de rêves. Mais tant pis, c’est ce que j’avais envie de te partager aujourd’hui, et il fallait que je te livre ce conseil que j’ai reçu d’une pointure du monde des affaires il y a 5 ans, lors d’un voyage aux Etats-Unis. Here we go…


Beaucoup d’entrepreneurs passent leur vie la tête dans le guidon.
Ils se fixent des objectifs souvent trop élevés. 
Ils les manquent. 
Sont frustrés. 
Et se vengent le mois suivant en s’en refixant des plus exigeants encore. 


Le problème, c’est que la frustration est le cancer de la croissance.
Pendant des années, j’avais les yeux rivés sur l’objectif à atteindre 
Mais je ne prenais jamais le temps de faire un point sur où j’en étais 
Et il en résultait que je stagnais terriblement 
(Voire, que je régressais) 


Quand je faisais du marketing de réseau, je me fixais un objectif de 20,000€ de volume de vente.
J’en faisais 14,000€, j’étais frustré. 
Le mois suivant c’était souvent pire. 


Quand je faisais du porte-à-porte, je me fixais un objectif de 60 contrats vendus.
J’en faisais 51, j’étais frustré. 
Le mois suivant c’était souvent pire. 


Et la frustration engendre quoi ?
De la frustration. 


Tu peux déjà deviner comment inverser le processus: en faisant preuve de gratitude pour ce que tu as déjà.
Tout comme le marathonien se donne du courage en regardant par-dessus son épaule les kilomètres déjà parcourus 
(Pour les marathoniens j’en sais rien en fait, mais à l’époque où je courrais un peu ça m’aidait…) 


Il y a une technique en particulier
Qui a systématiquement fonctionné à chaque fois que je l’ai utilisée 
Même quand j’ambitionnais de doubler ou tripler mon salaire actuel (ou mon chiffre d’affaire) 
Ça fonctionne tellement bien que ça en est presque dérangeant 
D’autant que j’ai beaucoup de mal à expliquer pourquoi ça fonctionne. 


Elle m’a été transmise lors d’un séminaire à Las Vegas, il y a cinq ans
Alors que je rencontrais un des plus brillants spécialistes du développement personnel de notre génération 
Impliqué dans ses recherches depuis plus de cinquante ans. 


Avec cette technique, pourtant à la portée d’un enfant de huit ans
Je suis passé de 1200€ de revenus à 3200€ en l’espace de trois mois, en 2016. 
Vu que ça a marché, j’ai reproduit le processus pour monter à 4000, 5000, 10.000, 20.000… 
(C’est tellement dingue que j’ai même pris des photos pour un jour prouver que ça a marché pour moi ! 
Bien que je ne cherche à me justifier auprès de personne 
C’est avant tout une pratique profondément personnelle) 


C’est la première fois que j’en parle ouvertement
Parce que ça paraît vraiment trop beau pour être 
Et que je déteste les discours qui vendent du rêve. 


Honnêtement ?
Il est possible que ça soit réellement trop beau pour être vrai. 
Il est possible que ce ne soit pas cette technique qui soit à l’origine de mes résultats 
Mais plutôt un ensemble très variés de facteurs (c’est même très probable) 


Comme ma capacité d’apprendre en permanence
De réaliser des sessions de travail de 14 heures (certains jours) 
Mon volonté d’accepter l’essai-erreur, pour m’améliorer 
Et un état d’esprit que je forge en permanence depuis des années, au gré de mes victoires et de mes échecs (même si je n’aime pas ce mot) 


Je ne sais pas si cette technique fonctionne réellement, donc.
Mais dans le doute… 
Je continue de l’appliquer. 


Vu qu’elle est un peu particulière, franchement, je préfère la transmettre au compte goutte.
Elle fait notamment partie des conseils à contre-courant que je partage dans le Programme Krypton. 


Evidemment, ça serait une erreur de postuler juste pour connaître ce secret.
Disons que c’est simplement la cerise sur le gâteau. 
L’épice qui vient relever un plat déjà savoureux. 


Le conseil rapporté d’un sage de 80 ans, qui vient compléter une formation complète sur: 

« Comment se libérer d’une vie qui ne nous correspond plus en construisant un business d’information, basé sur nos valeurs hautes »


Cette technique vaut ce qu’elle vaut, et encore une fois je peux même pas te dire si elle fonctionne.
J’ai juste remarqué que je l’exploitais à chaque fois que je faisais un saut quantique dans mon business. 
Alors je la partage en bonus dans mon Programme. 


Si par ailleurs tu estimes qu’il est temps pour toi de créer une activité qui te rend indépendant,
Si tu es prêt à investir des efforts, du temps et de l’argent sur ton business 
Et qu’il est temps pour toi de révéler au monde ce que tu as offrir 


Je t’invite à prendre rendez-vous pour un entretien stratégique avec moi.
Le but ? Evaluer si tu as le profil pour devenir la prochaine histoire à succès du Programme Krypton. 
Ça se passe ici: www.merylcamus.com/rdv


Passe une super-journée, 

À demain 

10 questions à se poser le 1er du mois

Quand on lit « 1er avril », en général on pense: « poisson d’avril ».


De mon côté, je vois surtout:
Nouveau mois. 
Nouveau trimestre. 
Nouveaux objectifs. 


Pour tout te dire, j’ai voulu t’écrire au sujet d’un « secret » extrêmement puissant.
Mais il est tellement particulier que tu aurais probablement cru à une blague. 
J’ai donc rédigé un mail, mais j’attendrai demain matin, le 2 avril, pour te l’envoyer 
(Pour une fois que j’ai un email d’avance… ^^) 


Du coup, j’en profite pour te dire concrètement ce que j’ai fait ce matin.
J’ai fait le rituel que je suis depuis des années maintenant, à savoir faire le bilan de mon mois. 
J’ai testé plusieurs approches, et celle que j’utilise aujourd’hui est celle qui me convient le mieux. 


Chaque 1er du mois, je réponds à 10 questions (toujours les mêmes).
Je prends une petite demi-heure pour me poser, réfléchir aux 30 derniers jours qui se sont passés et écrire ce qu’il en sort. 
Si tu es ok, je vais te lister ces 10 questions, et je t’invite à te prendre au jeu et à y répondre. 
Tu m’en diras des nouvelles ; -) 


Voici les 10 questions de mon Bilan Mensuel:

  1. Quels ont été les événements les plus marquants ce mois-ci ?
  2. Quelles ont été mes plus grandes réussites ?
  3. Qu’est-ce que j’aurais pu/du faire différemment ?
  4. Qu’est-ce que j’ai fait pour la première fois ?
  5. Qu’est-ce que j’ai le plus aimé faire ?
  6. Qu’est-ce que j’ai le moins aimé faire ?
  7. Mes investissements les plus rentables ?
  8. Mes dépenses les plus superflues ?
  9. Qu’est-ce que j’ai appris ?
  10. Qu’est-ce que je dois changer ou améliorer ?


Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, ni un nombre de réponses attendues.
C’est simplement un exercice pour faire le point
Pour mettre de la conscience sur: où j’en suis, quel est le chemin parcouru et où je vais maintenant.


En général, j’en profite pour noter les objectifs que je m’étais fixés le mois passé
Ainsi que ceux que je me fixe pour le mois à venir.


Je t’invite à prendre le temps de répondre à ces questions.
Et d’ajouter ce rituel à tes habitudes (ou de « mixer » ces questions avec ta façon de faire actuelle)
Bien sûr, 90% des lecteurs n’en feront rien.
Ils se contenteront de faire une capture d’écran ou un copier-coller et repartiront scroller sur Facebook et Instagram
Pour voir un peu les poissons d’avril des copains.


Si tu es sérieux sur le fait de transformer 2020 en une année charnière dans ta vie pro et perso
Ce type de rituel est impératif
(C’est une habitude commune à la plupart, si ce n’est l’intégralité des entrepreneurs qui ont un business florissant)


Voilà pour le mail pratico-pratique de ce début de mois.
Profites-en, parce que demain on va changer de thon.
(De ton, pardon. Je pense encore au poisson d’avril…)


Si ces questions t’ont plu, et que tu penses qu’elles peuvent aider des gens autour de toi
Je t’invite à le partager à toutes les personnes à qui ça peut servir.


Passe une super-journée.

message particulier

Vous êtes nombreux à avoir rejoint les Emails Particuliers dernièrement
Et je voulais vous féliciter pour cette prise de décision.


Alors c’est vrai…
Donner son adresse pour recevoir des emails, c’est gratuit.
Ce n’est pas très, très engageant…
Mais si en plus tu les lis, là ça veut dire que tu m’accordes de ton temps
Ce qui est déjà beaucoup plus engageant.
(ça peut te faire sourire, mais combien de personnes s’abonnent à des newsletters pour finalement ne jamais ouvrir un seul mail ?)


Ce nouvel email marque le début (ou la continuité) d’une grande aventure qui nous attend:
Une véritable formation quotidienne pour t’aider à créer (ou développer) un business qui te ressemble.
Un business rentable
Dans lequel tu t’épanouis
Et grâce auquel tu contribues à améliorer la vie des gens
Que tu sois formateur, coach, consultant, ou même networker.


Si tu me suis depuis quelques temps, tu sais que mon style peut parfois repousser.
Soit parce que je suis trop cash (parfois)
Soit parce que j’utilise des métaphores (souvent)
Ou parce que je raconte ma vie…


Pourtant, ça serait peut-être pas con de jeter un oeil à ce que j’ai à te raconter.
Parce que mine de rien, des erreurs j’en ai fait pas mal
Certaines m’ont même coûté plusieurs (dizaines) de milliers d’euros.
Du coup, autant que je te partage mon expérience, et que je t’évite de les faire.


« La seule manière d’apprendre c’est en faisant des erreurs, mais il n’est pas forcé que ce soit les nôtres » (Warren Buffet)


Bien sûr, je n’ai pas fait que des bêtises.


Et je suis sûr que tu seras ravi de découvrir, entre autres:

  • Pourquoi j’ai quitté Sciences Po à 19 ans, alors que ma vie semblait toute tracée (et la révélation qui m’a poussé à publier mon premier roman, participer à un jeu télévisé et passer ma ceinture noire de karaté la même année)
  • Comment je suis parvenu à dépasser les 10,000€ par mois, avant même de savoir utiliser un sèche-linge et d’avoir l’âge légal à Las Vegas
  • Pourquoi marcher sur le feu m’a permis de quadrupler mes revenus
  • Comment je suis passé de vedette locale à entrepreneur surendetté, et vice-versa (les erreurs à ne surtout pas faire, sous peine de creuser sa propre tombe avec son porte-feuille)
  • Les règles surprenantes qui ont fait que je suis devenu meilleur vendeur en porte de deux sociétés du CAC 40, alors que je suis introverti et que je n’y connaissais rien (tout en ayant des clients ultra-satisfaits)
  • L’unique raison qui m’a poussé à communiquer dans 17 langues différentes
  • Comment j’ai permis à l’un de mes meilleurs amis de réaliser près de 20,000€ de ventes en six mois et ainsi d’éviter de finir au RSA (et comment il a soudainement dit « adieu » à la procrastination)
  • Comment j’ai créé une machine à vendre en automatique, qui me rapporte de l’argent à n’importe quelle heure de la journée (et parfois de la nuit)
  • Le script qui m’a permis de créer la présentation la plus convaincante et la plus rentable de mon marché en seulement 4 heures et 23 minutes


Et aussi:
Comment chaque email que j’ai écrit cette année m’a rapporté près de 1000€


Même si parfois je pousse les images un peu loin.
Comme lorsque je t’explique…
La Théorie du Feu d’Artifice
Le Principe du M&Ms
L’Expérience de l’Aéroport
Le Corollaire du Kit-Kat
Le Postulat de la Responsabilité
Le Facteur Moonwalk
Le Théorème de Superman
Le Paradigme de Magicarpe
etc.


Ou quand je compare ton business…
À du mini-golf
Au Puy du fou
A un art martial japonais
Aux techniques de chasse des dauphins


Je ne dis pas ça pour t’impressionner
Mais pour te rappeler que même si je continue d’apprendre chaque jour…
Je connais un truc ou deux sur le marketing, la psychologie et l’efficacité.


Et aussi pour te rappeler que des fois je dis des trucs bizarres.
D’ailleurs, il est encore temps de te désabonner (c’est le lien en bas)
Histoire qu’on reste entre gens un peu étranges…


Mais si tu es curieux de découvrir tout ce qui se cache derrière ça
Alors je te garantis qu’on va se régaler dans les jours qui viennent.


Mon défi ?
C’est de t’envoyer un email par jour, du lundi au vendredi.
Et pas une séquence automatique comme on en voit partout.
Des vrais mails, écrits la veille pour le lendemain.
Bien sûr, je ne suis pas infaillible.
Donc je compte sur toi pour me rappeler à l’ordre si jamais je t’oublie un jour ou deux.


Dernière chose: je vais te proposer des offres.
Tu t’en doutes, mon temps est précieux.
Et j’ai la chance d’avoir un taux horaire relativement élevé.
Donc même si j’adore donner des conseils, partager mon histoire et envoyer des mails…
Je ne m’amuse pas à prendre des heures et des heures chaque semaine par pure générosité.
Je ne suis pas Mère Thérésa (quand bien même nous avons le même profil MBTI, j’y reviendrai…)


Donc oui, je vais te proposer des offres pour aller plus loin.
Parce que c’est dans les accompagnements que les gens changent réellement leur vie.


Les Emails Particuliers te donneront les bonnes informations.
Mais les accompagnements te feront vivre une transformation.


Rassure-toi, ça ne s’adresse qu’à une infime minorité des abonnés.
En fait, tu peux très bien ne jamais rien acheter chez moi.
Et c’est parfaitement ok !
(je ne pourrai pas être partout de toute façon)


Mais je voulais que ça clair.
(Pas de chichis entre nous !)


Au fait, je te rassure…
Tous les emails ne seront pas aussi longs !
(Ça vaut mieux pour notre santé mentale, à tous les deux…)
Mais il fallait au moins ça pour le premier conseil de cette série.
À savoir:


Comment se présenter efficacement, asseoir son expertise, et se garantir une audience qui partage les mêmes valeurs que soi.

Oui, tu l’as compris…
C’est exactement ce que je viens de faire sous tes yeux
Ou du moins, ce que j’ai tenté de faire.
Mais si tu es en train de lire ces lignes, c’est que j’ai suffisamment capté ton intérêt pour que tu m’offres ton temps et ton attention jusque là.
Et du coup… Comment on fait ?


Si tu n’as pas envie de t’interroger cent ans sur la question, je te le donne en mille:
J’ai polarisé mon message.


Autrement dit, je me suis exprimé de sorte à:
1) Attirer au maximum les personnes qui me ressemblent et que je peux aider
2) Repousser au maximum celles qui ne partagent pas mes idées/valeurs et que je ne peux (veux) pas aider


Tu n’as pas idée de comment ça peut t’aider à propulser ton activité
Et ne plus travailler qu’avec des personnes que tu adores…
Typiquement le genre de tips que j’enseigne dans le Programme Krypton™
Mon accompagnement phare pour t’arracher de ton ancienne vie, faire décoller ton business et vivre ce que j’appelle ta « Super-vie ».


Si c’est quelque chose qui te parle, je te propose qu’on fasse un point ensemble par téléphone.
Tu réserves le créneau qui t’arrange sur mon agenda, tu réponds aux quelques questions que je te pose pour que je vois un peu ou tu en es.
Si ton profil correspond à celui des personnes que j’accompagne, nous verrons comment je peux t’aider à réaliser tes premiers 3000€ par mois pour faire un premier pas vers ta liberté.


Clique ici pour vérifier s’il reste des dispo:
www.merylcamus.com/rdv


Passe une super-journée.


À demain.

En finir avec la procrastination

Tu sais ce que tu dois faire, mais tu ne passes pas à l’action. 
En un mot: tu procrastines. 


Tu sais que tu as besoin d’envoyer un email à ta liste d’abonnés… 
Tu sais que tu devrais terminer ton tunnel de vente… 
Tu sais que tu dois travailler ton positionnement… 
Tu sais que tu dois enregistrer une vidéo… 


Tu SAIS que tout cela est important, et que ça va te rapprocher de tes objectifs. 
Mais à la place, tu pars faire ta lessive ou le ménage. 
Ou tu vas faire les courses 
Promener le chien 
Glander sur youtube. 


Finalement, à la fin de la journée, ta maison est propre et tu connais ton fil d’actualité Facebook par coeur. 
Mais tu n’as pas avancé sur ce qui était réellement important. 


Le problème avec ça, c’est pas seulement que tu stagnes dans ton business… 
C’est que chaque jour où tu repousses l’échéance, tu perds en enthousiasme. 
Ton énergie baisse, ta motivation diminue 
Et tu te retrouves à faire la tâche au dernier moment, quand tu n’as plus le choix. 
Résultat ? 
Ton travail est bâclé, tu n’est pas satisfait(e) de toi-même, tu ne t’es pas donné à 100%, et tu n’y as pas pris de plaisir. 
Et encore, si tu n’as pas abandonné entre temps. 


Et pendant ce temps, tes concurrent eux, ils ne procrastinent pas. 
Six mois plus tard, tu te demandes pourquoi ton chiffre d’affaire n’a pas augmenté. 
Tandis que des personnes qui ont démarré en même temps que toi commencent à devenir des vedettes. 
Alors que POURTANT tu es au moins aussi compétent(e) qu’eux ! 


Tu le sais au fond que tu as le potentiel. 
Mais il y a cette fucking procrastination qui te retient de devenir ton « vrai » toi. 


Je te rassure, on a tous connu ça. 
(Moi-même ça m’arrive de procrastiner) 
Du coup on cherche à résoudre ce problème, un minimum. 
Et tu tombes sur des vidéos Youtube d’Américains qui te disent « hustle, hustle, hustle ! » ou une variante de « work hard »  
Donc tu te forces un peu… 
Juste un peu… 
Le temps de retomber dans la mauvaise habitude de repousser au lendemain. 
Alors, tu as bien des techniques anti-procrastination. 
Pomodoro, vidéos de motivation, to-do listes, redbull… 
Mais c’est comme mettre du Blanco sur un fichier Word: tu caches le problème sans le régler à la source. 


La vérité ?
C’est que ce n’est pas de ta faute. 
Si tu procrastines, ce n’est pas parce que tu n’es pas efficace. 
Mais parce que tu n’es pas inspiré. 


Comment ça se fait que tu galères à écrire un mail de 200 mots, alors que tu es capable de faire un post sur Facebook de 500 mots sans sourciller ? 
Comment ça se fait que tu n’arrives pas à te concentrer plus de 15min sur ta tâche, alors que tu as déjà passé des journées entières sur un autre projet, au point d’en oublier de manger ? 
Tu vois bien que tu es capable de faire les choses. 
Le problème, c’est les choses en question. 


J’ai un ami à qui on demandait de réaliser un Powerpoint de 50 slides dans le cadre d’un projet. 
Seulement, impossible pour lui de se mettre au travail. 
À chaque fois il finissait par scroller sur Instagram. 
Il a essayé tous les moyens pour se motiver à bosser 
(Il est même allé jusqu’à parier de l’argent de sa poche s’il ne remettait pas son Powerpoint à temps, histoire de s’obliger à le finir – et même ça, ça n’a pas fonctionné). 
Tu penses peut-être que mon pote est une quille en Powerpoint. 
Alors comment tu expliques que dès qu’il a changé de projet et a commencé à bosser avec moi, il a réalisé lui-même plus de 100 slides, en moins de trois jours ? 


Qu’est-ce qui a changé ? 
Le projet.


Si aujourd’hui tu procrastines, je t’invite à te demander: 
Quelle est la finalité de ce que je suis en train de faire ?
Est-ce que c’est ici que mes compétences sont le plus utiles ?
À qui est-ce que je pourrais déléguer cette tâche, afin de me concentrer sur ce que je sais faire de mieux ?


Tu l’as compris, tu n’as pas un problème de motivation. 
Tu as un problème de « motif ». 


C’est un des premiers points que l’on aborde lorsque j’accompagne une personne. 
Tu ne pas construire un mur si tu n’as pas la maison en tête. 
Tu ne vas pas à la guerre si tu n’as pas une motivation forte. 
Tu ne vas rien produire d’extraordinaire si tu n’es pas dans ta « zone de génie ». 


Et ça ne sert à rien de faire ce que d’autres font mieux que toi…
… Pendant qu’eux, ils font quelque chose dans lequel tu excelles. 
C’est comme demander à un boucher de faire du pain, et à un boulanger de couper de la viande. 
Il est temps de remettre les choses à leurs places. 


Et de retrouver ton enthousiasme. 


Si ça te parle, et que tu veux recadrer les choses dans ton business, je te propose de prendre rendez-vous avec moi pour un appel stratégique. 


En 30-45min, on fait le point sur tes objectifs et ce qui t’empêche de les atteindre. Et on voit ce qu’on peut faire ensemble. 
Tu peux postuler ici: www.merylcamus.com/rdv


Attention: les prochains jours, je vais passer pas mal de temps à enregistrer les différents modules de mon nouveau Programme Krypton™.
Je n’aurai donc pas beaucoup de dispo, alors ne tarde pas à réserver ton appel. 


À demain, 


PS: hier j’ai sorti une nouvelle vidéo sur ma chaîne Youtube. Je t’y raconte la descente aux enfers que j’ai vécue il y a quelques années (ça m’a demandé un gros travail sur moi pour oser te partager ça…)

Comment trouver une idée de business (et pourquoi c’est la PIRE question à se poser)

Quasiment toutes les personnes que je coach ont commencé par me demander ça.
À chaque fois, ma réponse est la même: 
La bonne idée de business n’existe pas. 


C’est un mythe.
Souvent, quand on pense business / entrepreneuriat, on imagine le type qui a une idée de génie sous la douche. 
Un peu comme le Doc Brown qui se cogne la tête contre sa chasse d’eau dans le film Retour vers le Futur, et qui ressort des toilettes avec l’idée du convecteur temporel pour voyager dans le temps… 


En fait, « comment trouver une bonne idée de business » est la 2ème pire chose que tu peux te demander quand tu débutes 
(La 1ère c’est: « Comment devenir riche rapidement »…) 


Pourquoi ça ne fonctionne pas ?
Parce que cette question, elle se passe dans ta tête: entre toi et toi. 
Tu te poses la question à toi-même, et tu y réponds toi-même. 
Le problème, c’est que ce n’est justement pas à toi de donner cette réponse. 
Mais au marché. 


Petit rappel: un business, c’est quoi ?
C’est apporter une solution à un problème existant. 
Et c’est pas franchement plus compliqué que ça. 


Donc c’est un échange entre toi (l’apporteur de solution) et le marché (les gens qui recherchent une solution). 
Si tu te poses la question de « la bonne idée de business » et que tu y apportes une réponse toi-même… 
Ça veut dire que tu n’as pas pris en compte l’autre partie de l’échange. 
(En l’occurrence, une partie qui représente pas juste 50%, mais plutôt 90%). 


Autre erreur à éviter: demander à tes amis ce qu’ils pensent de ton idée.
Il y a peu près 54 raisons à cela. 
L’une d’entre elles, c’est qu’à moins que tes proches soient des entrepreneurs aguerris, ou des futurs clients très, très probables… 
Leur réponse vaut pas mieux que la tienne. 
Une autre raison ? 
Ils vont sûrement aller dans ton sens et t’encourager (parce que c’est leur rôle de le faire) 
Et cela risque bien de t’emmener sur une fausse piste. 


Comprends bien qu’il n’y a qu’une seule manière de « voter » pour une idée de business.
C’est avec la carte bleue. 


C’est le seul vote valable.
Et qui va voter ? 
Pas tes amis. Pas ta famille. Même pas toi-même. 
Le marché (encore une fois) 


Du coup, s’il ne s’agit pas de trouver une « idée » de business, comment on fait ?
Simple. 
Je te rappelle que ton rôle c’est d’apporter une solution à un problème, et que ce sont tes clients potentiels qui vont voter avec leur carte bleue pour t’indiquer si oui ou non ta solution leur correspond. 
Le conseil que je donne systématiquement ? 
Arrête de chercher une idée de business. 
Commence à chercher des problèmes. 


Des problèmes que tu pourras ensuite résoudre.
Avec une solution que le marché sera prêt à t’acheter. 


Maintenant, tous les problèmes ne se valent pas.
Certains sont beaucoup plus douloureux que d’autres. 
(Il existe 3 critères pour déterminer si un problème est intéressant à solutionner ou non) 


Quant à la solution…
Tu n’as pas envie de te retrouver avec un business qui t’ennuie encore plus qu’un job de caissier pendant une période de confinement. 
Le but, c’est de construire une activité qui est non seulement lucrative, 
Mais qui en plus t’éclate tellement chaque jour que tu en oublies de manger. 
Pour ça, pareil, il y a 4 critères à prendre en compte 
(Et si tu en manques ne serait-ce qu’un, tu fonces droit dans le mur…) 


Alors si:

  • Tu souhaites monter ou développer ton business en ligne 
  • Tu en es au stade de l’idée 
  • Tu te demandes dans quoi tu devrais te lancer 
  • Tu es coachable, tu as envie d’apprendre 
  • Tu es positif, orienté solutions 

C’est peut-être le moment de faire le point. 


Bonne nouvelle…
En cette période un peu spéciale 
Où tout le monde est un peu bloqué dans son salon 
Je me retrouve avec un peu plus de temps chaque semaine pour prendre quelques personnes au téléphone. 


Du coup je te propose de te rendre sur mon agenda en ligne
De répondre à 3-4 courtes questions pour que je sache à peu près où tu en es 
Et de booker un appel de 40-45min avec moi 
Histoire qu’on fasse le point sur ta situation 
Et que je vois si je peux t’aider à construire ta nouvelle activité. 


Clique ici pour prendre rendez-vous: www.merylcamus.com/rdv


Attention, j’ai pas non plus un nombre de créneaux illimités 
Donc premier arrivé, premier servi. 


Je réserve mon appel avec Meryl pour faire le point sur mon idée de business

Je te retrouve de l’autre côté. 

À demain, 


PS: si tu me suis depuis peu, je t’invite à faire un tour sur ma chaîne Youtube. Parmi les dernières vidéos diffusées, tu retrouveras:

  • Qui est Meryl Camus ? Mon histoire complète 
  • Ma visite dans un des plus beaux hôtels du monde (c’était quelques jours avant le confinement) 
  • Ma dernière interview avec Gwendoline Meyer (je diffuse 1 interview tous les lundis) 
  • La vidéo qui sort aujourd’hui: la fois où j’ai réellement touché le fond

J’interviewe la Reine des Abeilles 🐝

Bzzzzz Bzzzz


Été 2018
Je traverse l’aéroport CDG, avec mon sac à dos et ma petite valise
D’ici quelques heures, je vais prendre un vol à destination de Barcelone pour prendre des vacances bien méritées.


À ce moment-là, je suis bien décidé à créer mon nouveau business.
Mais j’avais enchaîné tellement de formations en ligne que je ne savais même plus où donner de la tête !
J’avais tellement envie d’avancer, mais tellement de questions…


C’était certain: j’avais besoin d’un coach avec qui je pourrais parler en face à face.
Même si ce n’était qu’une fois par semaine, par écrans interposés.
Maintenant, qui prendre…


Il y avait bien cette formatrice (un peu originale)
Avec son univers (un peu original) 🐝
Qui chaque jour m’envoyait des emails (un peu originaux)


Finalement, j’ai sauté le pas (ou plutôt, j’ai dégainé ma CB).
J’ai suivi sa formation en ligne de A à Z
J’ai posé toooooutes mes questions dans son coaching de groupe
Et j’ai mis sur pieds mon premier programme phare: le Funnel Network.


C’est pour ça que je suis aussi fan du format Formation + Coaching:
Parce qu’il a fonctionné sur moi.
Et c’est pour cette raison que c’est le format de mon nouveau Programme Krypton™


Au fait, cette fameuse Business Coach…
J’aimerais te la présenter.


Elle s’appelle Gwendoline Meyer.
Ça tombe bien: j’ai eu le plaisir de l’interviewer, 2 ans après notre rencontre, alors qu’elle clôturais son premier séminaire en présentiel
(Particulièrement bien orchestré, je te prie de me croire)


Honnêtement ?
La vidéo a été shootée en caméra frontale, l’angle de vue est pas ouf, il y a parfois des passants ou des bruits de notifications… 
Mais elle a le mérite d’être là 
Et de contenir beaucoup, beaucoup de valeur ! 


Ce que tu vas (notamment) découvrir dans cette interview:

  • Comment « Queen Bee » a surmonté le syndrome de l’imposteur pour passer d’ingénieur commercial à Business Coach 
  • Le moment où vous devez clairement commencer à facturer plus cher 
  • Comment créer un branding fort à partir d’une simple idée un peu farfelue… Et construire une véritable communauté autour de ça 
  • La stratégie extrêmement simple (et pourtant redoutablement efficace) qui m’a « fait craquer » et m’a convaincu d’acheter chez Gwendoline 
  • La fois où Gwendoline s’est fait usurper son identité, et comment elle a retourné cet événement en avantage pour son business 
  • Et ça, ce ne sont que les 10 premières minutes de la vidéo… 
  • D’autant qu’à la fin, Gwendoline nous partage sa Véritable Grande Vision (en QUASI-exclusivité…)


Je te laisse y jeter un oeil maintenant.


(Et si tu n’as pas le temps, ouvre la vidéo, et mets-la au moins dans ta liste « À regarder plus tard »
Il ne faut pas que tu la manques…)


Business Coach : Comment développer son business ? | Interview de Gwendoline Meyer: https://youtu.be/vi-M-8m-iPg

Biz 
(Comme dirait l’abeille) 

Je me fais défoncer sur mes pubs…

Je vous jure, je voulais pas…

Et puis j’ai fini par ouvrir les notifs de ma page facebook, y compris les commentaires sous mes publicités ^^
J’ai partagé plusieurs captures d’écran sur mon profil personnel et ma page Facebook
(tu pourras aller les voir si tu es curieux, mais tu as déjà vu mes pubs, tu sais déjà à quoi ça peut ressembler).


Pour commencer, voici ce que j’ai remarqué:

1) “T’es gros”, “t’es moche”, “spam”, “arnaque”…
Autant dire qu’il vaut mieux maîtriser l’accord toltèque n°2: Quoiqu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle


2) Et faut être un peu maso pour en plus PAYER pour diffuser ces pubs ^^


3) En plus tu prends pour toi ET pour les gens qui ont une dent contre les pubs facebook en général ET pour les gens qui ont une dent contre le MLM.

Il y en a qui n’ont juste pas compris le modèle économique de facebook. OUI, c’est normal d’avoir des annonceurs sur une plate-forme gratuite, allô…


4) Le pire, ce n’est pas les insultes gratuites, ou les gens qui se plaignent ou mettent des GIF pourris…
Non le pire, ce sont ceux qui se croient plus intelligents et essaient de te démonter alors qu’ils n’ont pas du tout les infos pour.


Exemple: “Je suis curieux de savoir comment on peut atteindre le top 1% de plusieurs compagnies de MLM” (j’ai répondu sous ce com, on le voit en capture d’écran)

Et en soi, les gars, top 1% ça représente genre tous les leaders qui ont 1000 personnes dans leur réseau. C’est pas incroyable non plus ! (ma position c’était top 0,1% je crois. Faut voir les Income Disclosure).
Quant au fait que ce soit plusieurs compagnies, ils ont pas compris comment ça fonctionnait le business ?


5) Evidemment, il y a aussi tous ceux qui profitent de ma pub pour promouvoir LEURS marketing de réseau (alors que j’explique justement pourquoi il vaut mieux attirer ses prospects quelques lignes plus haut…).
C’est pas très respectueux, en plus d’être mal fait, mais en soi ça me dérange pas.


6) Merci à tous ceux qui me défendent dans les commentaires, mais ne perdez pas votre temps.


7) Merci à tous ceux qui hate on me dans les commentaires, mais ne perdez pas votre temps…


Maintenant que j’ai perdu 1h à lire tout ça
(et que j’ai remarqué que ma vidéo avait déjà 16 000 vues, wahou, j’avais pas du tout fait attention)
– quitte à avoir pris ce temps, donc, j’aimerais en profiter pour vous glisser quelques conseils…


👉 Conseil n°1: Si vous voulez grandir et avoir de l’impact, ça va vous demander davantage de visibilité.
Et donc davantage de feedback négatifs, voire des haters.
(là ce ne sont pas des haters, juste des utilisateurs lambda qui avaient besoin de se défouler et qui m’ont déjà oublié… Mais ça viendra)


👉 Conseil n°2: N’en faites pas une affaire personnelle.
Vous n’êtes pour eux que le reflet de leurs aspirations qu’ils n’ont pas eu le courage de poursuivre.
En vous mettant en avant, vous reflétez à ces personnes leur peur d’entreprendre.
Comprenez bien que ce que les gens jugent chez les autres, c’est ce qu’ils jugent chez eux-mêmes…
(le type qui se demande avec quoi je me drogue ignore sans doute que je n’ai jamais touché une clope, que je ne me drogue pas et que je n’ai pas bu d’alcool depuis des années. Quant à lui… Comment se fait-il qu’il ait pensé à “drogue” ?)
(le type qui m’a taclé sur le fait que j’allais trop au McDo était à côté de la plaque. Je suis Team Subway 😉 )


👉 Conseil n°3: Ne lisez pas votre propre presse.
Les feedback négatifs vont salir votre mindset et vous faire perdre du temps.
Les feedbacks positifs vont vous faire vous exagérer.


👉 Conseil n°4: Lorsque vous entreprenez, vous vous mettez à dos:
– Ceux qui voulaient faire comme vous
– Ceux qui ne voulaient pas faire comme vous
– Ceux qui ne feront jamais rien


👉 Conseil n°5: Si vous n’avez pas de “haters”, c’est que vous ne polarisez pas assez.
L’argent ne se gagne pas dans la neutralité, il se gagne dans la radicalité.
N’ayez pas peur de tacler ce contre quoi vous vous battez (ex: l’injustice, le surpoids, la rat race…
Et ici, les haters sous les pubs facebook).
Tel un aimant, vous vous attirerez les foudres de ceux que vous repoussez…
Au même titre que vous attirerez la loyauté de ceux que vous attirez.


👉 Conseil n°6: Focalisez-vous sur la majorité silencieuse, sur les clients que vous pouvez et voulez vraiment aider.
Qu’importe les réactions négatives: mes pubs sont profitables et continuent de me connecter à des personnes exceptionnelles avec qui j’adore travailler.
Je suis prêt à endosser un peu de critiques pour avoir l’opportunité de servir des clients que je kiffe.


👉 Conseil Bonus: c’est amusant, cette semaine j’ai justement sorti une vidéo sur ma chaîne qui s’appelle : “Comment se libérer du regard des autres ».


Elle tombe à propos ! Si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous inviter à vous rendre sur ma chaîne Youtube pour y jeter un oeil : https://youtu.be/VFdBgTYHCxo



Que ce soit sous mes publicités ou celles de mes confrères
Des fois je ne résiste pas à l’envie d’y répondre.


Mais surtout
Je me dis que tous ces gens doivent être terriblement mal dans leur peau pour réagir de cette façon !


Car je n’ai JAMAIS vu quelqu’un d’aligné, d’abondant et d’épanoui commenter ce genre de choses…
En fait ce sont généralement ceux qui se font critiquer.


Finalement, j’ai de la gratitude pour ces commentaires négatifs:
Ils nous confirment qu’on polarise, et nous aident un peu à garder la tête froide 😉
(et ça me donne un sujet de cours pour mon nouveau Programme Krypton™…)


C’est sûr il y en a qu’on ne pourra plus aider, ils ont trop sombré du côté obscure de la haine…
Mais ça vaut le coup de braver ces super-vilains des publicités si ça nous permet de mieux diffuser notre message 🦸‍♂️🦸‍♀️


Créateur ou critiqueur ?
Il faut choisir son camp.

Marie Laure Will interview

Une interview un peu perchée ? (et pourtant…)

Coronavirus.
Confinement.
Krach boursier…

Voici exactement ce dont nous n’allons PAS parler aujourd’hui ; -)
Au contraire, je profite de ce lundi pour vous partager un peu de lumière…

Ancienne directrice générale, Marie-Laure Will a répondu à l’appel de son âme pour devenir enseignante spirituelle. En s’appuyant sur les Lois universelles, elle aide notamment les entrepreneurs visionnaires à accomplir leur mission de vie.

Découvrir l’interview: https://youtu.be/5nUysKnMBHc

Au début, j’étais assez sceptique quant au fait de « déployer ma puissance de femme »…
J’ai très vite compris que ce qui se cachait derrière, c’était un message bien plus puissant, parfaitement adapté aux hommes…

Ce que vous allez (notamment) découvrir dans cette interview:

  • Qu’est-ce qu’un saut quantique ?
  • Comment transformer le plomb en or dans son business
  • Mon ressenti suite au séminaire de Marie-Laure
  • La Loi Universelle à comprendre impérativement pour mener une vie harmonieuse
  • Peut-on déployer sa « puissance de femme » lorsqu’on est un homme ?
  • Comment trouver sa mission de vie en tant qu’entrepreneur ?
  • Et ça, ce n’est que durant les 10 premières minutes…

Mais surtout, vous allez découvrir une femme rare.
Pour avoir assisté à l’un de ses séminaires, je peux vous affirmer qu’elle n’est pas une conférencière comme les autres.
Même si elle semble se camoufler sous une aura un peu mystique, je peux vous dire qu’elle rayonne d’une énergie dingue.
Bref je suis très curieux de collecter vos impressions sur cette vidéo !

Comment déployer sa puissance de femme | Interview de Marie Laure Will: https://youtu.be/5nUysKnMBHc

À très vite,

J’ai tout perdu (mon histoire)

« Pourquoi est-ce que vous voulez ce poste de commercial, si vous gagniez 5000€ par mois dans votre ancienne activité ?
« Parce que j’ai tout perdu. »

Ma réponse à mon futur employeur me fit frissonner.
C’est la première fois que je posais des mots sur ma situation.
J’ai eu l’impression de regarder un miroir que j’esquivais depuis des mois, de peur de ce que j’y trouverais.

On est fin 2016.

Après trois années incroyables dans le marketing de réseau, le verdict est sans appel:
Les affaires ne vont plus aussi bien, l’opportunité dont je fais la promotion ne correspond plus à mes attentes et je me suis ruiné.
Pire que ça: je me suis endetté.
(C’est ce qui arrive quand tu as un loyer de 1000€, une Mercedes à payer et que tes commissions ont dégringolé)

J’avais successivement trouvé le job de mes rêves, quitté Sciences Po, réalisé mes premiers 100,000 euros à 20 ans dans le MLM…
Et puis ma compagnie partenaire a fermé en Europe, et la seconde ne me payait plus assez pour maintenir le style de vie que j’affichais.
J’ai opté pour le dernier recours: trouver un taff dans la vente pour remonter la pente, et vite.

Ce qui m’affectait le plus ?
Ce n’était pas d’être temporairement fauché.
Mais de renoncer à ma liberté d’entrepreneur.
Je me suis senti humilié à un tel point que je me suis juré de ne plus jamais laisser cette occasion se reproduire.


Mars 2020.
Je me baigne sous les eaux de la cascade Tegenungan, au coeur de Bali.
Non seulement je raye une ligne de ma Bucket-List, mais en plus je me sens rempli.
J’ai plusieurs business qui tournent (dont certains en quasi automatique)
J’adore mes clients
Je vais me marier
Et je sais que je ne suis qu’à 5% de ce que je prépare pour les trois prochaines années.

Surtout ?
J’ai une confiance à toute épreuve.
Je suis enthousiaste à l’idée d’atteindre les objectifs que je me suis fixés
Et je ressens une gratitude infinie pour les obstacles que j’ai surmontés.

Ce qu’il s’est passé pendant ces 3 ans ?
Un tas de trucs.
Je me suis beaucoup formé en ligne
J’ai assisté à des dizaines de séminaires
J’ai pris des coach
Et surtout je me suis mis au travail.

Pendant longtemps, j’étais commercial le jour et “infopreneur en formation” la nuit.
Pendant que mes collègues se reposaient, j’apprenais à me servir d’un autorépondeur, ou j’enregistrais des vidéos Youtube.
Jusqu’au jour où mes tunnels de vente m’ont permis de quitté définitivement le salariat, le 1er avril 2019.


Est-ce que j’aurais pu être plus rapide ?
Bien sûr.
Est-ce que j’ai fait des erreurs ?
Of course.

Le meilleur moyen d’éviter de devoir remonter la pente, c’est déjà de ne pas la dégringoler en premier lieu.

La bonne nouvelle, c’est que je fais partie des rares formateurs qui savent ce que c’est que de se casser la gueule.
C’est facile de briller quand on n’a jamais connu la misère.
Quand papa était déjà entrepreneur
Et quand on n’a jamais eu moins de 10,000€ sur son compte en banque.

C’est une autre histoire quand on a connu les comptes Nickel, pour éviter de se faire saisir son salaire par les huissiers…

Quand on a été moqué lorsqu’on a entreprit
Jalousé quand on a réussi
Et re-moqué quand on tout perdu.

Ces épreuves ?
Elles font qu’aujourd’hui je sais à quoi ressemble la galère.
Ce que c’est d’avoir cette urgence de réussir
Cette envie de poursuivre un but plein de sens
Ce besoin ardent de rassurer ses proches inquiets, et de les rendre fiers
Et de profiter de la vie avant l’âge de la retraite, sans s’emprisonner dans les transports en commun.


Aujourd’hui, j’ai envie de te partager mon histoire complète.
J’ai enregistré la vidéo la plus difficile de ma vie: celle où je me mets à poil pour toi.
Je prends le temps de tout te raconter (parfois jusque dans les détails)
Quitte à me rendre vulnérable.

Je le fais, parce que je me suis juré il y a 3 ans que le jour où je sortirais de la galère dans laquelle j’étais…
Je m’en servirais pour inspirer les autres.
Pour leur rappeler que c’est possible
Qu’ils ne doivent abandonner leurs rêves.

Sache que je n’attends aucun like

Aucun remerciement
Pas plus que je ne crains les critiques.

Mon seul rôle était d’enregistrer et publier cette vidéo
Pour que mon message parvienne à ceux qui ont besoin de l’entendre.
Le reste ne m’appartient pas: j’ai fait ma part du boulot.

Qui est Meryl Camus: Mon histoire: https://youtu.be/O52qNqFchxw

À tout de suite,

Meryl