Combien je gagne ?

Réponse ? 
Ça dépend.


Déjà, je m’interroge sur la question en elle-même…


C’est une question simple lorsque l’on est salarié 
Et qui serait même très naturelle, si elle n’était pas taboue. 
Mais lorsqu’on entreprend, la réponse devient tout de suite plus délicate.


En parlant de tabou… On va aller au coeur du sujet, si ça ne t’ennuie pas. 
Et ça va encore pas être un mail super court. 


Premièrement: pourquoi est-ce qu’on pose la question ?


Bien souvent, tu poses la question pour te comparer.
C’est un concours de b… bagnole. 
Une guerre de l’ego. 


Bien souvent aussi, tu ne poses pas la question ouvertement, mais tu te poses la question.
« Tiens, je me demande bien combien il gagne lui… » 


Bien souvent encore, tu ne te poses pas la question
(parce que ce n’est pas un « critère » prioritaire dans ton système de valeurs, même si en général quand tu es entrepreneur, l’argent devient vite assez important pour toi) 
Mais à ce moment-là, ce sont les marketeurs qui t’exposent leurs chiffres. 
Pour t’impressionner, te convaincre, ou « t’inspirer ». 


Deuxièmement: que signifie la réponse ?


Si je gagne beaucoup d’argent, ça veut dire quoi ?

  • Je suis supérieur ?
  • Je peux t’apporter plus de résultats ? 
  • Tu me fais plus confiance ? 
  • J’aide plus de monde ? 
  • Je suis un méchant capitaliste ? 


Si je gagne peu d’argent, ça veut dire quoi ?

  • Je suis inférieur ? (Notamment si j’en gagne moins que celui qui pose la question) 
  • Je suis débutant ? 
  • Je ne sais pas gérer mon argent ? 
  • Je n’ai rien à t’apprendre ? 
  • Je suis plus spirituel ? 


Ça voudrait dire que tu n’as rien à apprendre de quelqu’un qui gagne 30€ de moins que toi ?
(Mais qui a peut-être plus d’expérience, ou plus de patrimoine…) 


Ça voudrait dire que tu n’écoutes que ceux qui ont le plus d’argent ?
Et là on remonte très vite à Jeff Bezos, Bill Gates ou Vladimir Poutine. 
Mais est-ce que ça fait réellement sens de demander conseil à ces gens-là ? 
Est-ce que ça fait sens, quand j’apprends l’addition et la soustraction, de demander des cours d’algèbre à un détenteur de la médaille Fields ? 


Encore une fois, ça dépend surtout de ton système de valeurs.
Là où ton critère ultime pour juger la crédibilité de quelqu’un, ce sont ses revenus 
Ça pourrait tout autant être: sa qualité de vie, son temps disponible, sa santé, son niveau de bonheur, l’impact qu’il a dans le monde, la qualité de ses relations, etc. 


Pour autant je peux le comprendre:
Il existe un conseil primordial en business (et dans la vie): 
« Ne prends pas les conseils de quelqu’un avec qui tu n’échangerais pas ta vie » 
Ce qui revient souvent à se demander: 
« Qui est-ce que tu écoutes ? » 
En ce sens, la réponse à la question « Combien il gagne » peut être intéressante. 


Du coup, si tant est que la question soit importante, et que la réponse soit intéressante… 
On peut quand même s’interroger sur la manière dont on mesure cette dernière… 


Troisièmement: et comment on mesure ?


« Combien mesure cet animal, selon toi ?
Oh je sais pas, je dirais 13. » 


13 quoi ?
13 centimètres ? Mètres ? Pouces ? 
Encore une fois, on est dans des mathématiques de niveau primaire ici. 
Mais cet exemple souligne bien l’importance de l’unité de mesure. 


Par exemple, quand je me suis rendu à Bali en mars dernier, je suis allé au distributeur de billets.
Quelques secondes plus tard, j’étais officiellement millionaire… 
En roupies indonésiennes. 


Donc avant de répondre à la question « combien (untel) gagne », encore faut-il s’accorder sur ce qu’on entend par là. 
Je vois beaucoup d’entrepreneurs sur internet parler du chiffre d’affaires de leur entreprise 
(Et même parfois dans le MLM, ce qui n’a strictement aucun sens…) 


Vu qu’on peut vite monter dans des gros chiffres, ça permet de facilement impressionner (ou faire gonfler son ego).
Parce que le cerveau humain est ainsi fait que tu iras toujours plus facilement demander conseil à quelqu’un qui fait 1 million de CA annuel, qu’un autre qui fait 300k. 
Sauf que pour ce qu’on en sait, le premier pourrait très bien avoir une marge de 10% seulement. 
Et le second une marge de 90%. 
Résultat: le millionaire en CA ne possède que 100k de bénéfices, contre 270k pour le second. 


Certaines personnes confondent encore CA et bénéfices, donc je me permets de faire un rappel important:
Le CA, c’est le montant total des ventes que tu as réalisées. 
Les bénéfices, c’est ce qu’il reste après avoir payé tes charges (publicité, logiciels, prestataires…) 
Tu vois tout de suite que ce n’est pas du tout la même chose. 
Et que selon que ton critère soit l’un ou l’autre, ça change totalement la réponse. 


Des manières de mesurer ? 
Il en existe encore plein d’autres ! 
Dernier exemple… 


Quatrièmement: je gagne 10,000€ par mois… Ça veut dire quoi ?


10,000€ par mois… 


De chiffre d’affaire ?
(Du coup, tu marges à combien ?) 


De bénéfices ?
(Du coup, tu n’investis pas dans ta croissance, si ? Ton business stagne ?) 


De salaire, en tant qu’employé ?
(C’est top ! Mais du coup tu bosses comme un forcené et tu n’es pas libre, si ?) 
De salaire, en tant que gérant ? 
(Bien… Mais as-tu besoin d’autant ? Pourquoi ne pas te verser moins et garder de la trésorerie dans ta boite ?) 


De ventes signées ?
(Super… Et sur ce montant-là, tu as encaissé combien pour l’instant ?) 


De revenus locatifs ?
(C’est génial. Mais du coup, tu es endetté de combien de centaines de milliers d’euros ?) 


Tu le vois, il y a toujours un « Ok, mais… » 
Et il n’y a pas que les revenus que tu peux mesurer, il y a aussi, en vrac: 
Le cashflow, la trésorerie, les dépenses, le patrimoine, l’épargne personnelle, la valeur nette… 
Ou encore: ton niveau d’expertise, ta notoriété dans ta thématique, ton portefeuille en bourse, tes crypto-monnaies… 


Finalement ? Ça veut tout dire et rien dire.
C’est juste une question de contexte. 
En jouant avec les chiffres et les mesures, tu peux transformer un clodo en « entrepreneur à succès » et faire descendre un millionaire de son piédestal. 


Dernièrement: du coup, combien je gagne ?


Si tu te poses encore la question, c’est que tu n’as pas compris qu’il n’y a pas de réponse.
Et je ne cherche pas esquiver le truc (tu sens bien que je n’ai pas de tabou vis-à-vis de l’argent…) 
C’est juste que la question n’a pas de sens. 
Et que même si tu me demandais précisément le CA de mon entreprise, la réponse ne t’apporterait pas grand chose de toute façon (voir point numéro 1…) 


Mais vu que je n’ai pas les questions sans réponses, je me suis fixé un objectif simple: 
Devenir millionaire sphérique.


J’ai emprunté l’expression « sphérique » à Idriss Aberkane. 
En clair, ça veut dire que quel que soit l’angle sous lequel tu regardes, la réponse reste la même. 
Ça a le mérite de simplifier la réponse à la question. 


Millionaire d’accord… Mais en quoi ? 
CA ? Bénéfices ? Patrimoine ? Crypto ? 
Réponse: tout. Millionaire partout. 
Millionaire sphérique quoi. 
Voilà. 
Cherche pas Igor, t’as tort. 
Simple. 


En attendant, voici selon moi les 3 mesures les plus importantes:

Le Chiffre d’Affaire: 
Oui, on a vu que ça pouvait être totalement biaisé. 
Mais pour moi, ça traduit quand même ta capacité à réaliser des ventes. 
Et donc à résoudre les problèmes d’un certain nombre de clients. 
Le CA a le mérite d’être sans ambiguïté, il faut juste le remettre dans le contexte de l’industrie. 
Parce que faire 100k en infopreneuriat, en e-commerce, en MLM et dans le bâtiment sont autant de choses différentes. 


Le Temps Libre:
Finalement, le but de la vie n’est-il pas de faire ce qui nous rend heureux ? 
D’explorer le monde, les projets et les relations sans limites ? 
De profiter de notre pouvoir créateur, et des ressources du buffet de la vie ? 
En ce sens, mesurer sa richesse en nombre de « jours pendant lesquels tu pourrais t’arrêter de travailler sans changer ton train de vie » me parait pas déconnant. 
Je fais en effet partie de ceux qui pensent qu’un compte en banque rempli d’euros ne vaut pas autant qu’un passeport rempli de tampons… (si tant est que les voyages fassent partie de tes valeurs hautes, c’est toujours pareil) 


Les Résultats Clients:
Je pars du principe que le but d’une entreprise est d’apporter de la valeur à ses clients. 
Parfois, je me demande ce à quoi ressemblerait un monde où on ne mesure pas son compte en banque, mais le nombre de vies que l’on a positivement impactées. 
Pas toujours simple à mesurer, c’est vrai. 
Mais dans l’esprit, je suis infiniment plus fier de partager les résultats des personnes que j’ai accompagnées, plutôt que mes propres résultats. 


Evidemment que je cracherai pas sur le trophée Two Comma Club de Clickfunnels (ça fera beau une fois accroché au mur du bureau) 
Mais ce dont je rêve réellement, c’est d’une page avec 1000 témoignages clients. 


Ça devrait être une règle d’ailleurs:
Tu veux faire 1 million ? 
Change la vie de 1000 personnes. 


C’est ce que je suis en train de faire avec le petit groupe qui a rejoint mon nouveau Programme Krypton.
Je transforme ces « Clark Kent » en véritables « Superman », qui affichent fièrement les couleurs de leur entreprise, assument ce qu’ils ont à apporter au monde et volent au secours de leurs clients. 
Je fais ça en les aidant à générer leurs premiers 10,000€ de chiffre d’affaire 
Grâce à une méthode inédite qui associe cassage de croyances limitantes et tunnels de vente. 
Mindset & Marketing. 
Avec formation en ligne ultra pédagogique (pour l’Information) et coaching (pour la Transformation) 
Simple, complet, efficace (mais pas donné, ça c’est clair). 


J’ai ouvert de nouveaux créneaux dans mon agenda si tu souhaites postuler: www.merylcamus.com/rdv


À demain, 

Cher entrepreneur sphérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.